Ces photos montrent de la nourriture populaire parfaitement déconstruite

nourriture

La compréhension de l'art moderne n'est pas à la portée de tout le monde, mais parfois les oeuvres nous rendent curieux. C'est le cas de David Schwen, qui a déconstruit les plats  typiques de la cuisine populaire.

David Schwen est un artiste qui dirige le studio de création Dschwen et qui a travaillé avec entre autres Coca Cola, McDonald, Nature Valley, Target, Uber. Il voue apparemment une passion sans nom pour la nourriture populaire, junk-food et fasfood, comme en témoigne son oeuvre « how-to series ».

Il est étonnamment satisfaisant de scruter ces pizzas, cheeseburgers, tacos, sandwiches et hot-dogs complètement mis à nus, leurs ingrédients disposés bien sagement dans les compartiments d’un plateau repas. Leur disposition quasi chirurgicale à un on-ne-sait-quoi de réconfortant et bien sur, d’appétissant.

David Schwen4 David Schwen David Schwen David Schwen

Tags :Sources :dschwen
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. N’importe quel connerie rapporte du fric de nos jour… parcontre ceux qui bossent vraiment et se casse le cul tout les jours doivent supporter de travailler pour des clopinettes et aussi supporter de voir se genre de branlette mentale de soit disant « art moderne » bon ok c’est sympa c’est marrant et un poil originale mais c’est quand même de la merde… le gars aurait du donner cette bouffe à des sans abris au lieu d’en faire cette merde 😀 bon allé jvais aller decomposer ma propre matière fécale sur de belle barquette en carton de couleur bien vive pour montrer mes talent artistique

  2. « La compréhension de l’art moderne n’est pas à la portée de tout le monde »

    mouarfffff, les bobos parlent aux bobos

    faut il encore que l’auteur lui même est compris le sens de son oeuvre, ce qui n’a rien d’évident.

    le gros avantage de l’art moderne et de la musique savante moderne atonale c’est que le talent n’est absolument pas nécessaire pour faire carrière, un bon carnet d’adresse et être issu d’un milieux aisé suffisent.

    à contrario le « sans dent » talentueux, mais qui doit bosser à mac do pour gagner sa vie car il n’a aucun réseau ni l’envie de s’abaisser au niveau médiocre en vigueur dans les galeries d’art ne sera certainement jamais consacré de son vivant.

    ça fait à peu près 1 siècle que la bourgeoisie libérale nous bombarde de merdes inutiles en nous présentant cela comme de l’art tout en défiscalisant comme des bœufs avec. et dans l’unique but de faire du secteur artistique le lieux privilégié de sa progéniture aussi inculte que oisive.

    Je rappel quand même que cette année on a fini avec un plug anal géant sur la place Vendôme par un « artiste » (super coté de surcroît) qui avait déjà eu le bon gout de faire faire une merde gonflable géante pour la ville de Sydney (plus sur de la localisation).

    donc bon à la limite si le gars pouvait peindre de matière photo réaliste ces plateaux repas plutôt que de les photographier, on pourrait au moins se faire une idée de son talent artistique,

    là on a l’impression de voir les photos de bouffes de certains psychorigides que l’on trouve sur facebook et qu’il faudrait considérer comme de l’art.

    NB : le gars n’a rien d’un artiste, au mieux un publiciste qui fait preuve d’une grande inculture artistique. Un simple passage sur son site l’atteste

    1. Commentaire digne d’un Mickey Parade.
      « au mieux un publiciste qui fait preuve d’une grande inculture artistique » : je crois que tu aurais pu t’épargner un commentaire aussi grand qui ne fait finalement ressortir que ton propre manque de culture générale et d’ouverture d’esprit mêlé à une confiance en soi toute aussi effrayante.
      Je crois que tu confond le milieu de l’art contemporain bobos (je ne te donne pas tort sur la première phrase) et la création en générale. Je ne vois pas ce que viens faire ton histoire de « 1 siècle que la bourgeoisie libérale nous bombarde de merdes inutiles en nous présentant cela comme de l’art tout en défiscalisant comme des bœufs…… » dans ce post présentant le travail d’un directeur artistique.
      Bref, tu t’es trompée de site pour ton combat contre ta frustration et « les méchants bourgeois qui font de l’art que je comprends pas donc c’est forcément de la merde ».

      1. j’attend avec impatience ton analyse de ces « magnifiques » oeuvres plateaux repas toi qui en guise de référence culturelle n’a que « le journal de Mickey » à citer.

        Vas y, être de progrès, cultives le gueux que je suis avec ton picsou et tes mickey from the USA !!!

        « ouverture d’esprit mêlé(e) à une confiance en soi toute aussi effrayante. »

        2 choses qui te manquent certainement, et la raison pour laquelle ça te met la tripe en vrac.

        Il va bientôt falloir nous laisser à nouveau les clefs, on arrive !!!!

        1. rho la vache, on comprend rien à ce que tu racontes. « Être de progrès », « from the usa », qu’est ce que tout ça vient faire là-dedans ?!
          En fait, ce qui manque à tes commentaires c’est juste un peu de respect et surtout de l’humilité. Si tu qualifies tout de « merde », de « publiciste qui fait preuve d’une grande inculture », de « psychorigide » tu as intérêt à avoir un sacré argumentaire derrière. Or ce n’est pas le cas.
          « ça fait à peu près 1 siècle que la bourgeoisie libérale…blah blah… » : Mais qu’est ce que ça veut dire ?! L’art n’est pas un milieu bourgeois libéral, et que ça te plaise ou non, l’art est un marché accessible à tous. Investir dans des oeuvres pour faire vivre des jeunes artistes et encourager la culture, je ne vois pas ou est le problème. Et c’est peut-être ce qui te manque cher ami. L’art n’est pas né au siècle dernier et à toujours été un moyen « d’expression », de réaction, de construction, de dé-construction, de rebellion, d’analyse, de questionnement… Et ce plug anal, qu’il te plaise ou non, entre dans ce cadre là. Il n’a pas été mis place Vendôme par hasard, et cet objet appartient à son époque. Opération réussie pour l’artiste puisqu’il a suscité des réactions ! Et si sa destruction, son vandalisme faisait parti de l’oeuvre ?
          Il n’était là ni pour faire « beau » ou « moche », mais pour faire réfléchir et réagir. Tu vois, l’art va un peu plus loin que « j’aime pas », « c’est de la merde »… L’art est fait pour se poser des questions, pas pour apporter des réponses.
          Après, l’art c’est cher. C’est vrai, dès que l’artiste devient coté. Il y a des tas de petits créateurs qui font ça par plaisir et dont tu peux acheter des oeuvres pour pas cher (et pourquoi pas investir pour le futur, au cas ou ils deviennent reconnus). Au même titre qu’une entreprise qui prend de la valeur avec ses produits, l’artiste prend de la valeur avec ses créations. Acheter un téléphone 900€ qui vaut 50€ en sortie d’usine est largement plus malsain que d’acheter une part de créativité d’un artiste. Pourtant, je suis sûr que tu as un smartphone cher entre les mains et ça ne t’a pas posé de problème d’économiser pour te le payer.

          Pour en revenir à ce mec, si de grands annonceurs viennent le chercher pour son travail, c’est que ce n’est pas autant de la « merde » que tu peux le dire, tu en conviendras.
          Après, j’imagine qu’il ne se prend pas pour un « artiste bourgeois ».. il travaille, c’est tout. Il essaie. Il test.Il dé-construit. Il re-construit. Il se pose des questions. Il fait et nous montre. Appel ça comme tu veux, de « l’art », du « design », des « expérimentations », des « photos ».. au final ça n’a aucune importance. Il y a juste à regarder et s’intéresser. Et comprendre ce que tu as envie de comprendre.

          Alors laisse tomber ta bataille anti-bourgeoisie et anti-usa des fois, et ne confonds pas tout.

          Bon week.

  3. j’avoue il est très fort cet article, quelle culture… mais j’avoue que je comprends pas l’initiative…
    ça doit être « pop » (trop de drogues ds le process créatif)… et si déconstruction il recherche il faudrait peut-être tout décontruire vu le nb de préparations (pain, sauces,etc…)restantes sur les plateaux… c’est pas logique et trop ricain et pas de l’art… fo pas pousser mémé ds les orties qd mem… bref passons…

  4. Tu parles d’une œuvre d’art, les ingrédients d’un plat dans un plateau de cantine sur fond de même couleur… Ce qu’on appelle de « l’art » de nos jours me dégoûte au plus haut point, on bave devant de véritables merdes faites par des gens qui ont n’ont comme seul talent celui d’obtenir les moyens de se faire connaître.
    À mes yeux le tableau en nouille fait par un gosse est bien plus de l’art que cette daube, car au moins il y a un véritable processus créatif et un travail en amont.

    Et à ceux qui me répondront un truc du genre « tu comprends rien à l’art », je vous invite à m’expliquer ce que vous vous « comprenez »… à moins que vous en soyez incapable ? (« Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement. » – Albert Einstein)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité