Google a développé un algorithme qui apprend à jouer aux jeux vidéo

Terminator

La dernière invention du laboratoire Deep Mind, expert en intelligence artificielle et désormais passé sous le giron de Google, prouve une fois de plus l'intérêt porté par le géant pour l'I.A. Il est question d'un algorithme, DQN, qui va être en mesure d'apprendre à jouer aux jeux vidéo de manière totalement autonome. Et de s'améliorer au fil des parties !

On ne sait pas vraiment quel comportement adapter face à la dernière invention de Google. Admiration ? Peur ? Un mélange des deux sans doute, tant son système bluffe. En fait, le système d’intelligence artificielle de Google va être en mesure de d’apprendre à jouer aux jeux vidéo de son propre chef, et de s’améliorer. Actuellement, il a été capable d’apprendre et de maîtriser les règles de 49 jeux Atari 2600. Dans la plupart des cas, il fut bien meilleur qu’un joueur humain ayant passé des heures à affiner sa technique. Car à la différence des I.A préprogrammées, ayant tendance à toujours se faire piéger de la même façon, l’algorithme DQN apprend de ses erreurs.

Google a toujours été intéressé par le fait de développer des machines capables de raisonner comme le fait le cerveau humain, et il est visiblement en passe de franchir un nouveau cap avec son « super joueur ». A terme, une telle technologie est vouée à aider la firme a mieux maîtriser le contenu présent sur le web, et à le mettre à profit pour ses utilisateurs. C’est également un bon moyen d’avancer dans l’Internet des objets, actuellement représenté par les thermostats connectés, pour ne reprendre que cet exemple, qui va décider pour vous de la température à appliquer à votre logement.

Le rachat de DeepMind par Google en 2014 est estimé entre 400 et 500 millions de dollars.

Tags :Via :venturebeat
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je ne sais pas quel est la réelle nouveauté dans cette « information ». Elle doit sûrement figuré dans les sources que vous avez dû lire à moitié parce que des algorithmes d’apprentissage, il en existe déjà beaucoup et ce sont des algorithmes courants qu’on enseigne aux étudiants en informatique durant leurs études (c’était mon cas personnellement).

    Vraiment rien de surprenant à cette « news ». Ca fait des années que c’est possible.

    1. Ouais mais c’est parce que l’auteur à pas expliqué qu’ils ont réussit à mélanger des techniques statistiques de réseaux neuronaux et d’apprentissage par renforcement.

  2. Ca serait pas mal d’incorporer ça aux bots dans certains jeux. Comme ça, l’ennemi apprend à partir de la technique du joueur et le joueur est obligé de changer de stratégie

  3. Sur Company of Heroes 2 en coop via IA en expert.
    Je reconnais que mon allié humain s’est déconnecté et a été remplacé par une IA lorsque celui ci se met à bien jouer et à pratiquer de l’entre-aide avec moi 😉
    Je pense qu’une IA qui serait codée par un très bon joueur, serait capable de surclasser la majorité des joueurs au niveau de jeu moyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité