Le temps s’écoule plus rapidement sur Terre que dans l’Espace !

espace

L'une des conséquences à vivre dans notre Univers où l'espace et le temps sont liés, c'est que plus l'on voyage vite, plus le temps peut paraître accéléré. Cette théorie de la dilatation du temps fut avancée par Albert Einstein au début du XXème siècle. Et puisque la Terre se déplace dans l'Espace, le temps se déplace plus rapidement pour nous que pour quelqu'un qui serait stationnaire, environ une seconde par semaine. Mais pourquoi ?

La question a récemment été posée sur le site Ask a Mathematician. Un expert a pris le temps de répondre, et d’expliquer que la rotation de la Terre, son orbite autour du soleil et le déplacement de notre système solaire dans la Voie Lactée conduisent à diminuer le temps tel que nous le percevons sur Terre. Ceci comparé à quelqu’un qui serait stationnaire, quelque part dans l’Univers.

Sur la Terre elle-même, les effets de sa rotation sur le temps sont infimes mais calculables. Aux pôles, rien à déclarer, mais sur l’équateur, on parle tout de même de 0,5 km par seconde. « La différence de temps perçue entre des gens vivant à Longyearbyen (près du pôle) et d’autres vivant en Équateur (près de l’équateur) est d’environ un mille milliardième », explique l’expert. Les Norvégiens gagnent ainsi par exemple une seconde supplémentaire tous les 25 000 ans.

Autour du Soleil, la Terre se déplace à environ 30 km par seconde, nous faisons par là-même perdre encore plus de temps par rapport à quelqu’un qui se déplacerait plus lentement. Dans notre galaxie, le système solaire évolue à quelques 200 km par seconde, soit un gain de temps d’environ un pour 4,5 millions, ce qui nous offre tout de même une seconde supplémentaire tous les quelques mois. Et n’oublions pas non plus que la Voie Lactée elle-même se déplace dans l’Univers. De quoi nous offrir gracieusement du temps supplémentaire.

En fait, en étant dans cette galaxie et en évoluant autour de son centre, nous perdons à peu près une seconde chaque semaine par rapport à quelqu’un qui flotterait dans l’espace intergalactique. Cela signifie d’ailleurs aussi que la notion de temps universel n’existe pas, chacun ayant sa propre référence à l’espace-temps. Voilà une excuse plutôt pratique la prochaine fois que vous arriverez en retard…

Tags :Via :Daily Mail
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Article original « which gives those proud Norwegians an extra second every 25 thousand years ».
    Tous les 25 000 ans donc, et non pas tous les 25 ans.

  2. « des gens vivant à Longyearbyen (près du pîle) »

    Qu’est-ce que le « pîle » ?
    Ne serait-ce pas le « pôle » plutot ?

    « Les Norvégiens gagnent ainsi par exemple une seconde supplémentaire tous les 25 ans. », vu notre espérance de vie, ca ne va pas non plus faire une grande différence, entre 3s et 4s sur une vie, le gain en pourcentage est infime.

    1. Et comme le fait remarquer Bunny T., dans la source c’est 1s tout les 25 000 ans.

      Mais dans la dimension Gizmodo, 1 an vaut 1000 ans dans notre dimension …

  3. Pour une fois que des commentaires ne critiquent pas l’article, mais servent à signaler des boulettes, ce serait sympa en effet de remercier un peu, sinon ils vont se faire de plus en plus rare.

    1. Sans blague? il faut remercier quand ils ne se gourrent pas? ou quand l’article a un tant soit peu de consistance? ce qui serait un peu dommage en parlant de Einstein…..faut pas encourager la médiocrité, elle a plus vite fait de s’installer que l’excellence.

  4. en fait la théorie de la relativité stipule exactement l’opposé de ce qui est énoncé au début de l’article : plus on voyage vite, plus le temps ralentit
    L’exemple le plus connu : si l’on voyage dans l’espace depuis la terre dans une fusée a une vitesse proche de la lumière, plusieurs siècles se seront écoulés sur terre alors que seulement quelques années se seront écoulées dans le vaisseau
    *fly away*

  5. Le raisonnement est cool mais… « Etre immobile dans l’univers » n’a aucun sens physique. Ces fameux gains de temps se font toujours par rapport à quelque chose, un référentiel. L’univers n’ayant pas de référentiel connu, on ne peut être immobile dans l’univers…

    On peut par contre être immobile par rapport à la rotation de la Terre, de sa rotation autour du soleil ou même de la trajectoire de la Voie Lactée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité