Le CV ultime est une figurine Star Wars

CV figurines

Sur un marché de l’emploi en crise, difficile de se distinguer et d’attirer l’œil des recruteurs. Sauf peut être pour Edgar Felix, l’homme qui a su faire évoluer la réalisation d’un Curriculum Vitae au banc de la pop culture.

Edgar Felix est un jeune digital designer fan absolu de la saga Star Wars. Alors pour se présenter à ses futurs potentiels employeurs, il a réfléchi à une idée neuve pour mettre en avant ses compétences, sa créativité et sa personnalité.

« Je cherchais un concept fort et qui serait une référence également pour d’autres personnes. J’ai grandi avec la saga Star Wars comme la plupart et je voulais être un Jedi dans mon enfance. C’est donc un thème qui me tient à cœur ».

En est donc sortie une figurine à son image, inspirée de l’univers Star Wars. Mieux qu’une photo ! Edgar Felix a aussi utilisé le dos de la boîte de sa figurine pour cette fois mettre en avant ses qualifications, son parcours professionnel ainsi que les informations permettant de prendre contact avec lui.

De quoi définitivement sortir du lot sur un marché qui, comme le jeune homme le présente, demande de la créativité et de la différence. L’histoire ne dit pas si Edgar Felix a été rapidement embauché. Petite compensation en attendant, son idée était citée parmi les finalistes de l’élection du CV le plus original de l’année.

Tags :Via :Le Geek c'est Chic
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Mieux qu’une photo ! »

    C’est surtout qu’une photo, c’est interdit sur un CV, encore plus d’en demander une (surtout aux US il me semble) donc il a tout compris, au moins ils ont sa tronche, c’est cadeau. Il serait d’origine indienne ou chinoise ça l’aurais moins fait.

    1. Où as-tu vu qu’une photo était interdite, et qu’il était interdit d’en demander ?
      Peux-tu me citer l’article de loi qui dit ça ?
      Sur certains sites d’entreprises il y a même des consignes très strictes sur les photos (tenue, pose, format) à joindre à la candidature.

      1. Tu as raison

        Voilà ce que j’ai trouvé sur le net: le décret d’application concernant l’article 24 de la loi du 31 mars 2006 imposant « l’anonymation » aux entreprises comptant plus de 50 salariés n’a jamais été publié.
        Mais ça c’est en France… En France, on sait bien qu’on chie sur la vie privé et l’anonymat.
        Il y a des pays par contre ou le CV Anonyme est obligatoire (Suède, Norvège…)

  2. Originalité et créativité ?
    J’espère pour son futur employeur qu’il saura être plus original, ce n’est pas le premier à faire un CV de ce genre…

    1. Si pour toi savoir se vendre, mettre en avant ses compétences et son image (sa créativité, son sérieux, etc.) c’est être mégalo, ton cv doit être bien triste à lire. Pour rappel, c’est un créatif. Son cv reflète donc son métier, la créativité.
      +10000 pour son cv.

  3. C’est formidable de devoir se démarquer pour espérer avoir le droit de travailler pour quelqu’un d’autre quand on sait qu’en moyenne cent personnes se présenteront pour le même poste et que le choix de l’employeur se fera dans les trente premières secondes de l’entretien. C’est vraiment fantastique cette compétition pour la survie quand on sait que dans quelques années, un bon nombre d’emploi sera occupé par des machines. L’originalité est la dernière des qualités qu’on attend d’un clone.

    1. Travailler pour une entreprise n’est pas un droit, c’est un contrat.
      L’entreprise exprime des besoins (un appel d’offre par une annonce), les personnes, pensant être en mesure d’y répondre concurrentiellement aux autres candidats, y postulent.
      Personne n’est obligé de postuler (sauf les chômeurs de Pole Emploi qui eux n’ont pas le choix), l’entreprise n’est jamais obligée d’accepter qui que soit.
      Pour pouvoir travailler il suffit de cultiver son « employabilité » : études, diplômes, expérience, savoir être, savoir faire, bref soigner son « image » en adéquation avec le poste visé (ça comprend aussi le physique et la tenue vestimentaire pour certains emplois en contact avec le public).
      Ensuite c’est la loi du marché : si les autres sont meilleurs, on reste sans emploi.
      Il est évident qu’à l’époque actuelle on a besoin de plus en plus de profils pointus, et « l’originalité » de la candidature est la « compétence » (le rapport qualité/prix), pas être un clone de quoi que ce soit, ni un original à tout prix.

    2. « C’est formidable de devoir se démarquer pour espérer avoir le droit de travailler »

      bienvenu dans la société ultra libérale qui a fait de l’état de guerre de tous contre tous le seul mode de rapport existant entre des individus de plus en plus individualistes,

      les « moi je, moi je, tout par ma gueule » ont juste oubliés que ce système de pensée à moins de 300 ans, ne correspond absolument pas à l’état de nature et que la théorie libérale de Smith est une escroquerie entretenue depuis le début parce que l’on appelle aujourd’hui « le monde de la finance ».

      maintenant si le monde individualiste et puéril du salariat vous insupporte (à raison) vous pouvez toujours tenté de vous mettre à votre compte pour subir le diktat des petits flics frustrés du fonctionnariat administratif qui vous couvriront de taxes, charges et normes à la con pour être sur que votre petite PME coulera au bout de 3 ans.

  4. il prend des risques : si jamais la DRH est une sorcière et s’amuse à planter des aiguilles dans la figurine, il est mal, très mal.

  5. cool on envoi des jouets aux RH pour qu’il puissent s’amuser et continuer d’embaucher des gens restés très jeunes dans leur tête, qui pourront en sales gosses pourris gâtés continuer de pourrir la vie de leurs sous fifres souvent d’ailleurs plus intelligents que leurs supérieurs hiérarchiques directs (car choisis souvent pour leur soumission totale à un système qui les a sanctionné positivement en raison de leur sens critique d’huître).

    le monde des salariés et des DRH n’est guere plus évolué que celui des cours de récréation des écoles maternelles

    1. et sinon t’a des trucs intéressants à dire où ça se limite à se moquer des autres et à les dénigrer pour te soulager ?

      1. T’es un grand sensible toi. Sèche tes larmes Pimprenelle, le com de Lampoule n’étant pas d’une réflexion des plus positive, je le taquine un peu. Je pensais pas te faire de peine.
        Par contre, si tu as des choses intéressantes à dire (plus intéressantes que « les patrons c’est des méchants, la vie est individualiste, les emplois vont être remplacés par des robots, il faut sauver les pingouins sur la banquise), on peut en discuter..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité