Un éthylotest pourrait être utilisé pour détecter un cancer du poumon

cancer-breathalyzer

La plupart du temps, on associe un éthylotest avec quelque chose que les autorités, en particulier la police, utiliserait afin de contrôler les personnes qui conduisent avec un taux d'alcool au-dessus de la limite légale. Eh bien, on dirait que les éthylotests vont s'embarquer dans une autre aventure, car les chercheurs de l'Université de Chongqing en Chine ont développé un capteur pouvant détecter des composants organiques volatiles dans l'haleine d'une personne, y compris la possibilité de vérifier la présence d'un cancer du poumon.

A ce jour, dans des conditions contrôlées dans un laboratoire, les tests ont eu un certain succès – une précision proche de 100%. Comment est-ce possible? Un capteur qui réagit à la fluorescence et comprenant une chambre à gaz rotative spéciale. Cette dernière répandrait le gaz de façon uniforme. Il y a des points situés à l’extérieur de la bague du capteur qui changeront de couleur, selon la substance avec laquelle ils entrent en contact.

Détectant la quantité de fluorescence grâce à l’exposition à un gaz, l’appareil pourra alors montrer l’existence des bio-marqueurs spécifiques. Jusqu’à présent, des tests ont montré la possibilité de voir des composants organiques volatiles relatifs au cancer: p-xylène, styrène, isoprène, et hexanal même à des concentrations jusqu’à 50 parties par milliard. Les essais cliniques sont la suite logique.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité