Pourquoi Google renie le chiffrement par défaut sous Lollipop…

crypter données

Nous étions tous ravis (sauf la NSA), de voir Google proposer par défaut le chiffrement automatique des données grâce à la version Android 5.0 aka Lollipop. Seulement la firme fait volte face, laissant aux fabricants le soin de l’activer ou non... Autant vous dire que le choix risque d'être vite fait. 

Piqûre de rappel :

La dernière mouture du système d’exploitation de Google devrait disposer de cette fonction de chiffrement par défaut. Ce type de protocoles existent depuis 2011, mais ils sont tellement enfouis dans les sous-menus de menus, avec force d’avertissements effrayants, que seuls quelques illuminés s’en servaient. A tort.

« Dans le cadre de notre prochaine version d’Android, le chiffrement sera activé par défaut, vous n’aurez même plus à penser à l’activer. »

Quid de la vérité ?

Voilà où nous en étions restés… Et depuis, disons que Google a un tantinet ‘assoupli la règle’, comme le prouve l’enquête d’Ars Technica au Mobile World Congress. Effectivement, les derniers modèles présentés comme le Moto E de seconde génération et même le Galaxy S6 ne comprenaient pas l’activation du chiffrement par défaut alors qu’ils roulent tout deux sous Lollipop.

Pourquoi cette décision ?

La réponse se trouve dans un document correspondant à la définition de compatibilité pour Android que Google transmet aux constructeurs. Ce n’est pas de la mauvaise fois, le chiffrement nécessite des calculs importants et des smartphones puissants pour y répondre sans perturber l’expérience utilisateur. Pour l’heure, les téléphones ne sont pas capables d’être optimisés pour un tel degré de cryptage. En laissant le choix aux constructeurs, Google leur laisse le temps de s’adapter à ces normes élevées.

L’obligation est apparemment reportée aux calendes grecques « futures versions d’Android », ce qui fera certainement le bonheur du gouvernement Obama.

Solution ?

Troll-Face

Acheter un iPhone. Avec iOS 8, Apple a changé la façon dont son cryptage fonctionne, auparavant, les ingénieurs stockaient les clés de chiffrement permettant de débloquer les appareils sur demande légale. Désormais, la firme n’est plus en mesure de contourner votre mot de passe et donc de fournir vos données ! Il y a des avantages à être à la fois constructeur et papa du système d’exploitation mobile, les synergies sont plus rapides et efficaces, car Apple a tout contrôle.

Tags :Sources :arstechnica
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. c’est un besoin vital, le fait d’être agressif et désagréable, ou juste un plaisir ?

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. Slt acheter un iphone, pour rappelle 20% des produits Apple se sont fait pirater en 2014 et en 2015 ça devrait être pire, donc non, qui a mis cette rumeur en place qui fait croire que Apple est sécurisé

    1. LoL t’as des sources pour ce que tu dis ?? 20% ça me parait beaucoup … Tellement énorme que seul un troll avancerait ce genre de chiffre 😉

  2. Sauf que Apple jure qu’ils n’ont pas la clef et on est censé les croire sur parole ….. mais si il y a une backdoor ils ne peuvent et ne le diront pas non plus ( cf Patriot Act ).

    La différence fondamentale avec le chiffrement Android c’est que le code source libre qui peut être audité et maintenu par des tiers.

  3. J’ai bien rigolé en prétextant qu’il faut acheter Apple car crypter…
    Petit rappel à la loi américaine qui empêche toutes entreprises sur le sol américain d’interdire l’accès aux données dans ce cas, Apple à forcément une clef de déchiffrage dans ces serveurs pour chaque idevice et les donnera sans problème à la NSA….
    Ce qu’il faut pas entendre mais venant de Gizmodo….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité