Des sculptures sur bois absolument bluffantes

sculpture bois laser

Le laser est aujourd'hui une technique bien maîtrisée. Dans l'industrie, ils peuvent servir à découper. Et s'ils peuvent se révéler extrêmement puissants, ils témoignent aussi d'une précision à toute épreuve. Cet artiste utilise la découpe au laser pour réaliser des sculptures sur bois absolument bluffantes.

Gabriel Schama a adopté cette technique industrielle et s’en sert aujourd’hui pour réaliser ses créations sur bois. Et avec laser, c’est un tout nouveau monde qui s’ouvre à lui. Le temps de réalisation est extrêmement réduit, les motifs se complexifient à l’extrême… Rien ne semble résister à la découpe au laser : mandalas bouddhistes, tapis perses, plafonds d’églises baroques, autant de sources d’inspiration « facilement » utilisables.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le travail de Gabriel Schama, vous pouvez visiter son compte Instagram ou vous rendre sur son site personnel. Je commanderais bien une grande table vitrée avec l’un de ces motifs moi, pas vous ?

sculpture bois laser sculpture bois laser sculpture bois laser sculpture bois laser sculpture bois laser sculpture bois laser sculpture bois laser

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. faire des motifs géométriques sous illustrator (ou tout autre soft de dessin vectoriel) puis concrétiser le tout avec un graveur laser (CNC donc) j’appelle pas cela de l’art, une technique moderne d’artisanat tout au plus.

        ça veut pas dire que c’est nul ou inintéressant, juste qu’il faut appeler un chat un chat.

        1. Pourquoi n’est-ce pas de l’art ? Parce que les motifs ont été produits de manière numérique ou parce qu’on utilise un laser plutôt qu’un autre outil ?

        2. Une anecdote :
          Yoo Byung-eun, un millionaire sud coréen qui s’est suicidé suite au naufrage d’un ferry ayant tué des gosses, avait fait des photos d’oiseaux en mouvement.
          Lors de l’exposition au Louvre, ça a été décrié pour la simple et bonne raison qu’un amateur en aurait fait autant .
          Mais comment a-t-il fait pour être exposé à Paris et reconnu comme artiste ?
          Simple: il a versé 1 million d’euros comme généreux donateur au musée français qui, par la même occasion, a gravé son nom dans le marbre .
          En résumé il a acheté son titre .

          Tu sais l’art, Guy RIBES, un faussaire de peinture, disait dans l’émission 28 minutes d’Arte, que ce sont les experts qui estiment. En les brossant dans le sens du poil, si ce que tu as fait a de la valeur, ils mettront un prix selon leur bon vouloir et ça se vendra comme tel. Ce n’est pas l’œuvre qui a de la valeur .

          Ici quoique tu dises pour moi c’est de l’art car comparé à certaines œuvres exposées dans certains musées, c’est bien plus réussi.

        3. @tlub, c’est comme l’or et le diamant, on leur donne une valeur alors que ce ne sont que des cailloux.

  1. C’est fait au laser à partir d’un bloc brut ou il y a de l’assemblage après la découpe au laser ?
    Si tout est fait à partir du laser sans rien faire d’autre, c’est impressionnant… et moi j’appelle plus ça de l’artisanat. Artisanat, ça veut dire que chaque modèle est fait à la main et peut être différent du modèle précédent.. ce qui n’est clairement pas le cas ici.

    1. assemblage après la découpe au laser on voit bien les couches de mdf de 5mm

      et là encore ça ne demande rien d’autre que de décomposer le modèle 3D en tranche de 5 mm pour le recoller à la fin,

      L’artisanat n’est pas forcément du travail manuel (cf métier à tisser)

  2. C’est Joli.
    Réaliser un travail sur Illustrator ou sur papier prend du temps, demande de la passion et de la patience et surtout, il faut avoir l’idée déjà.
    L’art est une mise en scène destiné à émouvoir, alors il l’est pour certains et pas pour d’autres.

    Bravo pour l’idée en tout cas, la modernisation offre du temps à l’imagination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité