Les explorateurs de Mars pourraient être victimes de jetlag permanent

Mars

Cela ne fait que quelques années que les troubles du sommeil sont "pris au sérieux" par les experts. Réussir à organiser correctement ses journées pour optimiser son temps de repos, totalement nécessaire pour le corps humain, est une tache ardue. Imaginez donc à quel point ce devrait être difficile pour les astronautes qui iront sur Mars...

Quand on prend l’avion et que l’on change de fuseau horaire, l’adaptation est difficile parce que, à notre plus grand malheur, les journées durent toujours la même durée. Le corps met un certain temps à se réorienter… c’est le jetlag que nous connaissons bien ! Mais voyager sur Mars emmènera les astronautes dans un tout autre référentiel de temps. Sur la planète rouge, une heure (1/24 de jour) dure environ 62 minutes, soit 24h40min pour la journée complète. 40 minutes, ce n’est peut-être pas énorme mais ce sont 40 minutes supplémentaires chaque jour ! Chaque jour !

Autrement dit, être sur Mars, ce serait comme voyager dans un fuseau horaire différent jour après jour, sans jamais s’arrêter. Le résultat, comme a pu le confirmer un volontaire de la NASA qui a passé un mois selon le rythme simulé de Mars, c’est un épuisement total. La privation de sommeil, si elle dure, peut être mortelle, mais des nuits sans véritable repos peuvent aussi avoir un impact très quantifiable sur les performances, tant physiques qu’intellectuelles…

Et vous vous doutez bien qu’il est hors de question que les premiers explorateurs qui iront sur Mars soient victimes d’un jetlag permanent. Les chercheurs tentent donc de trouver le meilleur moyen de reprogrammer les cycles de sommeil du corps pour qu’ils collent au standard martien. La luminothérapie, par exemple, semble très prometteuse. En exposant un astronaute à une longueur d’onde bien spécifique, ils espèrent pouvoir y parvenir…

Mais même si la NASA venait à résoudre ce problème, la différence dans la durée d’une journée pourrait avoir de grosses conséquences sur l’évolution culturelle sur Mars. Ce n’est pas uniquement l’impact de 40 minutes quotidiennes supplémentaires mais tout le rapport au temps, la manière de marquer les jours qui changerait… Autant de facteurs qui devraient assurément influer.

Tags :Via :Geek
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bizarre ! Il semble qu’ils n’aient pas pris en considération le fait que le jet lag est problématique par rapport à un référentiel commun !

    Ce que je veux dire c’est que le décalage n’existe que parce qu’il y a une base de départ et une base d’arrivée et qu’il y a un décalage entre les deux !

    Mais si ce décalage perdurait, ou plus exactement si la norme changeait, nul doute qu’au bout d’un certain temps le corps s’adapterait !

    En effet je doute que la nature ait prévu que les jours sur terre serait immuables ad-vitam et qu’en cas de changement pour x raisons cela provoquerait l’extinction des formes de vies, tout ça pour un détail mineur, puisqu’il ne s’agit que d’un calage.

    Il faudrait juste attendre que l’organisme fasse ne nécessaire pour s’adapter, ni plus ni moins.

    On a déjà vu des gens vivre dans des grottes sans référentiel temporel aucun ne pas subir de dommage majeurs de ce point de vue.

    Donc bon ………..

    1. tu as raison : depuis les expériences de Michel Siffre au fond des gouffres de scarasson (1962) et clamousse (1999) on sait que le temps biologique est différent du temps solaire. Pour Siffre, son temps biologique était de 36 heures, pourtant à la surface il vivait parfaitement comme tout le monde des journées de 24 heures.

      1. Certes, mais qu’est ce qui définit les journées dans notre inconscient ?
        Le soleil… C’est la base de tout.

        Avec ton commentaire tu remets en cause le principe du jetlag, bah oui, selon toi tout est basé sur ta montre, sauf que non, il ne suffit pas de la re régler au bon fuseau pour échapper à cet effet. Tant que ton inconscient et décalé par rapport aux cycles du soleil, c’est mort.

      2. Et une journée sur Mars dure toujours 24h40 ! moi je ne vois pas ce que le jetlag à avoir ici car il n’y a pas de changement de fuseau d’horaire sauf si les marsiens se calent sur une journée de 24h puis change d’horaire de temps à autre pour se coller à l’ensoleillement local.

  2. Encore une excuse bidon pour financer des recherches et payer des gens à rien foutre….

    Comme le dit N3w0ne, il suffit juste de se tourner vers les gens qui vivent près du pôle avec des nuit ou des journées sans fin…

    Le corps est suffisamment « intelligent » je pense pour s’adapter automatiquement à cet élargissement des journées. C’est juste une question de quelque jours.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. En réalité, c’est surtout une excuse bidon pour retarder le voyage vers Mars. Robert Zubrin à l’origine du projet Mars Direct mentionnait ce type d’excuses bidon en absence de volonté politique pour aller sur Mars.

      D’autant plus que la durée d’une journée terrestre évolue progressivement depuis plusieurs centaines de millions d’années (la rotation de la Terre sur elle même ralentie au fil du temps), elle était de 23h20 il y a 100 millions d’années (380 jours par an) et de 20h40 il y a 500 millions d’années (425 jours par an). La durée actuelle du jour sur Mars correspond à la durée du jour sur Terre dans 100 millions d’années.

  3. Le problème soulevé ici est que le corps humain est exactement adapté à la durée de 24h. Qu’importe l’éclairage. C’est une durée gravée dans nos gènes.

    Ensuite, il suffit de choisir des personnes qui ne souffrent pas trop du décalage horaire. Pour ma part cela ne me fait rien quand je pars en voyage en Asie, du fait que je ne me couche jamais à la même heure tous les jours.

  4. Je croyais que la durée naturelle d’une journée humaine était en fait de 25h. Une expérience avec un scientifique qui a vécu en totale autarcie au fond d’une grotte pendant 2 mois avait mis en avant le fait qu’en dehors de tout repère, il pensait n’avoir pas terminé ses 2 mois. Je suis donc très étonné.

  5. 2 problèmes : manque de sommeil + journée plus longue de 40mn
    1 solution : Des siestes journalières de 40mn.

    Dur le boulot à la NASA des fois quand même :)

  6. Je trouve quand même que le debunking autours de mars one est un peut systématique, un peut comme un acharnement.
    Que tous face des propositions d’amélioration plutôt que critiquer.

  7. Mais voyon!!! Ca fait 10 ans que je fait 5 chiffre semaine de minuit a 8h et je vie completement dans un autre systeme que ma copine et mes ami et j’arrive a prendre le rythme de 2 conger pour dormir la nuit et je vais très bien. Vous voulez envoyer quoi comme gens sur mars, un groupe de fillette ? Tu ferme ta gueule et tu les dort les 40 munite de plus c’est quoi cette perte de temps sur des details idiot comme ça. Le premier mois cétait difficile pour moi de nuit mais maintenant mon corps est parfaitement habituer du moment que je respecte parfaitement les heures de someilles que je me suis fixées. De 9 a 16 et une petite heure avant le boulot et c’est la pleine forme.

    1. Bonjour Varth,

      Vous indiquez un lien correspondant à Gizmodo Help. Sur Gizmodo.fr, vous avez déjà le lien de votre site sur votre profil.
      Pour contacter la modération et ne pas faire de hors sujet, merci d’utiliser le lien de bas de page.

      Cordialament.

      Modération Gizmodo.fr

  8. Et au pire, a part perdre 40 de boulot dans une journée sur Mars, si on continu à vivre selon les horaires terrestre, avec le même rythme de vie je ne vois pas ce que cela changerait… mais soit !

  9. Bonjour,

    je trouve les gens très courageux qui ont postulés pour cette mission sans retour et pour le bien de la science, j’espère que nous aurons de bonne surprise et que l’humain ne va pas purrir également la planète mars …

    Cordialement
    Pinguinalité Clemson

    1. c’est surtout que ce sont des chômeurs.
      en effet quelle personne sensée risquerait de perdre son travail pour ce genre de voyage ?

  10. Ce ne sont pas des gens courageux !

    Le courage c’est quand on fait quelque chose en prenant un risque de perdre ce qu’on a et le tout sans y être obligé !

    Dans leur cas leur vie doit être si vide de sens, si inintéressante qu’ils préfèrent encore devenir célèbres en allant crever sur Mars que continuer à vivre sur terre sans être personne !

    Il suffit de voir que des mecs comme l’assassin de john Lennon ne l’a fait que pour la notoriété (bon il était ravagé aussi, mais son mobile était celui-là).

    Donc moi ce qui m’inquiéterais le plus dans un cas comme celui là, c’est qu’envoyer des gens suicidaires ou pour le moins déséquilibrés pour une mission de ce type aurait plutôt tendance à fausser les données !

    1. la célébrité et la conquête spatiale en 2015 … comment dire, non rien laissez tomber, il doit certainement vous échapper que de nos jours mieux vaut participer à une émission de TV réalité que de faire un voyage sans retour vers Mars pour être célèbre.

      1. Ca ne m’échappe nullement ! Sauf que tout le monde ne peut pas participer à ces shows de demeurés, aussi, ceux qui ne le peuvent pas pour x raisons essayent d’autres moyens, tout aussi désespérés et désespérant pour exister aux yeux des autres !

        C’est à la fois pathétique et tellement tendance, malheureusement !

  11. aujourd’hui nos maîtres négriers et adeptes de Malthus ont sortis le jet lag de leur chapeau pour encore trouver une énième raison de ne pas aller sur Mars.

    on attend avec impatience la suite de cette passionnante série qui s’appelle « chérie ça fait 40 ans qu’on devrait y avoir mis les pieds sur cette putain de planète rouge ».

    Cotisons nous pour acheter une paire de … à nos décideurs, visiblement ils en manquent cruellement.

  12. Les Ricains (Sûrement la NASA) ont fait l’expérience de faire vivre quelqu’un avec le rythme de Mars. Cette personne a été complètement fichue au bout d’un mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité