Voilà ce que vous perdez en compressant en MP3 !

musique

Aussi répandu soit-il sur le web, le MP3 est un algorithme de compression audio avec perte. Comprenez par là qu'il dénature la qualité du fichier original. Les plus audiophiles remarquent aisément la différence mais ce n'est pas chose aisée pour des oreilles non-habituées. Que rate-t-on donc lors de la compression en MP3 ?

Ryan Maguire, étudiant de l’Université de Virginie, a voulu répondre à cette question. Et pour se faire une idée de ce que l’on perd effectivement, il est à l’origine du projet expérimental « Ghost in the MP3« .

L’objet de son étude est la chanson « Tom’s Diner » de Suzanne Vega, un tube des années 1980 – que vous connaissez très certainement, même sans le savoir ! -. Vous pouvez d’ailleurs l’écouter ci-dessous :

Et maintenant, sans attendre, écoutez « MoDernisT », une piste constituée uniquement avec les pertes dues à la compression MP3 de ladite chanson :

Plutôt fantomatique, non ? On entend simplement des chuchotements, des grincements et de nombreux souffles… C’est pourtant tout ce que vous n’entendez pas chaque fois que vous écoutez un fichier MP3.

Pourquoi cette chanson de Suzanne Vega, vous demandez-vous probablement ? Tout simplement parce que la chanteuse est considérée comme la « mère du MP3 ». L’histoire veut que lorsque Karlheinz Brandenburg travaillait sur son projet de format sonore, le MPEG Audio Layer 3 (devenu plus tard MP3), il entendit « Tom’s Diner » à la radio : « J’étais électrifié. Je savais qu’il serait quasiment impossible de compresser cette chaude voix a capella. » Notre homme a mis au point le MP3 avec l’idée de retranscrire cette chanson, compressée au mieux – au moins pire diront certains -.

Tags :Via :Konbini
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Le principe du MP3 est d’enlever les sons qui sont le moins audibles en présence des sons qui sont conservés (effet de masque). Ces sons sont parfaitement encodable en MP3.

      2. Mais non, :
        – J’ai un fichier contenant les bits 11001(1)10010(1)011
        – Après compression on a le fichier compressé : 11001(0)10010(0)011 (Il possède deux bits en moins par exemple)
        – L’inverse (ou plutot le reste) est donc : 00000(1)00000(1)000

        (J’ai mis entre paranthèse les bits changeants).
        Mais si vous compressez à nouveau le le reste, dans le pire des cas vous perdrez un tout petit peu d’information fantomatique (en admettant que ce soit un autre algorythme de compression) :
        ex : Quelques bits passeront à zero : 0000(1)00000(0)000

        Vous n’aurez donc que l’inverse compressé. (c’est a dire de l’information perdue contenant de l’information perdue lol )
        Et celà tant que l’algo peut compresser car il y a un moment ou il ne peut plus.
        Esseyez de compresser un texte de 10 mega octet au format zip : celà vous donnera un fichier d’ 1 mega octet. Recompressez-le à nouveau et vous aurez à nouveau un fichier d’à peu près 1 mega octet. Car le surzippage n’est pas efficace.
        Généralement il sert juste à rassembler plusieurs zip dans un même fichier. Mais zipper un seul fichier zippé c’est complètement stupide. Beaucoup le font car ils croient que ça compressent encore plus mais il y a un moment ou l’algo ne peut plus enlever d’information sinon il détruit complètement l’original.

        Mais cette info prouve une chose : On nous fait croire que le mp3 supprime uniquement des sons inaudibles (au delà de 22khz), mais on voit bien ici que c’est faux.
        Donc les puristes de la musique ont bien raison de preferer les formats non compressés.
        Mais vous savez, à l’epoque des bandes magnétiques et des vinyls, un enregistrement rajoutais des sons, des souffles, des craquements, des bruits : donc ce n’etait pas forcément mieux.

        1. +1 merci :)
          C’est sur que pour ceux qui branchent un casque Beats sur leur téléphone portable ce n’est pas un topic qui leur convient 😉

        2. l’idée est supprimer (écréter) des sons qui, de toute façon, ne seront pas audibles avec les enceintes/casques que vous utilisez, ou non audibles à cause du bruit ambiant par ex. Après, il est évident qu’avec d’excellentes enceintes, dans un espace acoustique approprié, ou avec un excellent casque, un format sans perte d’informations est préférable… si vous avez l’oreille pour en profiter ! ^^

        3. « On nous fait croire que le mp3 supprime uniquement des sons inaudibles (au delà de 22khz), mais on voit bien ici que c’est faux. »

          Oui, d’autant que ces sons supprimés, quand ils sont là, interagissent avec les sons audibles pour créer des harmoniques plus riches. J’avais fait un comparatif vers la fin des années 80 avec le même album que je possédais à la fois en vinyl et en CD, et le 33 tours avait un son très supérieur, notamment dans les basses, et bien plus dynamique.

    1. Non, puisque le mp3 utilise un filtre physiologique.

      Autrment dit, ce son est masqué dans la chanson originelle par les autres sons. Dans le second cas, vu qu’il n’y a plus que ça à entendre, ce n’est pas éliminé par le filtre.

  1. Merci de l’article, j’ai passé plus d’une heure l’autre fois a discuter avec un pote de l’hérésie d’acheter du bose ou autre casque haut de gamme pour écouter des MP3 télécharger sur you tube sur sont téléphone….
    Comme quoi les gens sont vraiment des pigeons, avec leur casque a 300€ mais pas foutu d’acheter un album, ou au moins de le télécharger dans un formats digne de leur matos…
    Il me traitais de pigeons parce que j’achète des musique et que lui les télécharge gratuitement sur you tube…

    1. Alors avec un mp3 youtube certes, mais avec un vrai mp3 en 320kbps (donc pas un mp3 128 réencodé en 320), la différence est quasimment inaudible avec du flac ou wav…

    2. @raidouc : Oui et Non pour le choix d’un casque haut de gamme. Certes le TOP est un très bon échantillonnage sans compression avec du super matos. Mais même un MP3 peut être encore plus dégradé avec du mauvais matos (il est toujours possible de faire pire). Donc si on cumul MP3 + casque à 2€ on obtient vraiment de la bouillie. Le MP3 supprime certaine fréquences en fonction des harmoniques avoisinantes, mais il est toujours susceptible de reproduire toutes les fréquence du spectre audible. Le MP3 ne supprime pas toujours les mêmes fréquences alors qu’un mauvais casque si.

  2. non les son de la deuxieme on etait retirer du fichier parce qu’on ne peut pas physiquement les entendres.

    L’oreille a une ‘capacité de resultion’ qui ne lui permet pas d’entendre deux son d’un frenquence proche si l’un des deux sons est beaucoup plus fort, et c’est ces sons qui sont retirer par la compression.

  3. Je suis un très gros fan de Hi-Fi (je ne parle pas vraiment d’audiophilie bien que j’en sois pas loin), j’ai compilé des musiques très détaillées dans différents formats, le format source étant le FLAC. J’ai reconvertis vers du MP3 320, MP3 128 et MP3 64. Résultat ? La différence entre le 64 et 128 est flagrante, tout le monde entend la différence (j’ai fait mes tests sur des amis, mes parents et mes propres oreilles), la différence entre le MP3 128 et 320 est déjà moins évidente pour 60% de mon échantillon, et la différence entre le MP3 320 et le FLAC est quasi inaudible pour 95% des testeurs ! Le MP3 320 est un excellent compromis de qualité et de taille, j’utilise principalement Deezer synchro en 320 sur mon téléphone et le PC et c’est déjà bien différent de leur « ancien » 128kbps qui m’outrageait pas mal. Pour les albums très pointus je privilégie tout de même le FLAC sur le téléphone, mais faut vraiment tendre l’oreille sur les aigus et les basses percutantes. Dans plus de 90% des cas le MP3 320 se trouve être un très bon compromis…

    Les tests ont été effectué avec 20 personnes de 18 à 58ans sur un DAC Terratec DMX6Fire USB 192kHz/24bits avec deux amplis (bi-amp) sur du matériel Focal (Electra 1038be) et l’écoute au casque avec le Focal Spirit Classic. (je précise pas qu’on me dise : oui mais si t’as testé avec les enceintes PC c’est normal tes résultats !)

      1. Merci ! Le tout simplement du monde pour le coup, Pioneer SA-05… Un bon vieil amplificateur HiFi vintage qui malgré sa modestie a une réserve de puissance incroyable, pour avoir testé des Onkyo et des NAD ça reste au dessus, après cela dépend de la signature sonore qu’on recherche… :) L’electronique est digne de confiance à cette époque, il date de 1982 et reste très neutre, mais sait très bien envoyer quand on lui demande… Je m’en sers aussi pour regarder des films, et la réserve est incroyable, les condensateurs sont dimensionnés pour des amplis bien plus puissants qu’il l’est, ce qui fait qu’il a une durée de vie très très longue. Et je ne le changerai que lorsqu’il rendra l’âme. Le plus tard possible je l’espère, si tu as l’occasion d’écouter cet ampli (plutôt rare à trouver chez nous :() sur des enceintes, qu’elles soient vintage ou pas, branche directement sur l’entrée dédiée à l’égaliseur, le son sera « direct » comme les autres amplificateurs modernes le propose ! Ca en vaut la chandelle

    1. Je pense qu on tient le mec qui ramène sa fraise sur un sujet en connaissant tout mieux que les autres et possédant le meilleur matos de la galaxie

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Si tu souhaites passer écouter je n’ai rien contre, justement il faut en faire profiter au plus grand monde. La musique s’apprécie autrement que sur YouTube et des écouteurs Apple, mais la plupart ne s’y intéressent pas plus que ça, je remonte juste mon expérience, et si je précise le matériel, c’est pour anticiper les réactions inverses de la tienne, c’est à dire « ui mé si ta testé sr dé hp logitec c normal olol »

    2. As-tu testé le mp3PRO? Je suis curieux de savoir si il apporte quelquechose par rapport au mp3 classique.

      Sur le papier, c’est prometteur mais je n’ai pas testé

      1. Non je n’ai pas vraiment testé, je ne sais pas vraiment si le téléphone le prendra en charge correctement, mais c’est éventuellement une chose à étudier ! Je regarderai en rentrant du travail ! Et essaierai de comparer, avec l’oreille et sur graphique !

    3. moui… y’a aussi la restitution du numérique : en théorie, avec le théorème de shannon, il faut le double de la fréquence max pour échantillonner (les fameux 44Khz qui permettent de restituer la bande passante de 0-22Khz d’une oreille humaine (ou d’une cassette par exemple).
      Sauf qu’il a été démontré qu’en fait on avais quand meme une perte…
      De plus, en dehors de la bande passante de l’enceinte/casque, il faut aussi prendre en compte la taille du convertisseur digital-analogique : si celui-ci est insuffisament précis, la restitution sera elle aussi médiocre.

      1. Le théorème de Nyquist-Shannon n’a jamais été démontré comme étant faux ou approximatif. Ce n’est pas parce que l’application pratique n’est pas parfaite que le théorème est faux.

    1. Qui ça ? Tu y passes quand tu veux. Ça s’appelle l’AAC (ou l’eAAC+ en web radio). Soit des fichiers dont le nom finit en « .m4a ».
      C’est pas mal pour du streaming. On peut espérer diviser le débit par deux sur de la qualité FM … mais pour de la musique stockée (que tu veux de bonne qualité), t’es quand même obligé de monter pas mal en kbps pour avoir quelque chose de correct sur tout type de musique … le gain d’espace s’amenuise donc un peu … jusqu’à devenir marginal par rapport à la possibilité de jouer le fichier sur n’importe quel device.

  4. Super preuve ! (mais euh … de quoi déjà ? … on n’aurait pas oublié de nous dire ce que ça implique qu’il y ait une différence audible, à par le jeu de mot sur « différence », qui porte ici sur la soustraction des deux ondes alors que ça devrait être un comparatif compressé/non-compressé)
    Le lossless c’est super en communications secrètes : ça permet de mixer plus facilement un canal subliminal (valable pour les images et pour les sons).

  5. ça fait tellement longtemps que j’enquiquine mes collègue de boulot en leur expliquant que le MP3 c’est absolument pourrit… on perds énormément de données, on gagne du souffle et des grésillement, comme pour la compression JPG on se retrouve avec des trames et des à-peu-près pour compenser…

    1. C’est parce qu’au fond, c’est comme à un concert, selon l’endroit ou on est placé on aura pas le même son mais au final on aura à peu près tous entendu la même musique avec le même rythme et la même gamme. Donc les puristes sont parfois un peu chiants avec leur perfectionnisme. C’est souvent de la frime dissimulée.

  6. La différence est audible pour les initiés. Le standard mp3 est tellement à la mode depuis des années que même Bose qui ne voulait pas à entendre parler a fini par s’y mettre.. Le jour où les débits du web seront plus importants, tout le monde y trouvera son intérêt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité