Quittez Facebook, c’est la Commission européenne de Bruxelles qui le recommande !

Facebook

La confidentialité des données est un sujet épineux et extrêmement complexe au regard du droit international. Protéger des données françaises en France est "relativement simple"... Mais pour celles des Européens exportées vers des services en lignes américains, c'est une tout autre paire de manche. Une solution ? Fermer son compte Facebook...

« Vous devriez songer à fermer votre compte Facebook, si vous en avez un« . C’est un conseil que beaucoup ont déjà prodigué, et à juste titre, mais cette fois, cette déclaration émane de Bernhard Schima, l’avocat de la Commission européenne. Elle était destinée au procureur général de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE).

L’affaire est délicate. Elle oppose un activiste autrichien, Maximilian Schrems, au commissaire irlandais à la protection des données. Le jeune homme refuse que ses données utilisateur des services d’Apple, Facebook, Microsoft, Skype et Yahoo soient envoyées aux États-Unis – à cause des accès que s’octroient notamment des agences comme la NSA -. L’exportation de ces données vers un pays non membre de l’UE est interdite sauf si une « protection adéquate » est garantie et vérifiée par Bruxelles…

La Haute Cour d’Irlande demande donc ici de pouvoir « mener sa propre enquête » sur cette protection. Car depuis les révélations d’Edward Snowden, il semble clair que ce niveau ne soit plus adéquat… Bernard Schima reconnait ainsi que la législation actuelle « ne peut pas garantir une protection adéquate des données citoyens européens« . Autrement dit, si vous souhaitez ne pas être écouté par la NSA, entre autre, il faut éviter d’utiliser des services américains, dont Facebook, Google, et consort.

Tags :Via :Numerama
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est pas comme si la France était déjà en train de faire passer le même genre de lois. Valls a présenté le projet de lois sur le renseignement la semaine dernière et ce projet de lois autorise l’interception des données personnelles sans l’accord d’un juge.

    1. Moi ,,,,,
      c’est simple j’ai creer un profile Fb juste pour y mettre des conneries sur les States et leurs Grandes 0reilles de Bigbrother !!
      faizez tous comme moi, c’est super marrant !

    2. Qu’un pays connaisse sur le bout des ongles chacun de ses citoyens est une chose.
      Qu’un pays étranger nous connaissent autant voir plus, en est une autre !…

      1. Le facteur n’as pas le droit de l’ouvrir il n’y a que la douane si il fesait sa, sa serait lui en tort si tu portais plainte :) quoi qu’il y ai dans l’ enveloppe 😉

    1. Pour sécuriser un message on rencontre physiquement le destinataire, on écrit le message sur un papier, on montre le papier à la personne de façon à n’être visible que d’elle, et enfin on brûle le papier et on le réduit en poussière. Avec ce système il est impossible pour un intrus de connaitre le message transmit si personne ne parle.

  2. En 1977 Valéry Giscard d’Estaing à déjà, je vous le rappelle, fait voter la fameuse loi «Protection propriétaire» qui englobaient tous les éléments existants dans les soit-disant nouvelles lois sur la vie privée. Au vue de la loi d’Estaing, Facebook et Google sont pénalement dans l’égalité depuis le début et personne ne le dit. C’est juste scandaleux.

  3. Si on écrit rien d’offensant, diffamatoire ou scandaleux contre qui ce soit on risque rien. Même si on est pisté sur le web et un échange de donné sur une recette ou un argument sur le jardinage sur un forum de discussion deviendra pas un drame. Franchement. La seule problématiques est de pas utiliser son numéro de téléphone, assurance sociale et son nom et adresse civique à n’importe quel endroit sur le web.

    1. Tu oublies juste qu’en croisant des données, on peut très aisément regrouper toutes tes informations, que tu n’as pourtant divulguer que de manière partielle à chaque fois, une fois en te faisant envoyer un colis, une autre fois en te servant de la même adresse mail pour ouvrir un compte sur un forum quelconque, etc…

    2. Vous retournez le problème. Ce n’est pas parce que vous n’avez rien à cacher qu’une entité d’Etat (ou une entreprise) peut se permettre de récupérer vos données personnelles.

  4. Et pourquoi je quitterais Facebook ?
    Les gouvernements auraient – ils peur que les cotoyens ne découvrent ce qu’ils s’y passe vraiment .
    Auraient-ils peur que les citoyens ne découvrent la vérité sur les réseaux pédophiles , djihaddistes , terroristes , etc
    Jamais je ne quitterai Facebook .

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  5. Si on est pas surveillé par le NSA on l’est par la dgse ou tout autre services de renseignements européens. Ou est la différence.

  6. Ldéjà avec un vpn offshore genre Russie avec un ssl 256 bits ça leur facilite pas la tache et ça vaut pas très cher et c’est à la portée de n’importe qui.

  7. Les grands acteurs américains du web sont obligé de faire de l’espionnage à grande échelle pour la nsa. Certains directeurs de ces entreprises ont choisit par conviction de ne pas participer à ça en démissionnant.

  8. quitter fessbouc ??? Faut il encore s’être un jour inscrit, sur ce sinistre site parmi d’autres et inventé par Paul Ceglia .
    Je n’y suis pas, n’y ait jamais mis les pieds et n’irait jamais … jamais comme mes milliers d’amis.

  9. Bonjour, je suis vraiment scandalisée de voir la nouvelle façon que fbk. Des encarts publicitaire un peu partout même souvent la ou on ne l’attend pas, enfin que pouvons nous faire d’aire d’autres choses que d’essayer de se défendre du mieux possible.
    Bonne journée

  10. le problème avec ces réseaux sociaux et plus particulièrment Facebook, c’est que la plupart de leurs utilisateurs déballent leurs vies privées sans aucune pudeur, croyant que ces dernières, ne seront partagées qu’avec leurs « amis »..!
    il faudrait déjà responsabiliser l’utilisateur sur le partage de données sur le net et lui faire comprendre que sa vie privée est mise à rude épreuve sur les réseaux sociaux !
    t’arrive à savoir ce que font de leurs journées ou où ce trouvent certaines personne rien qu’en lisant leur profil Facebook…

    1. Exact
      Conserver FB pour garder contact avec famille et amis à l’autre bout de la France ou du monde mais en y mettant le MINIMUM sur soi ….
      moi, à part les bon anniv, bon année, etc …, rien n’apparait sur mon mur …

  11. Je ne pense pas que le simple problème soi dans l’appropriation de données. Dans un système juridique où tout repose sur le consentement, le fait de rendre une chose public, même s’il s’agit d’une intimité, est une dépossession. Le problème véritable de Facebook est son impact sur le tissu social de la société. J’ai passé tellement de temps dessus, qu’à 22 ans, je ne sais plus aborder une personne ou séduire une fille sans passer par le réseau social. C’est le côté incontournable de facebook qui fausse toutes les données de sociabilisation naturelle de notre génération. J’ai quitté facebook et ai ouvert ce wordpres, allez y jeter un oeil si vous le souhaitez, ça explique ma démarche et c’est actualisé: https://farewelltosociety.wordpress.com

    1. J’ai passé tellement de temps dessus, […] je ne sais plus aborder une personne ou séduire une fille sans passer par le réseau social.

      En même temps ce n’est pas dramatique puisqu’il en est de même pour les filles. Et comme la majorité sont des paranos, le plus simple est encore de ne pas perdre son temps.
      Il y a des professionnelles. C’est couteux mais au moins on est tranquille.

  12. Toute facon fb est utilisé a 80% par les 15-20 ans et ceux qui croient que leur vie se passe entièrement par des status, des photos et forte estime de soi, sentiment d’existence et d’acceptance par ses 1000 amis et pas 1 de vraie qui compte vraiment.

    Vie la vie présent au lieu de l’afficher non ?

  13. Ce site est indubitablement lié à l’égocentrisme, sitôt que l’égocentrisme s’amoindrit chez l’individu, sitôt l’intérêt de ce site apparaît clairement : se faire mousser, brasser de l’air et chercher désespérément des signes d’approbation (ou « like »).
    L’excuse rabâchée du maintien des contacts familiaux me fait rire, tout le monde sait que c’est faux.

    1. Dit-il, sur un forum de discussion Gizmodo, ou il étale son avis, pour : « se faire mousser, brasser de l’air et chercher désespérément des réponses d’approbation » (ou de non approbation ), ce qui par de la même démarche d’égocentrisme ……..
      médite un peu là dessus
      ah oui, et l’excuse rabachée de l’anonymat me fait rire, on sait que c’est faux ……

  14. Je veux pas étaler ma vie personnelle comme sur Facebook, mais partager une expérience. J’ai vécu aux Etats Unis, et là bas, tout le monde est accro à Facebook. Le problème n’est pas qu’il n’existe pas d’autres moyens de communication (skype, mail, et même papier stylo pour les old fashion). Le problème est que Facebook essaye de se caser en indispensable et que de moins en moins de gens utilisent d’autres modes de communication dans les universités, les cercles d’amis, ou même familiaux, pour partager des cours, des nouvelles, des informations, ou des invitations. De plus, le fait que le compte facebook devienne un passeport pour l’utilisation d’autres programmes, comme spotify, oblige que si vous voulez quitter facebook, vous supprimer tous les comptes que vous y avez attaché. Oui, j’ai été con, mais en quittant Facebook, j’ai tout perdu, et c’est ce que j’ai essayé de faire passer dans mon article.
    http://farewelltosociety.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité