Olivier Loedel, Tesla : « l’électrique est une option viable et pratique »

Olivier Tesla France

La voiture électrique est elle une aberration ? Peut elle réellement remplacer la voiture thermique ? On en cause avec Olivier Loedel, directeur de TESLA Motors France, qui nous en dit plus sur la stratégie du constructeur américain, fondé par un certain Elon MUSK.

– TESLA a déployé une vingtaine de super chargeurs en France, une centaine en Europe. Ce type d’équipement peut-il suffire à rassurer les consommateurs sur l’épineuse question de l’autonomie des véhicules électriques ?

La Model S est la première berline premium 100% électrique. Nos équipes l’ont conçu à partir d’une page blanche ce qui lui donne des caractéristiques uniques. La batterie est située sous le plancher du véhicule, permettant ainsi à la Model S équipée de la batterie de 85kWh d’affichée une autonomie pouvant aller jusqu’à 502 km sur un cycle NEDC. A date, il s’agit de la voiture électrique en production proposant la plus grande autonomie. Cela permet aux possesseurs de Model S d’effectuer sans problème tous leurs trajets quotidiens en rechargeant le soir chez eux et même d’entreprendre des voyages plus longs. Une fois sur la route, ils  peuvent accéder à nos superchargeurs, les bornes de recharge les plus puissantes au monde qui leur permettent de recharger jusqu’à 50% de la batterie en 20 minutes. Ces infrastructures sont installées le long des principaux axes autoroutiers  et nous les implantons de façon stratégique, à proximité d’hôtels, restaurants ou cafés. Tous les jours, nos milliers de clients en France et en Europe font la démonstration que l’électrique est une option viable et pratique.

 

– TESLA propose principalement des véhicules de sport électriques. Avec le modèle X, faut-il s’attendre à une démocratisation de la gamme et une concurrence plus frontale avec Renault-Nissan et ses véhicules ZE ?

Notre objectif est d’accélérer la transition mondiale vers un mode de transport durable. Pour ce faire, nous suivons un plan en trois étapes dévoilés dès 2006 par notre CEO Elon Musk. La première étape correspond au lancement du Roadster, la première voiture produite par Tesla Motors. Une sportive haut-de-gamme permettant de démontrer que le véhicule électrique pouvait aussi être synonyme de performance. En 2012, nous sommes entrés dans la seconde phase de notre plan : proposer des véhicules premium ciblant un public plus large. La Model S et notre SUV le Model X qui arrivera d’ici à la fin de l’année en France correspondent à cette volonté. La dernière étape de notre plan est de dévoiler notre véhicule de 3e génération, une voiture plus compacte et environ deux fois moins chère que la Model S. Combiné à notre réseau de superchargeurs, ce véhicule devrait permettre d’imposer l’électrique en France et en Europe. Nous le dévoilerons en 2017.

 

– La consommation automobile change (Uber, AutoLib, voitures autonomes en 2020 …). Comptez-vous vous limiter à un rôle de constructeur ou pourriez-vous devenir « opérateur » de ce type de services comme le fait BMW en Allemagne par exemple

A l’heure actuelle nous n’avons pas de projet allant dans cette direction. Nous nous concentrons sur le plan que je viens de vous décrire. Afin de remplir cet objectif, nous nous sommes d’ailleurs lancés dans la construction de notre Gigafactory dans le Nevada aux Etats-Unis. Une grande usine qui nous permettra de produire nos batteries et ainsi de réduire nos coûts de production.

 

– Votre actionnaire Elon Musk a également un pied dans l’aéronautique. Les moteurs ou les batteries TESLA pourront-ils un jour équiper des aéronefs électriques ?

Elon Musk est le CEO de Space X. L’entreprise Tesla Motors n’a aucun lien avec Space X. La seule chose que je puisse vous dire est que les batteries qui sortiront de notre Gigafactory nous serviront à équiper nos véhicules mais nous n’excluons pas d’éventuelles collaborations avec d’autres acteurs.

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les voitures électriques auront un avenir dès lors que la cible ne sera plus une personne vivant en maison individuelle, celui qui vit en appartement , il recharge comment ?
    Il faut un vrai système de recharge accessible à tous.

    1. Le « droit à la prise » précise que votre syndic de copropriété ne peut pas vous empêcher d’installer une prise ou une borne sur votre emplacement de parking ou dans votre boxe de garage, et en plus l’état prend 30% de l’installation à sa charge. Enfin dans tous les immeubles récents les garages sont pré-équipés, les câbles sont là, il suffit de faire installer une prise ou une borne. Pour ceux qui n’auraient ni garage ni parking et qui ont tout de même une voiture (sic), divers projets sont en cours pour des bornes sur le domaine public, par exemple Bolloré qui déploie 16 000 bornes à 7 kWh afin que vous puissiez vous charger durant la nuit là où votre voiture est garée.

  2. C’est pas le communisme ici.

    Ceux qui ont une maison, ou un endroit ou recharger leur voiture, n’ont pas à attendre que tout le monde puisse en faire autant. C’est quoi cette mentalité de pôvre ?

    La voiture électrique n’aura pas un avenir… elle a déjà un avenir. C’est juste que toi t’en auras pas dans un avenir prévisible. Mais les autres en ont déjà. T’es en train de regarder passer le train…

  3. A mon avis, la voiture électrique sera un véhicule de transition entre le pétrole et une future technologie.
    Malgré qu’en france l’électricité n’es pas trop cher, si devait convertir le parc automobile actuel en électrique, il faudrait ouvrir je sais combien de centrale nucléaire. Mais qui en veux vraiment à l’heure actuelle au fond de son jardin ? Là est le premier problème. Les centrales coûtent des fortunes à construire, entretenir et on ne sait toujours pas quoi faire des déchets, à part les enterrer « en attendant de mieux ».
    Les batteries des voitures électriques utilisent du lithium, comme toutes les batteries et cette ressource est loin d’être prolifique dans dans nos sols.
    Alors, pour toutes ces raisons, communiste où pas (pour @illluminati), pour moi les voitures électriques sont déjà mortes-nées.

    1. « …pour moi les voitures électriques sont déjà mortes-nées. »
      ·
      Pour toi, pas pour les autres.
      ·
      Tesla a actuellement un carnet de commande de 30 000 voitures. Oui, 30 000 bagnoles à 80 000€. Depuis 2 mois, aux USA, les ventes de Tesla S ont dépassé les ventes de Nissan Leaf, pourtant bien moins chères.
      ·
      Nombre de voitures vendues…
      ·
      1er trimestre 2012:
      – Audi A8: 1,462
      – BMW Série-7: 2,338
      – Mercedes-Benz Classe S: 3,077
      – Tesla S: 4,750
      ·
      1er trimestre 2012:
      – Audi A8: 1,462
      – BMW Série-7: 2,338
      – Mercedes-Benz Classe S: 3,077
      – Tesla S: 4,750
      ·
      1er trimestre 2013:
      – Audi A8: 1,462
      – BMW Série-7: 2,338
      – Mercedes-Benz Classe S: 3,077
      – Tesla S: 4,750
      ·
      Pour l’année 2013: http://tinyurl.com/l3js294

      1. Bien ton comparatif. Mais tu y crois vraiment à une borne de rechargement TOUS les 500 kilomètres partout en France, en Europe, dans le monde ? Tu ne vois pas où il est le problème ? Je trouve génial le boulot que fait Tesla dans leur domaine mais la voiture électrique n’est qu’une étape.
        On ne peut pas couvrir la planète de centrales nucléaires, heoliennes, et panneaux solaires !
        Pour être vrai ton comparatif aurait dû comparer les ventes de voitures électrique (toutes marques confondues si tu veux) avec les ventes de voitures à énergie fossile et là ça serait un vrai comparatif. À savoir qu’il s’est vendue en 2013 17,7 millions de voitures (fossile et électrique). Tu vois bien que ça ne représente rien les ventes de Tesla !
        Tu compares les ventes d’un véhicule électrique haut de gamme par rapport aux modèles équivalents à énergie fossile, mais ce n’est pas le point que je soulève dans mon premier commentaire. Je parle de l’avenir impossible des voitures électriques et toi tu me sors des chiffres de vente d’une seule marque…

      2. C’est bien de souligner le « pas encore » car suite aux futures évolutions de la conception et aux autres voiture de Tesla qui sortiront fin de l’année et en 2017 on peux imaginer que les prix serons plus accessible.

    2. Aucune centrale nucléaire supplémentaire n’est nécessaire, ce même si 100% du parc automobile des villes de France passaient à l’électrique du jour au lendemain, tout simplement parce qu’une voiture électrique se charge en heures creuses, donc par définition hors pic de la demande. Ainsi, on diminuerait la facture pétrole de la France de façon considérable sans devoir compenser par autre chose. Enfin, la voiture essence et diesel tue des millions de français, voire les données de l’OMS sur les morts dus à la pollution des transports et sur le caractère cancérigène des émanations dues aux diesels.
      Par ailleurs, grâce aux technologies car-to-grid, les voitures électriques généralisées permettraient de développer bien davantage le solaire et l’éolien en permettant de stocker l’électricité puis d’en rendre une partie au réseau par exemple une nuit sans vent. Faire google pour en savoir plus…

  4. Hier j’ai vu une Tesla, c’est tellement rare elle m’a sauté aux yeux. une grosse berline. plus tard j’ai entendu arriver derrière moi un bruit de roulement de pneus, rien d’autre, je savais que c’était elle. le gars a démarré d’un feu, il s’est fait plaisir, impressionnant l’accélération, surtout dans le silence! ça fait envie, quand je gagne au loto, parce que c’est pas encore donné une Tesla…

  5. L’électrique ne sera jamais viable, ni écologiquement, ni financièrement.
    Rareté des matériaux, couts de production trop élevé, impact environnemental trop, très lourd…
    C’est une foutaise, un attrape gogo, écolo…

    1. Mais n’hesite pas propose des alternatives ! évidement a l’heure actuel les voitures électriques ne sont pas assez développé pour être accessible à tous le monde et leur production a beau être mauvaise pour l’environnement elle le sera toujours moins qu’une voiture thermique à long terme de plus même si il est vrai que les voitures électriques ne resterons pas éternellement il me semble qu’elle resterons la meilleur alternative principalement lorsque les voitures à énergie fossile « n’aurons plus d’énergie » !

  6. C’est l’avenir, je pense à court terme, que l’invistissement dans des zones de rechargement se démocratisera, nous en retrouverons dans les zones commerciales nous ferrons les course tandis que les voitures seront en recharge.

    L’investissement devrais etre relayer par l’etat afin d’equiper les institution publique et privé pour que Notre pays devienne moins dépendent vis à vis du pétrole.
    Je ne dis pas que ce soit viable, c’est déjà le cas, et cela marche, le seul frein actuel ,et le prix qui ne concerne pas le grand public, mais on y viendra, dans quelques années… et je ne pense pas que la consommation electrique d’une recharge de 20 min x par 30 000 véhicules nécéssite une centrale ni meme quoi que ce soit.

    De meme que chaque Commune ville pourrai avoir une sorte de Mini centrale( pas forcement nucléaire) qui ne dessert que sa ville et les installations des Super chargeurs…

    Je pense que c’est tout à fait pertinent, maintenant ce n’est pas un constructeur seul qui ferra tout le boulot , j’espere que les collectivités, et plus de personnes seront sensibilisé et que dans l’avenir notre parc soit composé de plus de voiture 100% electrique.

    1. – Financé par les pouvoirs publics ? C’est une blague ! ce sera au mieux un PPP (Partenariat Publique-Privé) avec tous les magouilles qui tournent autour (Stade du Mans, futur-ex aéroport de NDDL, etc.) et au pire confié au privé avec des tarifs non contrôlés.
      – La consommation électrique pour 30 000 voitures, bien sûr c’est absorbable par le parc de production énergétique actuel mais si on converti le parc automobile en électrique (puisque « l’électrique, c’est viable ») là, on aura un problème de production : Coût des centrales nucléaires (construction, entretien, stockage des déchets à vie) et surtout pollution. Les batteries utilisent des matériaux très rares et presque pas recyclable et exception faite de la france, les autres pays tirent leur production électrique du charbon, du gaz de schistes, de sables bitumeux, etc. donc le coup environnemental déjà pas fameux à l’heure actuelle sera encore pire !
      – De quelles sortes de « mini centrales » parles-tu ? Éolien ? Solaire ? Et tu les implanteras où tes mini centrales ?

      Je suis presque sûr que le tout électrique c’est un rêve de citadins mais un cauchemar pour les autres. Car ne vous en faites pas, Ce n’est pas à Paris, Lyon où Marseille que vous serez emmerdés par les centrales nucléaires et par la fracturation des gaz de schistes. Non non, les grandes, il ne faut pas toucher !
      Par contre les pecnots dans les villes moyennes et en campagne se coltineront tous les désavantages de votre rêve « tout électrique » sans en avoir les avantages.
      Déjà que tous les hivers un peu plus froid que la normal, on nous dit en Bretagne « Attention à votre consommation, nous vous rappelons que la Bretagne ne produit pas d’électricité ». C’est faux, on a de l’éolien, l’usine de la Rance (marémotrice) et en plus tout le monde oublie que les gentils décideurs qui font c’est campagnes de communication se trouvez à Paris, région qui n’a pas, non plus de centrale nucléaire.
      C’est pour ça que je vois très mal l’arrivée du tout électrique !

  7. A tous les anti voiture électriques: Vous avez raisons continuons à envoyer du CO² (notre pollution apparemment acceptable car elle convient à tout le monde) dans l’atmosphère ça ne pourrait que faire du bien à nos générations future qui ne pourrais que nous remercier pour notre égoïsme.

    1. Comment tu penses que l’électricité est produite dans le monde ? Comment le silicium et le lithium sont extrait de nos sols et dans quelles conditions ?
      Fais un petit bilan carbone, réfléchis un peu et me donner ta réponse !

      1. @tabo56 : « Comment tu penses que l’électricité est produite dans le monde ? »
        ·
        Ici au Québec c’est 98% de l’électricité qui provient des barrages.
        ·
        @tabo56 : « Comment le silicium et le lithium sont extrait de nos sols et dans quelles conditions ? »
        ·
        En ce qui concerne la « Gigafactory », la plus grande usine de production de batteries au lithium du monde, qui entrera en opération vers la fin de 2016, sache que le lithium utilisé proviendra de Rockwood Lithium Corporation au Nevada, la seule mine de lithium des États-Unis, et qui se trouve pas très loin de l’usine de Tesla.
        ·
        Voici maintenant le désastre écologique: http://tinyurl.com/l4l66m6
        ·
        Le désert américain est totalement détruit… ou pas. Pauvre petit désert. 50km² de désert massacré. C’est la fin du monde.

  8. Ce que je trouve dommage , c’est la force que vous trouvez « tous » à enterrer la VE sans pour autant trouver ou proposer d’alternative au dégagement de CO2 dans l’atmosphère qui petit à petit empoisonne l’air , et augmente l’effet de serre.

    Que vous le voulez ou non la VE est probablement l’avenir , si vous voyez autre chose que l’électricité pour lutter contre le pétrole je veux bien en discuter. Dans tous les cas c’est pas 30000 voiture ou 1 millions de voiture Electrique qui vont polluer plus que des centaines de millions de voiture à énergie fossile.

    Il faut pas oublier non plus que la technologie des batteries (futur combat des constructeurs) va évolué au fil des années , tous comme les moyens de production d’électricité, en ce moment on parle de graphène qui pourra dans un avenir proche permettre des faire des panneaux solaire avec de meilleurs rendement , des batterie recyclable etc.

    Alors si tout de suite on dit non aveuglement à la voiture Electrique et à son développement , il faut évidemment pas s’attendre à des progrès au niveaux de la pollution .

  9. Selon le gouvernement français, le réseau de distribution d’électricité actuel pourrait satisfaire 4,3 millions de véhicules électriques avec une simple mise à niveau. Au delà de ce nombre il faudrait procéder à des changements coûteux.

    De un, on est très loin des 4,3 millions de véhicules.

    De deux, le temps qu’on atteigne ce nombre, on aura le temps d’ajuster le réseau petit à petit, sans créer de gouffre financier.

    De trois, une voiture à essence n’est pas efficace. Environ 27% de l’énergie contenue dans l’essence se rend aux roues, le reste étant perdu en dégagement de chaleur et en friction.

    Si on remplace 1 million de voiture à essence par des voitures électriques, et qu’on brule l’essence ainsi récupéré dans une centrale ayant un rendement de 60%, on économise 50% de l’essence qui aurait été brulé par les voitures. La centrale étant plus performante et plus propre que 1 million de petits moteurs, cela a un impact positif sur l’environnement. Surtout que l’essence ainsi brulé ne se retrouve pas en zone urbaine.

    Pour ceux qui disent « Les batteries utilisent des matériaux très rares et presque pas recyclable… » je leur répondrai de se renseigner un peu mieux sur les batteries utilisées par Tesla et qui proviennent de Panasonic. Elles sont entièrement recyclables et ne contiennent aucune terre rare.

    Changer l’essence pour l’électricité n’a que des avantages, sauf en ce qui concerne le temps requis pour faire le « plein ». Mais là encore, qui roule plus de 400 km par jour? 50% de la population? 25% des conducteurs? 10%? 5%? 1%? Pour ceux-là il y a les Superchargeurs qui, en 20 minutes, redonne 250 km d’autonomie à la Tesla.

    Et pour finir, si l’un d’entre vous n’aime pas les voitures électriques, rien ni personne ne vous oblige à en acheter une.

    L’essence et le diesel est là pour rester. Vous pourrez conduire votre voiture à essence encore 50 ans. Y’a pas de problème.

    Mais si votre voisin choisi d’acheter une voiture électrique, pouvez-vous respecter son choix personnel?

    1. @Illuminati : Merci.

      « L’essence et le diesel est là pour rester. Vous pourrez conduire votre voiture à essence encore 50 ans. Y’a pas de problème.

      Mais si votre voisin choisi d’acheter une voiture électrique, pouvez-vous respecter son choix personnel? »

      Si vous aviez le temps, est-ce que vous pourriez aussi faire un petit tour d’internet pour poster ce genre de messages ? Je crois que des concepts comme « écouter l’opinion de l’autre » ou « comprendre que des gens dans des situations différentes font des choix différents » ne sont pas encore bien intégrés.

      Car oui messieurs dames, votre voisin, ami, collègue, peut avoir une idée, une conception des choses différente de vous … sans qu’aucun de vous deux n’aie « tort ».

      Tellement rare de lire ça, que j’ai eu un grand sourire à la fin de votre message.

      Allez, c’est vrai qu’internet c’est grand, on va se couper la tâche en deux :)

Répondre à tabo56 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité