Hubble : une puissance inégalée [Vidéo]

hubble

Conçu pour fonctionner 15 ans, Hubble va fêter ses 25 ans de mise en service le 24 avril. Ce télescope nous a permis de voir des galaxies situées à l’autre bout de l’univers, des galaxies formées quelques centaines de millions d’années après le Big Bang. Et le télescope Hubble est pourtant d’une taille modeste si on le compare aux télescopes terrestres.

Hubble est un télescope de 11 tonnes de type Cassegrain. Il ne grossit pas ce qu’il voit. La lumière se reflète sur des miroirs. Et plus les miroirs sont gros et plus ils peuvent recevoir de lumière. Hubble a un miroir de 2,4m, ce qui est assez petit comparé aux autres télescopes terrestres qui ont des miroirs pouvant atteindre 10m.

Les images prises par Hubble sont d’une netteté et d’une clarté inégalée car le télescope est mieux placé que les télescopes terrestres. Comme il se trouve à 552 km au-dessus de la terre, il n’est pas gêné par les nuages, la pollution lumineuse, l’atmosphère terrestre…

Il dispose en outre d’un système de pointage ultra-performant qui lui permet de fixer une cible pendant 24 heures.

Regardez cette vidéo qui vous donnera en quelques secondes une idée de la précision et la puissance d’Hubble !

Le télescope spatial Hubble a encore quelques belles années devant lui. Mais il sera remplacé par un télescope encore plus performant en 2018 : le James Webb Télescope. Ce sera d’ailleurs l’occasion d’en parler dans un prochain article.

Tags :Sources :Sciences-Mag
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui Hubble est un outil fantastique… heureusement qu’il a été possible de le réparer d’ailleurs, sans ses lunettes on aurait eu que du flou :)

    Sinon… vivement le lancement du James Webb (pour 2018). On en prendra de nouveau plein les rétines.

    1. Mais heureusement qu il ne voyait pas bien. Ce qui a poussé des ingénieurs a concevoir un programme pour augmenter la résolution et la netteté… Ce qui permettait d’avoir quand même des images. Et les base du dit programme ont été utilisées en médecine, ce qui à permis de pouvoir détecter des cancers bcp plus tôt sur les IRM.

      1. si il dit vrai, Photoshop va ramer !!! 😉

    1. N’im-por-te quoi. Au contraire les capteurs installés sur hubble ont des résolutions tout à fait standard (vers les 16 megapixels pour le plus précis des capteurs je crois). Ce qui compte ce n’est pas cette résolution mais la sensibilité des capteurs, l’usage qui en est fait et l’usage des optiques.

    1. Hubble prend des clichés plutôt longs en terme de temps d’exposition, et ce pour percevoir des images très lointaines (et donc très vielles) dont la lumière ne parvient que faiblement jusqu’à nous.
      Une particule en suspension ne devrait pas beaucoup gêner dans la mesure où son temps de passage devant l’objectif est très inférieur au temps d’exposition.
      De plus Hubble prend généralement des séries de clichés qui sont ensuite recoupées et traitées pour, justement, supprimer un maximum d’interférences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité