Eclipse solaire du 20 mars : attention à la coupure d’électricité ?

éclipse

Le 20 mars 2015 doit avoir lieu une nouvelle éclipse solaire visible depuis l’Europe. Derrière ce fantastique évènement se cache néanmoins une menace, celle de la baisse de l’apport énergétique photovoltaïque.

Les esprits s’échauffent à l’approche de la prochaine éclipse. Les plus pessimistes parlent déjà d’une coupure d’électricité à grande échelle devant frapper l’Europe, le réseau électrique local étant en partie alimenté par l’énergie solaire. En termes de répartition en effet, cet apport correspond à 3 % de l’électricité européenne.

Mais ce qui donne du souci à toute une partie des spécialistes, c’est la baisse d’énergie puis la reprise rapide du réseau. Cette information est à prendre au sérieux puisqu’elle vient directement de l’Entsoe, le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité et de gaz.

Dans un communiqué publié sur le phénomène, le réseau explique ainsi :

« Sous le ciel du 20 mars 2015, quelques 35 000 mégawatts d’énergie solaire, soit l’équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir, en l’espace de deux heures, au moment même où les européens commenceront leur journée de travail. […] Gérer cet évènement sur le plus grand réseau interconnecté au monde est un défi […] Avec l’augmentation de la production d’énergie solaire, le risque d’incident pourrait être élevé. »

Voilà pour la prévention. Sinon pour l’aspect spectaculaire du phénomène, sachez que l’éclipse ne sera que partiellement visible depuis la France. Pour admirer le Soleil entièrement recouvert par notre satellite, il faudra se trouver au niveau des îles Féroé.

Tags :Via :Le Point
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. catastrophisme a 2 sous et culte de la stratégie du chaos.

    Pour nous en France c’est plutôt une bonne nouvelle, nos centrales fonctionne sans soleil

    1. Meme si je ne suis pas fan du titre. Il faut avouer que oui il y a un risque. Le réseau électrique français est couplé avec celui de tout l’Europe. Ducoup si surcharge il y a, elle aurais lieux n’importe ou en Europe. Mais bon, c’est gère informatiquement tout ça. Ik faudrait un regain supère rapide et encore.


  2. Bref’ je vais vous donner un scoop : on a une éclipse solaire tous les jours, z’etes pas au courant ? On appel ça la nuit ! Ça vous parle maintenant ? Et est ce la fin du monde ? Est ce que réseau électrique disjoncte tous les soirs ?
    Quand on connaît le pourcentage d’électricité fournit par le photovoltaïque, faut vraiment être parano pour croire que tout le système va s’effondrer pour quelques minutes de soleil en moins, oui des minutes, alors que bien évidemment le « manque d’électricité » sera compensé par le nucléaire (principalement).
    Y en qui ne savent vraiment plus quoi inventer pour faire parler d’eux …

    1. Quand on n’y connait rien, on ne dit rien …
      1 – Réseau Européen interconnecté. On a frôlé un blackout européen à cause d’un bateau en allemagne (je ne me souviens plus quelle année …, on a délesté, et c’est passé, mais de justesse, merci le CNES)
      2 – Quand il fait noir, on consomme plus d’énergie pour s’éclairer etc… La montée en puissance ne se fait pas en 30s. Quelques centrales font du suivi de charge et devront donc remonter en puissance (la régulation 50Hz se faisant plus difficilement qu’une centrale thermique)
      3 – la perte de prod photovoltaïque est un soucis du fait que ça va jouer sur la fréquence du réseau (quand l’ombre va passer sur les panneaux, cela va faire légèrement diminuer la fréquence, puis refaire un pic ensuite quand l’ombre a passer) Les centrales devront donc compenser …

      Les différents transporteurs européens se sont coordonnés pour éviter les soucis. Mais le risque est bien présent et est pris au sérieux…

      1. ben, justement, tu devrais commencer par toi.
        Le seul problème, c’est que l’on est en pleine journée et les industries consommes un max en journée. En électricité, la fréquence n’a rien à voir avec le problème, ton aspirateur, ne consomme pas des Hrz, mais des A. Un réacteur nucléaire produit ou ne produit pas d’électricité, il n’est pas en attente. La compensation se fait toujours avec des centrales conventionnelles. Le photovoltaïque sera moins utilisé dans les prévisions de consommation de ce jour. Donc, l’article n’est qu’un pétard dans l’eau.

        1. C’est bien un problème de Hz. A chaque instant, la production électricité est égale a la consommation a l’échelle de l’Europe. Lorsqu’il y a un déséquilibre, la fréquence s’écarte de 50hz ce qui peut entraîner dans des cas extrêmes des délestages. Ici, la rapide remontée du PV après l’eclispe déséquilibrera le système rapidement (plus que lors de l’alternance jour/nuit !). Cela nécessitera donc de la coordination et comporte un risque supplémentaire, car si en France le problème se gérera bien du fait de la relative faible pénétration du PV, l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité se fait bien au niveau de l’Europe !

        2. Hum, il y a un écart entre ton cours de physique de term, et ce qui se passe au niveau d’un GTA de centrale nucléaire …enfin bon, dire à qqn qui bosse sur ces équipements qu’il n’y connait rien, on est proche du ridicule.
          Un alternateur de centrale nucléaire doit tourner à 1500 tr/min. A cette vitesse, il génère une tension et une intensité si tu veux. Par contre, il y a une force qui « freine » l’alternateur si tu consomme plus (si tu demandes plus). Donc la fréquence diminue légèrement.
          Tout cela pour dire que la fréquence est le reflet de l’équilibre production/consommation.
          Mais t’as raison, je n’y connais rien …
          Ensuite pour la consommation, regarde une conso sur le site RTE; Tu y verras 2 pics, qu’il faut bien suivre avec le nucléaire. Mais bon, quand on ne fait que lire wikipédia …

          Pour finir, on ne peut pas laisser toutes les centrales à PMD (puissance max Disponible). Il y a une demande coté RTE, qui demande à EDF via la DOAAT et COPM pour réaliser le suivi de charge. Mais tu sembles très bien t’y connaitre …

    2. Le nucléaire ne compense pas vu que c’est tout ou rien. Les centrales au charbon et au gaz sont déjà au maximum en période de pointe, seul l’hydraulique et les centrales au pétrole peuvent augmenter subitement leurs production d’énergie; les barrages seront drainés.

  3. On s’en fout, au contraire. Ca permettra à certains de devoir arrêter de travailler pour observer le spectacle.

    Ya quand même des choses plus graves. Je ne vois pas le problème, personnellement.

    1. C’est complètement injuste pour les chômeurs.
      Sous prétexte qu’ils ne travaillent pas pourquoi n’auraient-ils pas droit eux aussi à une journée de congés (surtout si elle est gratuite).
      Sans compter que le chômage frappant beaucoup les travailleurs d’origine étrangère, leur refuser cette journée de congés est un acte raciste que je dénonce ici vigoureusement.

  4. Enfin ça montre quelque chose quand même: notre société est vraiment très vulnérable… Eclipse de quelques minutes tout s’écroule, panne d’une partie du réseau gsm et c’est la cata, internet tombe en panne et l’économie s’arrête, 5cm de neige dans une région pas habituée à la neige et c’est le plan d’urgence…

  5. Il me semble que dans certains cas, le système photovoltaïque est sur batterie, il peut donc restitué le courant par exemple la nuit ou pendant une éclipse…

  6. Qu’est ce qu’il faut pas entendre comme âneries.

    Mettre sur ce site une photo d’éclipse de Lune alors que l’on parle d’une éclipse de Soleil.
    Il y en a qui ont besoin d’un peu de culture scientifique.
    Enfin l’éclipse en France et en Europe sera au maximum de 80% à Brest et la lumière solaire ne baissera pas plus que lorsque l’on a une journée à forte couverture nuageuse. Alors imaginez une coupure d’électricité !

  7. Mais bien sur…

    Typiquement le genre de délire véhiculé par les médias pour vendre du papier et ce remplir les poches sur la naïveté des gens.

    De plus, ce n’est qu’une éclipse partiel, moins sombre qu’une grosse tempête Bretonne.

    Si il devait y avoir une panne pour si peu, on est pas sorti de l’Auberge…

    Sans blague, et a la tombée de la nuit, ils gèrent ce détail comment ?

    Les gens, cessez donc de gamberger bêtement et munissez vous de lunettes spéciales pour observer un événement spatiale rare, trop rare pour en faire un épouvantail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité