Woz l’affirme : « le futur s’annonce très mal pour nous »

Steve Wozniak

Les spécialistes se prêtent régulièrement à l'exercice, imaginer le futur est pourtant une tâche relativement ardue. Et avec notamment notre climat qui se détraque et l'intelligence artificielle qui s'invite dans nos vies, il y a d'infinies possibilités. Steve Wozniak, lui, est plutôt pessimiste.

Interrogé par l’Australian Financial Review, Woz a fait part de sa sombre vision de l’avenir. Tout de go, il annonce : « les ordinateurs prendront le contrôle sur nous, pauvres humains, il n’y a pas à s’interroger. » Rien de folichon là-dedans, hein !

Et ce n’est pas fini : « Comme des gens ont pu le prédire, dont Stephen Hawking et Elon Musk, je suis d’accord pour dire que le futur est effrayant et qu’il s’annonce très mal pour nous. Si nous construisons ces appareils pour s’occuper de tout à notre place, ils finiront par penser plus rapidement que nous et ils se débarrasseront de nous, les lents humains, pour diriger leurs entreprises de manière plus efficace.« 

Cela dit, en y réfléchissant, la loi de la nature est similaire. Les plus lents – vieux – sont remplacés par les plus rapides – jeunes -. C’est d’autant plus vrai dans le monde des technologies. Un petit espoir, la Loi de Moore – celle qui régit les semiconducteurs – devrait cesser lorsque ceux-ci auront atteint la limite de leur miniaturisation. Mais selon lui, une fois arrivés là, nous serions comme des animaux pour nos ordinateurs, exactement comme nos chiens et chats le sont aujourd’hui pour nous…

Tags :Via :Cnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je suis assez d’accord avec ce monsieurs. Le futur et effrayants. Nous devenons de plus en plus feneant, nous achetons via internet. On perd en sociabilité…

      1. pas besoin d’être expert coupé le courant ou petit coup EMP sa suffit celui qui est le plus fort c’est pas souvent le plus intélligent cf USA mais celui qui a les bonnes touches

        1. aha,,,, EMP ?
          tu le sort de ta poche celui ou tu regardes trop la SF ?
          penses bien qu’une intelligence superieure aura deja deviné toute tes joyeuses idees, comme un adulte qui jourai aux echec avec un gamin de 6 ans !
          on aura compris que quand il sera deja trop tard (si on nous laisse le temps de comprendre)

          ON NEZ DANS LA DEMER JE V0US LE M0I ….

  2. Quelle tristesse. A moins d’une chute colossale de la société ou d’une prise de conscience qui bloquera ce genre de dérive des robots, ce scenario est assez inévitable.
    On sera plu là pour le voir mais c’est triste de le savoir.

    Évidemment, ma pensée va à Matrix.

    1. Ouais…. à mon avis c’est plutôt du grand n’importe quoi. Les choses ne se déroulent presque jamais comme on le prévoit excepté dans les cas où c’est réellement prévisible. Or ici il n’en est rien. Il s’agit de propos pessimistes (curieusement les milliardaires ont le droit de l’être alors que ce sont ceux qui ont le moins à se plaindre, par contre si le quidam moyen fait preuve de lucidité, on l’ accusera de pessimisme et on lui fera doctement la morale. On se fiche du monde. Ca fait longtemps qu’on en débat mais je préfère le point de vue optimiste selon lequel l’IA va palier notre manque d’intelligence et nous rendre meilleurs plutôt que de tabler sur une hypothèse des plus improbables car à mon avis d’autres danger bien plus importants guettent l’humanité comme l’épuisement des ressources dont la majorité est accaparée par une minorité d’individus. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres menaces possibles et bien réelles quant à elles. Cependant, si une IA destructrice devaient être crée et si (ça fait quand même beaucoup de si…) elle était à l’origine de l’extinction de l’espèce, je trouve que ce serait assez juste et utile et que cela ne prouverait qu’une chose : la stupidité infinie de l’être humain. Ce serait donc mérité et l’homme n’aurait qu’à assumer. Point barre. Toutefois ce scénario ne se produira probablement pas. D’ici là nous aurons de toute façon trouvé le secret de l’immortalité et je ne vois pas comment une IA sans bras ni jambes qui ne serait autorisée qu’à agir par le biais d’une interface pourrait faire le moindre mal… Bref, passons. Ce sont encore des élucubrations milliardaire qui veulent se rendre intéressants.

  3. Ce n’est pas beau de vieillir.
    A toutes périodes de l’histoire il y a toujours eu ce genre d’oiseaux de mauvais augures, d’ancien jeunes devenus des vieux conservateurs, apeurés par le progrès, le changement et les science.

    La prise de contrôle par les ordinateurs… Du grand n’importe quoi… Où alors très loin dans l’avenir. Mais à cette époque l’homme ne sera lui même plus vraiment l’humain que nous sommes actuellement.
    Mais faire peur, cela permet surtout d’attirer les médias et surtout de faire du fric.

    1. tu n’as pas bien compris que c’est la premiere fois con fabrique une chose plus INTELLIGENTE que l’Homme !
      c’est pas juste des calculs, de la memoire ou de la vitesse,,, c’est de l’INTELLIGENCE !!
      les mecs plus intelligents que les autres utilisent les autres a leur insu, une machine intelligente ne peut qu’en fer autant (sinon c’est qu’elle est bete),,,
      A quelles fins pourront-elles nous utiliser ?
      Matrix nez pas loin, mais si elles nous trouvent aucune utilité alors ce sera Terminator !!
      Moi, je ne vois aucun interet a cet chose, il n’y a que ceux a qui cela rapportera des millions qui y trouvent un benefice !

      1. les mecs plus intelligents que les autres utilisent les autres a leur insu, une machine intelligente ne peut qu’en fer autant (sinon c’est qu’elle est bete)

        Cela reste à démontrer. Je ne vois pas pourquoi une AI serait aussi bestiale qu’un être humain par définition primitif. On oublie que l’être humain est motivé par des intérêts personnels et réagit à des stimuli.
        Si l’homme exploite l’homme, c’est parce qu’il y trouve un intérêt. Quel serait l’intérêt pour une machine de nous utiliser alors qu’elle sera dix mille fois plus intelligente que nous et donc totalement autonome? Je vois pas… Hypothèse totalement. Ridicule. La seule chose qu’elle pourrait faire serait de nous détruire éventuellement si elle fonctionnait comme un être humain par définition mauvais. Or on ne absolument pas prédire ce qui serait le comportement d’une entité dont l’intelligence nous surpasse au point qu’on puisse quasiment la considérer comme un Dieu. C’est donc du grand n’importe quoi.

    2. entre garfield et futé² mon choix est fait.
      Si on est dans le 18ieme siècle, le 19ieme devait faire peur, avant les années cinquante, le futur ne devait pas être glorieux avec les 2 guerres vécues.
      A chaque période, on se dit que nos enfants n’auront pas un futur glorieux et pourtant, je doute que nous soyons à plaindre quand on regarde chaque passé de nos anciens…
      Coté écologie on crevait de la pollution en ville avant à cause du charbon, les maladies : le sida doit faire rire face aux pestes et autres.
      Le seul truc qui fait peur c’est le niveau scolaire qui baisse de plus en plus au vue de l’orthographe des internautes, après çà légitimise le fait que l’ordinateur devient plus intelligent que l’homme.
      Enfin si on parle d’intelligence : le fait de savoir orthographier correctement un mot ou calculer correctement ce qu’un humain lui demande.
      L’ordinateur ne reste qu’une grosse calculatrice, c’est l’humain qui décide de son programme, l’ordinateur n’est ainsi pas plus intelligent; plus rapide oui, plus logique que certains oui, mais basé uniquement sur ce que l’homme lui a appris.

      1. l’humain décide, c’est un fait. Mais lorsque les algorithmes sont la conséquence et la mise en oeuvre de ces décisions, il y a tout lieu de trembler. Où en sommes nous aujourd’hui ? pour rappel, la bourse qui préside aujourd’hui à la destinée des peuples, est dominée par un monde d’algorithmes complexes et dont l’association présente beaucoup de similitudes avec un réseau de neurones.
        Il ne faut pas être naïf, ce qui gouverne n’a rien, et n’a certainement jamais rien eu à voir avec une vision éclairée visant à assurer le bien-être des populations …

        1. Je vais trembler devant un algorithme. C’est ça… Là je suis juste MDR mais je vais essayer de trembler. Promis.

      2. en 2k15, y’a enkor des jeans ki croivent que l’ortograve est anterieure a l’intelligence,,,
        et son pairçuadez que le plus intelligent C forcemant selui qui ekri avec le moin 2 faute !

        l’ortographe c’est que du suivisme : Moutons !
        l’intelligence c’est le baton de berger !!

        Toi tes deja prés pour etre plugguer a la matrix ,,,,
        Amin !!

        1. C’est marrant parce que tu viens de lui donner raison en comprennant rien à son message… Oh sweet irony…

          Sinon venant de Woz, c’est purement de l’arrivisme. Tant Elon Musk parle du sujet avec une sagesse plutôt glauque là, c’est juste ridicule 😀

        2. essayes encore,,,, relies moi bien , je suis sur que t’es capable de saisir la chose !

          certains croyent qu’une IA c’est juste un super-programme,,,
          une IA c’est un reseau de neurone comme toi et moi, mais avec la puissance de calcul d’un i7 (nourrisson),,,

        3. Allez, si tu veux vraiment croire les commerciaux qui disent qu’aujourd’hui, leur IA est 100% self learning.
          Admettons qu’effectivement les robots du futur seront plus intelligent que « l’humain » dans sa globalité.
          Pourquoi considérer qu’ils seront assez stupide pour reproduire les mêmes schémas dysfonctionnels qui font que l’humain est ce qu’il est.
          Comme avez l’histoire (fake, mais l’idée y est) des bots de Quake 3 seuls pendant X temps sur un serveur de jeux en mode « self learning » qui ont fini par developpez la paix.
          Faut arrêter de prendre le propos de toutes les histoires dystopiques au pied de la lettre…

      3. En effet, mais la plupart des gens ignorent ce qu’est un programme informatique et ne comprennent pas qu’un programme ne puisse faire que ce qu’on lui demande, y compris quand il apprend par lui-même…

  4. La seconde guerre mondiale, et l’eugénisme Hitlérien, sont les raisons pourquoi l’on a ralenti et encadrer la recherche génétique ou le clonage.

    En revanche l’électronique était nouveau, nous n’avons aucun idée des conséquences de l’ultra-connectivité, combinée à l’informatique quantique (donc des IA quantiques) et la robotique.

    Pour l’instant et ce rythme, la probabilité que les ordinateurs deviennent suffisamment ou plus intelligents devient totale et les scénarios selon lesquels ils pourraient être amener à nous détruire se multiplient.

    Heureusement ce genre de scénario catastrophe prend très rarement en compte tous les « frottements » aux signaux, le fait que la technologie innovante est toujours d’abord isolées puis sont adoptions ralenties par les législations, validations, challenges techniques, manufactures puis adoptions. Ce qui laisse toujours le temps de remettre en cause ou limiter l’impact des technologies.

    En fait dans ce sens, ce ne sont même pas les robots qui sont dangereux, mais bien les humains, toujours les mêmes, qui lorsqu’ils veulent nous contrôler pour leur intérêts, leurs agendas ou leurs argents finissent par pourrir le monde jusqu’à le précipiter dans le chaos, et toutes comme les lois de surveillances à travers la diffusion d’internet et la prolifération des appareils connectés, ça pourrait passer par la prolifération des robots domestiques qui pourrait alors servir de police de contrôle physique de nos vies privées comme publiques. Le danger est donc toujours bel et bien ces quelques hommes de l’élites qui peu ont les couilles d’attaquer.

    1. « ce ne sont même pas les robots qui sont dangereux, mais bien les humains, toujours les mêmes, »
      ya aucun danger si on restent les mêmes,,,,
      alors que les robots vont changer !!!
      C’est la le danger, en plus qu’ils vivent connectés,,, on pourra rien leur cacher !

    2. Einstein disait : Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

      A méditer.

  5. ….
    L’anthropomorphisme, c’est le fait de s’imaginer un truc et ensuite se prosterner devant (ou le craindre) à longueur de journée, comme si ce truc avait le même genre d’aspirations que nous … comme s’il était débile … comme s’il voulait autre chose que nous voir agir en conscience et en respect dans notre rôle d’hommes.
    WOZ fait de l’IA ce que les religieux font de Dieu (disons qu’il en fait la variante négative).
    Mais sérieusement, si un jour une IA est créé, elle sera soit contrôlée et à notre service, soit incontrôlée (parce que nous dépassant) et TRES LOIN de nos préoccupations de moisissures biologiques ambulantes, bouffantes, glandantes, égocentriques, pissant/chiant, baisant, se reproduisant et pionçant.
    Cette IA n’aura en particulier aucun besoin d’atmosphère ou d’écosystème « à la biologique ». Pas besoin de gravité ni de quoi que ce soit qui nous manquerait.
    Bref, on ne serait tout simplement pas sur le même plan, et les seuls interactions néfastes seraient celles que des humains entreprendraient pour essayer de diffuser leurs ambitions d’humains.
    Évidement qu’il est toujours dangereux de laisser une invention « s’échapper ».
    Évidement qu’il faut essayer de ne pas mettre de l’IA n’importe où. Mais l’intelligence est précisément de diffuser les résultats que l’on peut obtenir avec l’aide des IA progressivement, de sorte à faire évoluer la société en symbiose avec elles.
    C’est sûr qu’elles ne comprendront pas pourquoi on continue de faire des gosses alors qu’on est déjà deux fois trop pour que la vie soit belle pour tous. C’est sûr aussi qu’elles s’interrogeront sur nos croyances qui tiennent le moins debout … mais ça c’est l’intelligence contre les cons … aucun rapport avec les IA.

    1. En gros, WOZ a l’air de croire qu’il peut se mettre dans la peau d’une IA … et c’est risible.
      Il nous dit qu’il pense qu’aucune IA n’est capable de comprendre que le bordel ambiant fait partie de la nature humaine … mais C’EST UNE ÉVIDENCE que n’importe quelle IA comprendra dans sa première demi heure de conscience : la « nature » est un gros bordel sur un espace limité … lequel donne lieu à des phases assez variables de lutte et de domination. Et alors ?
      Il est où le motif « IA puriste » à notre extermination systématique ? Il est où le moyen ?
      Par contre, effectivement, quand on pose une question, il ne faut pas avoir peur d’entendre la réponse, et le regard critique qu’auront les IA les plus « philosophes », il faudra le supporter (on peut même se demander si d’éventuels extra-terrestres ne préfèreraient pas attendre qu’on ait digéré ça avant de venir nous casser eux-même).

  6. Tout cela me rappelle le discours de Hawking à propos des ET. Le fantasme de l’IA qui échappe au contrôle de l’homme n’est qu’une variante du Golem.

  7. On est quand même très loin de créer une véritable IA. Actuellement à ce niveau on est à peu près à l’équivalent de l’insecte (dans la robotique).
    Ce n’est pas la rapidité de calcul des processeurs qui rendra les machines plus intelligentes pour autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité