Une entreprise implante des puces RFID sous la peau de ses employés

RFID

De nos jours, pour passer la porte de nos bureaux, nous utilisons généralement un badge ou encore des digicodes, en somme, soit on perd le premier, soit on oublie le second... Il existe beaucoup de solution, comme cet incubateur suédois qui teste l’usage de puces RFID implantées sous la peau pour permettre l'accès aux locaux.

Nous allons être chaque jour un peu plus connectés, au point même de nous implémenter volontairement des appareils censés nous faciliter la vie. Certains sont plus précurseurs que d’autres. Notamment la société Epicentre, située à Stockholm, qui va permettre à 400 travailleurs de sa structure de se faire implanter une puce RFID de la taille d’un grain de riz dans la main.

« Nous interagissons en permanence avec la technologie. Aujourd’hui, c’est un peu désordonné : nous avons besoin de codes PIN et de mots de passe. Ne serait-il pas plus simple de se contenter d’un geste de la main ? C’est réellement intuitif », explique Hannes Sjoblad, le responsable du projet.

Grâce à ce petit jouet technologique, il sera donc possible d’ouvrir une porte, de payer son déjeuner ou encore de faire 3 photocopies d’un simple geste de la main. Evidemment, les détracteurs sont déjà montés au créneau, les liens entre technologie et biologie sont de plus en plus tangibles, avec le risque de nous voir totalement traqués, mesures biométriques comprises.

Et la théorie du complot peut aller loin, les précédents de l’administration Obama n’aident pas à les dédouaner et il se murmure que le gouvernement américain aurait la volonté d’équiper chaque citoyen de puce RFID dans le cadre de la réforme de l’assurance maladie. A croire que certains auteurs de science-fiction avaient, dans les années 70/80, vu juste au sujet de l’avenir de l’humanité…

Tags :Sources :ibtimes
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Même pas en rêve.
    On est pas des chiens.

    Ils ne peuvent imposer l’implantation de tel mouchard qui de plus n’est pas infaillible et infalsifiable.

    1. Comme si on nous laissait le choix. On est tous obligé d’avoir des pièces d’identité…Quand elle sera complètement dématérialisée et qu’on aura tous notre code barre, on en reparlera. Ceux qui croient qu’on a le choix se trompent lourdement.

  2. « Et la théorie du complot peut aller loin »

    le déni de réalité peut aller très loin aussi, ça fait bien longtemps que je ne dénigre plus les « complotistes » pour la simple et bonne raison que jour après jour le monde et ses dérives leur donne totalement raison.

    par ailleurs :

    « Grâce à ce petit jouet technologique, il sera donc possible d’ouvrir une porte, de payer son déjeuner ou encore de faire 3 photocopies d’un simple geste de la main. »

    ce que je fais déjà sans puce RFID et ce d’un simple geste de la main également.

    conclusion :

    Si cette puce ne permet rien de nouveau elle sert donc au fichage et à la surveillance de masse.

    1. D’ailleurs c’est toujours de manière positive et presque anodine qu’on nous présente ce genre de technologie. Le téléphone est devenu l’un de ces objets facilitant notre surveillance mais comme c’est fun d’avoir le dernier Iphone, personne ne s’en soucie. Et c’est ainsi que progressivement Grand Frère va gagner.

  3. Quel surprise de voir cet article.
    Malheureusement, cela prouve bien, que d’ici peu de temps.
    Il y aura la RFID obligatoire.
    Et 3 catégories:
    -Ceux qui forceront mais qui n’auront pas.

    -Ceux qui l’utiliseront

    -La dernière, ensuite chassés, dénigré etc…
    Ceux qui refuseront.

    Nous n’aurons que deux choix.
    Et il sera lourd de conséquences. Le début du vrai combat pour la liberté.

    1. C’est un combat d’arrière garde ! Ce que je lis ici aujourd’hui est l’exacte copie de ce que je lisais il y a vingt ans au début de l’implantation des caméras de surveillance dans la rue !

      Résultat ?

      Les gens en demandent plus car cela les rassure, et déplace la délinquance dans les zones non couvertes !

      A force de toujours voir le verre à moitié vide, on finit par broyer du noir 24/24 !

      Attention

      1. Pour exemple, parmi d’autre, les radars automatiques :
        Avant il fallait se faire prendre physiquement et arrêter pour avoir la contravention.
        Aujourd’hui c’est automatique et à toi de prouver (et encore faut se battre), pour dire que ce n’était pas toi. Suffit que quelqu’un fasse une plaque avec ton numéro pour que tu reçoives l’amende à sa place.

        On en arrive à des aberrations où si l’ordinateur dit que tu es décédé, tu l’es forcément, même si tu es là devant la personne en lui disant que non.

        Les objets doivent servir à aider l’homme, pas à le remplacer, mais bon l’homme est tellement fainéant de nature que ce n’est pas gagné.

  4. Et les points positifs d’un système RFID vous n’en parlez pas, pourquoi ?

    En cas d’accident le gain de temps de pouvoir accéder à un historique médical, (allergies, groupe sanguin), personnes à contacter etc …

    En cas d’enlèvement (en mettant la puce rfid suffisamment profondément) on peut pister la personne enlevée dans un temps très rapide.

    En cas de délit, qui était là à cette heure à ce moment (mieux que l’adn) et j’en passe !

    Qu’il puisse y avoir, et qu’il y ait des dérives, c’est une évidence, mais, de la même manière qu’on peut tuer son prochain avec un simple marteau, il n’empêche que si on n’avait pas inventé cet outil, il serait dur de planter des clous, et, par là même de construire quoi que ce soit !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. « En cas d’enlèvement (en mettant la puce rfid suffisamment profondément) on peut pister la personne enlevée dans un temps très rapide. »
      Non car la portée de lecture d’une puce RFID est de très courte distance.

      En cas de délit, qui était là à cette heure à ce moment (mieux que l’adn)
      Non, car comme tout matériel électronique, ca signature peut être faussé et du coup induire en erreur ou justement innocenter le coupable et faire accuser quelqu’un d’autre.

      1. Et petit tubas entendu parler de la technologie UHF ? En gros c’est un tas rfid avec une portée beaucoup plus important. Ensuite oui tout est falsifiable comme la carte d’identité, les chèques, la monnaie etc… Mais si tu veux vivre à l’âge de Pierre dit le ? Pas de soucis.

        1. J’aurais bien raconté une blague de Toto, celle ou Toto se trompe et croit que vivre avec des chiées de tonnes de gadgets inutiles est ce qui lui permet de ne pas vivre à l’âge de Pierre -ou de Francis d’ailleurs-.
          Dans cette grosse blague, Toto est binaire et persuadé que tout ce que permet la technologie est bon, même si la sécurité est partie aux fraises, parce que la sécu c’est pour les lâches et les faibles. Si Toto avait connu le monde 30 ans en arrière, il se serait rendu compte que l’analogique c’est super bien aussi parce que ça permet une foultitude de possibilités comprises entre « avec » et « sans ».
          Las, Toto est probablement trop jeune et n’a pas connu cette époque. Dommage.
          Toto c’était quand même mieux dans un monde moins manichéen.

        2. Le revoilà le fameux argument (qui n’en est pas un) de la bougie et de l’âge des cavernes. Comme si le seul choix possible était d’accepter tout et n’importe quoi sans esprit critique (bouh, caca, l’esprit critique), sans aucune distance, ou régresser de plusieurs milliers d’années (ce qui n’est évidemment pas exagéré). Voilà comme le terrorisme psychologique court-circuite la réflexion pour imposer une vérité qui demeure totalement subjective. Surtout, ne réfléchissez pas, ne vous interrogez pas, ne posez pas de questions. Acceptez tout aveuglément. Soyez de bons petits moutons.

  5. C’est une façon de marquer les salariés, en faire des esclaves. Et comme de bon esclaves prêts à garder leur emploi d’esclaves ils accepteront et seront même prêts à se battre pour être porteur du puce Rfid.
    Pathétique humanité. Populace sans conscience. Un matin, le réveil va être très difficile.

    1. Ce n’est que la suite logique des choses. Travailler pour un salaire est déjà une forme d’esclavage. Est esclave celui qui n’est pas libre et un salarié ne l’est pas. Un salarié avec un GPS implanté le sera d’autant moins.

  6. Juste un point sur lequel il risque d’être difficile d’obliger les gens à se faire implanter ce genre de puce, c’est l’innocuité, personne ne peut garantir, qu’il n’y aura pas d’infection, de fuite de matériaux cancérigènes, de toxicité, etc… J’ai lu, il y a quelques temps qu’une boite de nuit avait imposé de mettre ce genre de puce pour pouvoir rentrer, résultat, ils ont eu plein d’emmerdes, car les puces étaient mal implantées, causaient des problèmes de gène, d’infection…
    Donc c’est pas demain la veille que l’on pourra l’implanter çà sur tout le monde, moi le premier…

    1. Les problèmes d’innocuités se régleront, il suffit de voir que sur les chiens et chat c’est devenu une procédure standard, bien plus pratique que le tatouage (et plus fiable aussi dans le temps).

      C’est aussi assez drôle de voir que certains parlent d’une vision binaire du monde qui serait celle des geeks (dont je fais partie) .

      C’est vrai d’un point de vue technique, ça ne l’est pas forcément d’un point de vue éthique !

      Comme je l’ai déjà dit toute technologie possède son pendant négatif, c’est à la société de veiller à son bon usage !

    2. D’autres penseront différemment et trouveront cela pratique. Les gens fument alors qu’ils savent que c’est mauvais. Des femmes se sont fait implanter des prothèses mammaires ou se sont fait injecté des produits nocifs sans se soucier de leur innocuité. Quand on aura répété suffisamment longtemps qu’il n’y a aucun risque, que c’est tendance, que c’est merveilleux, tout le mode l’acceptera sans broncher parce que la plupart des gens ont l’esprit grégaire et sont conformistes. Ce n’est qu’une question de temps.

  7. « Et elle fit que tous, petits et grands; riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque dans leur main droite ou dans leur front: et qu’aucun homme ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque de la Bête ou le nombre de son nom  »

    Apocalypse 13 :16 et 17

  8. C’est un début technologique pour un monde à la big Brother, il y a un danger pour les libertés à utiliser une puce NFC RFID comme moyen d’identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

     « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six. »

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation que nous achetons, même sur votre nouvelle carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits (barre de garde ou guard bar en Anglais) à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres donne le 6, les chiffres de la partie droite du code barre ne sont pas cryptés, si vous avez un 6 au-dessus vous avez systématiquement les 2 petits traits (pour quelle raison occulte cette norme a été validé dans le monde entier?). Je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666, puce verychip ) …

    après le futur krach économique à cause de la dette on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé pour les épidémies (avec une modification faustienne de notre ADN en bonus) il faudra faire le bon choix …
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
    «Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.» Albert Einstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité