Google développe un système pour anéantir les spoilers !

Rage

Déjà avant l'avènement d'Internet, nous avons tous subi ce terrible phénomène et celui-ci n'a fait qu'empirer le temps passant. Il vous est forcément arrivé de lire un article ou un tweet d'un sombre crétin qui vous a spoilé la fin d'un livre ou d'une série. Heureusement, Google planche sur une solution.

Les médias sociaux sont devenus des champs de mines pour ceux qui suivent les séries et c’est encore pire si vous avez du retard par rapport aux autres… Si étonnant que cela soit, notre sauveur pourrait aujourd’hui s’appeler Google.  La firme planche sur le problème et a même développé un système permettant de vous éviter cet écueil.

Où que vous soyez situé dans un livre, film, série ou autres, le dispositif serait en mesure d’en conserver une trace et de bloquer tous les messages pouvant potentiellement contenir des spoilers. Censure ? Le système n’efface pas complètement le post, mais à la place, brouille le contenu et avertit l’utilisateur grâce à un pop-up.

google

Le plus important étant de savoir comment Google prévoit de superposer ce service sur les réseaux sociaux ou s’il compte seulement l’appliquer à Google+. Est-ce une petite restriction à la liberté d’expression? Bien sûr. Toutefois, nous serions ravis de ne plus lire qu’à la fin de Harry Potter, Dumbledore meurt, que la maman de Bambi se fait tuer et que dans Game of Thrones, Arya…

troll face

Tags :Sources :Quartz
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ici-même : articles sur deadpool et sur Interstellar… avec spoils dans le titre et donc inévitables.

    « Il vous est forcément arrivé de lire un article ou un tweet d’un sombre crétin… » … hum… 😀

    1. @fdopv : on appelle ça un trollface, la tête du troll. Le troll étant cette étrange créature cybernétique qui se nourrit du « malheur » des autres (malheur entre guillemet, c’est juste que les trolls ne nourrissent des frustrations des gens qui se font une montagne pour rien).

      Ce troll face est souvent accompagné d’un « U MAD BRO ? » (t’as les glandes, frangin ?) afin d’appuyer sur la farce (ou le prank comme dirait-on aujourd’hui, couillons 9gagisé et youtubisé à l’extrême que nous sommes.)

      Courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité