Le grand patron de Google l’affirme, les Google Glass ne sont pas mortes !

Google Glass

Les Google Glass n'ont pas rencontré le succès escompté, c'est peu de le dire. Même Google l'a reconnu. Mais elles ne sont pas mortes pour autant. C'est ce qu'a tenu à réaffirmer le grand patron de Google, Eric Schmidt. En réalité, les lunettes connectées ont un avenir et une grande importance stratégique.

Interrogé par The Wall Street Journal, l’homme a expliqué à quel point ce projet était important pour la firme de Mountain View :

C’est une grosse plateforme, absolument fondamentale. Nous avons clôturé le programme Explorer et la presse s’est empressée d’y voir l’annulation pure et simple de tout le projet, ce qui n’est pas vrai. Google a une vraie culture du risque et il n’y a rien qui ne puisse suggérer la fin des Google Glass.

Oui, les Google Glass étaient un risque, et il faut assurément reconnaître que Google a essayé. Toutefois, il faut admettre que les consommateurs ne sont pas prêts pour ce genre d’innovation, pire, ils s’en sont même totalement désintéressés.

La semaine dernière, le directeur de Google X, Astro Teller, expliquait ce demi-échec :

« La mauvaise décision, c’était d’avoir autorisé et parfois même offert trop d’attention au programme. Au lieu de voir les appareils « Explorer » comme des prototypes, le monde a parlé des Google Glass comme d’un produit totalement abouti. Il a été jugé et évalué dans un contexte très différent de celui que nous voulions, les Glass devaient répondre aux mêmes standards qu’un produit finalisé alors que l’Édition Explorer des Glass n’était qu’un premier prototype. »

A-t-on déjà vu des « premiers prototypes » d’un appareil vendus 1 500$ ? Je ne m’en rappelle pas.

Les Google Glass se sont donc retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment, sur un immense piédestal bien trop en avance sur leur temps si l’on peut dire. Aujourd’hui, la firme de Mountain View tente de remettre ce projet à sa place… et de poursuivre l’aventure. À suivre !

Notre test des Google Glass ici !

Tags :Via :BGR
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand ça reviendra sous la forme d’une lentille et d’un tour de cou discret, les levées de boucliers seront plus rares. Ce qui dérange les gens, c’est pas d’être filmés mais qu’ils ne supportent pas de se savoir filmés. Là, il ne sauront plus rien.

    1. tristement vrai et vérifié chaque jour un peu plus, il suffit de donner le nom de démocratie à une dictature pour que la masse mette au pouvoir les pires fascistes.

  2. Le problème, à mon avis, ce n’est pas que les consommateurs ne soient pas prêts, mais c’est plutôt le prix qui fait un peu peur.

    Qui a sincèrement envie de mettre un salaire dans une paire de lunettes non finalisées ?

    1. pas prêt à payer pour s’auto fliquer, du moins pas encore, mais je ne désespère pas, l’humanité et ses maîtres peuvent encore rabaisser le niveau pour que la masse n’y voit plus aucun problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité