L’Étoile Noire pourrait-elle vraiment détruire une planète ?

etoile noire

Parmi les armes de destruction massive, soient-elles fictives, il y a évidemment l'Étoile Noire. Celle qui d'un seul coup de rayon laser transforme en poussière Alderande, planète natale de la princesse Leia. Mais pourrait-elle réellement y parvenir ? Et combien d'énergie faudrait-il ? Fraser Cain tente de répondre à la question sur Universe Today.

Dans le film, la planète explose littéralement. Pour parvenir à un tel effet, il faut une quantité d’énergie absolument colossale, sans quoi la planète aurait simplement gonflé légèrement, puis la gravité aurait remis le tout en place, pour finalement, se retrouver en orbite autour de son étoile, comme si rien ne s’était passé.

Il est aussi possible de la faire disparaître morceau par morceau. Prenez tous les continents les uns après les autres, placez-les sur une fusée et envoyez tout cela sur la planète sur laquelle vous voulez déménager. Répétez l’opération jusqu’au dernier petit caillou… Il faudra énormément de fusées, mais c’est possible !

Mais combien d’énergie faudrait-il déployer pour y parvenir ? Le calcul est « assez simple », en réalité. Il faut en réalité trois fois la constante G (6.673 x 10^-11) multipliée par la masse de la planète au carré le tout divisé par cinq fois le rayon de la planète. On obtient ainsi 2 x 10^36 joules.

À titre de comparaison, le Soleil émet 3 x 10^26 joules par seconde. Il faudrait ainsi concentrer la lumière du Soleil directement sur la Terre pendant toute une semaine pour la détruire.

Fort heureusement, l’Étoile Noire est alimentée par un hyper-réacteur ayant la puissance de plusieurs étoiles dans la taille d’une petite lune. Alors oui, bien sûr, elle pourrait détruire une planète. Elle l’a d’ailleurs fait avec Alderande. Mais et si ce n’était pas avec un gros laser ?

D’après Ethan Siegel, de Starts With a Bang, il suffirait d’une bombe de 1,24 mille milliards de tonnes d’antimatière. Imaginez de l’antimatière de fer – si jamais pareille chose existe -, ce serait une sphère de quelques 3 km de diamètre. Avec ses 150 km de diamètre, l’Étoile Noire pourrait assurément en transporter quelques-unes…

Des chiffres à donner le tournis, non ? Mais Star Wars n’est qu’une fiction, après tout. Pas nécessairement de la science-fiction, comme l’avait précisé George Lucas, mais tout est possible dans cet univers…

Tags :Via :io9
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai vu une émission sur discovery ou national geographic où un gus expliquait qu’un réacteur de fusion nucléaire était plus puissant qu’un réacteur d’antimatière à taille identique , est ce vrai ?

    1. Renseigne toi sur la théorie des cordes et tout te paraîtra plus clair …

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. hello, il semble que votre calcul soit faux.
    Si vos données d’entrées sont juste à savoir :
    – 3.10^26 J/s pour l’émission solaire,
    – 2.10^36 J pour detruire la terre,

    il faut 2.10^36/3.10^26 = 6,67.10^9 secondes soit non pas une semaine mais 211 années.
    Pat

    1. Mais n’importe quoi, apprend a comté

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Et que ce passerait t’il si le laser en question, se contentant de rediriger les rayons solaire en les concentrant, arrivait jusqu’au noyau de la planète?
    Cela n’entraînerait t-il pas une surchauffe du-dit noyau avec tout les effets qui vont avec (modification de la gravité, du climat etc).
    Je ne sais pas si cela suffirait à la faire exploser, mais à éradiquer toute vie, cela semble probable.
    Heureusement ce n’est que de la science fiction, mais la science fiction a tendance à devenir science tout court avec le temps

  4. Boarf, c’est effectivement possible de détruire une planète avec un laser.

    Mais Darth Vador était un enfant de coeur… A la fin de la saison 4 de Doctor Who, les Daleks ont volé 27 planètes pour pouvoir alimenter une onde de choc afin de désintégrer l’univers tout entier 😀

  5. Bah vous voyez pas que le laser qui tire sur la planète n’est qu’un autofocus laser pour la précision de l’onde gravifique qui suit ? ( ah oui on la voit pas … ) Imaginez vous plutôt cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité