La surveillance du trafic Internet approuvée par les députés

Loi renseignement Manuel Valls

Parmi les nombreux points évoqués par le projet de loi sur le renseignement qui fait tant parler d'elle, il y a ces fameuses "boîtes noires". Installées chez les fournisseurs d'accès, hébergeurs et principaux acteurs du numérique, elles serviraient aux autorités de moyens de surveillance du trafic. Et leur mise en place vient d'être approuvée par les députés.

L’hémicycle était quasiment vide – une trentaine de députés présents – ce mercredi soir lorsque la mise en place de ces « boîtes noires » a été approuvée (25 députés, 5 contre). Le contenu des communications ne serait pas surveillé, seules seraient analysées les métadonnées – origine ou destinataire d’un message, adresse IP d’un site visité, etc -.

Nombreux sont les spécialistes, politiques et autres à avoir affiché leurs craintes : « La boîte noire, c’est la boîte de Pandore de ce projet de loi » déclarait Aurélie Filippetti. « On nous dit que les masses de données qui vont transiter seront uniquement des métadonnées. Mais elles contiennent encore plus d’informations sur la vie privée de nos concitoyens ! (…) Et il y a un paradoxe à dire que ces données vont être anonymes, alors qu’elles vont servir à identifier des terroristes.« 

Certains députés ont aussi souligné les conséquences « économiquement néfastes » de ces boîtes noires – pour preuve, sept grands hébergeurs français ont déjà fait connaître leur opposition et affirmé qu’ils n’hésiteraient pas à s’exiler pour conserver leurs clients -. Pour tenter de les apaiser, un nouvel amendement a été proposé, lequel permet aux hébergeurs d’effectuer eux-mêmes la séparation entre « les métadonnées et les contenus« . Pas sûr que ce soit suffisant.

Et pour contrôler tout cela, il faut un organisme dédié. Ce serait la charge de la « Commission de contrôle des techniques de renseignement » (CNCTR), dont la composition a été grandement sujette à débat. Cette commission remplacera l’actuelle « Commission de contrôles des interceptions de sécurité » (CNCIS).

Si la mise en place des boîtes noires a été approuvée, la partie technique n’a pas, ou très peu, été évoquée. Seule « certitude », « nous n’utiliserons en aucun cas cette technique [le deep packet inspection, NDLR]« , comme l’a affirmé Bernard Cazeneuve. Même les métadonnées sujettes à surveillance n’ont pas été précisées.

Tags :Via :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Encore un coup de maître du gouvernement…

    Les acteurs du web vont délocaliser à l’étranger, et le marché de l’emploi en IT français, déja très fébrile, en pâtira encore plus.

    On nous ressasse sans cesse que des milliers de postes sont à pourvoir dans l’IT, mais on oublie de dire qu’il y a plus du triple en demandeurs, faute à une adéquation entre les profils recherchés et les formations et compétences réelles de nos informaticiens. Mais ici ce n’est pas la question.

    Commençons déjà par mettre un ordinateur sur le bureau de Hollande avant de laisser sa bande d’incompétents légiférer sur un secteur dans le quelle ils ne comprennent absolument rien

    1. « si vous n’avez rien à vous reprocher alors vous n’avez rien à craindre »
      qui a dit ça : … et maintenant Valls.
      .
      Cazeneuve s’est quand même permis de dire publiquement et à l’assemblée nationale que « le droit à la vie privée n’était pas une liberté ».
      .
      Ils se sont permis de censurer sur facebook toute analyse contradictoire avec leurs arguments.
      .
      Il parait qu’ils sont « socialistes »… ça me fait étrangement penser à ceux qui il y a presque un siècle se prétendaient « nationaux » et « socialistes »…

      1. Valls et ses députés, qui ne connaissent rien au domaine de l’informatique, ne pensent qu’à augmenter leurs pouvoirs sur le peuple et le privant de plus en plus de ses moyens d’expression, comme dans une belle dictature …

        Ils ne doivent pas connaitre cette citation de Benjamin Franklin :
        « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

        A force de jouer au con, ils finiront par tout perdre.

        1. Mais arretez de vous pleindre !
          c’est une loi contre les musulmans non ?
          alors on s’en fout, 0k !
          vous voulez quoi ?
          que tout les hyper-pasher se fassent attaquer par des terros ?

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      2. Cazeneuve a dit cela. Ok, qu’il commence par rendre public tous les détails de sa vie. Ensuite on en reparle. Les politiques me dégoutent car ce sont vraiment un ramassis de fucking bastards et je comprends très bien que le vote FN tentent certains désespérés. Quand on voit la manière dont on nous traite, on ne peut se fier à mecs qui ne pensent qu’à une chose : leurs intérêts et leurs carrières. La majorité sont des opportunistes prêts à retourner leur veste dès qu’ils estiment que c’est le bon moment.

      1. C’est voulu. Novlangue, glissement de sens, dire une chose et faire son contraire. Ces pratiques ne sont pas nouvelles. La guerre, c’est la paix, la liberté, c’est l’esclavage, l’ignorance, c’est la force. L’Etat capitaliste est en train de réaliser ce que tous les capitalistes ont toujours reproché aux Etats socialistes.

    2. Bien sûr que si, ils ont tout compris. Ils sont loin d’être idiots. Ils savent pertinemment qu’internet était encore le seul média dont ils n’avaient pas le contrôle. Désormais c’est fait. Le terrorisme n’est qu’un prétexte comme un autre. Les attentats auront été l’occasion de légiférer en catimini, sans même consulter les principaux intéressés : nous. En ce qui me concerne, internet, c’est terminé. Je n’aurai plus jamais d’abonnement.

       » Le contenu des communications ne serait pas surveillé, seules seraient analysées les métadonnées – origine ou destinataire d’un message, adresse IP d’un site visité, etc -. »

      Ce qui signifie bien qu’il n’y a plus de vie privée. Dès lors que l’Etat surveille nos communications et les sites que nous visitons, sans qu’aucune décision de justice ne le justifie, on peut supposer qu’il ne s’agit là que de la première étape d’un projet plus vaste lequel portera toujours davantage atteinte à nos droits les plus fondamentaux, le but étant qu’à terme nous considérions cela comme parfaitement normal. La liberté, c’est la servitude et Grand Frère veille sur vous.

      Le point positif c’est que désormais, peut-être que les personnes qui se sentent concernées prendront les mesures qui s’imposent pour se protéger.

      1. Pour ma part, étant étudiant en sécurité informatique, je n’irais pas dans la solution extrême de dire non à internet.
        Je prévois dès cette été d’installer une base UNIX en Tails caché derriere un VPN et de virtualiser à l’intérieur un WHONIX client/serveur pour naviguer sur internet.
        Une partition windows seulement pour les jeux/steam, une nouvelle adresse mail (non live/gmail etc…) hebergée à l’extérieur de l’UE, US, Russie etc et de quitter definitivement facebook & ci.
        Pour le smartphone, je prévoit d’utiliser Uhuru, une version d’androïd axée sécu et de limiter au MAXIMUM le nombre d’applis.

        Si des personnes passant par là on des suggestions éclairés je suis preneur. Je sens que des têtes vont tomber dans les 30 prochaines année à cause de cette loi

  2. Slt les gouvernements capitalistes et libérale sont pour que le citoyen soi autonome libre mais avec une surveillance donc qu ils ne critiquent pas la Corée du nord avec sa surveillance de masse

  3. Liberté d’expression, droit à la vie privée, droit du secret des échanges, tout vole en éclat.

    30 voteurs, sur 500, sur une loi aussi liberticide (on rejoint la corée du nord, la russie, la chine avec une telle loi…), ajouté à ça le blocage de sites sans intervention d’un juge (donc byebye la justice en fait), on est enfin rentré entièrement en dictature, dictature déguisée (car cons comme on est on vote pour eux, « comme si on avait le choix ») mais bon.

    Perso je comptais acheter un logement en France, mais en fait vu la direction que prend toutes ces histoires, je préfère garder ma liberté de mouvement (s’ils me l’enlèvent pas d’ici là).

    et non je n’ai rien à cacher (ni terroriste, ni délinquant), c’est juste par principe, j’ai horreur qu’on espionne mes photos…

    1. « Dictature déguisée ». Non. On vote aussi à Cuba et en Algérie comme dans toutes les républiques démocratiques d’Afrique. C’est l’oligarchie. Le risque de l’oligarchie et celui de la dictature. Personnellement je trouve honteux qu’une loi qui concerne plusieurs millions de personnes aient été votée par 30 parlementaire à la solde du pouvoir. Qu’on ne nous parle plus de démocratie et qu’on nous donne les noms de ceux qui ont estimés que nos droits ne méritaient pas qu’ils se déplacent jusqu’à l’hémicycle…

      1. tu peux tous leur couper la tete sans chercher qui le merite !
        les absents sont coupables par omission !
        les presents sont coupables de soumission !

  4. le libéralisme et les libertaires ne mènent qu’au fascisme,

    Et il a toujours été porté historiquement par la bourgeoisie de gauche libertaire (pour elle même, pour les sans dents c’est les chaines) et inconséquente incapable d’avoir une vision modéré de la société dont elle ne sait qu’exploiter les membres que d’une seule façon : de la manière dont on exploite du bétail.

    le libéralisme porté depuis presque 300 ans par des négriers adeptes du « modernisme » vide de sens du début du XXème montre de plus en plus son vrai visage.

    a nous de montrer qu’il nous reste de la dignité en les chassant du pouvoir (ou pas)

      1. En effet, le capitalisme est un fascisme qui ne dit pas son nom. Dans cette configuration, l’Etat n’est qu’un instrument au service du capital et de la bourgeoisie. Ce sont en effet les mêmes qui ont armé le dictateur sanguinaire et lui ont permis de mettre l’Europe à feu et à sang.

    1. De la dignité, nous n’en avons pas. Nous avons tout accepté. Hier j’ai discuté avec deux personnes qui me disait qu' »on n’avait pas le choix ». Ce qui signifiait qu’il ne fallait rien remettre en question, que tout était figé à jamais.
      La plupart des gens acceptent le système parce qu’ils sont résigné, pleutre, défaitistes, fatalistes et trop paresseux pour la révolte. C’est sûr que ça demande plus d’efforts que de s’asseoir (quatre heures par jour en moyenne) devant la télé.

  5. Et derrière il y a écrit « respect des libertées » mdr l’état aime bien jouer avec nos nerfs cela fais plusieurs années que ce pays n’est plus vraiment libre mais le peuple ne réagit pas ou très peu …

    1. Le peuple est soumis. Il veut des chefs, des hommes providentiels et travailler plus pour gagner plus. Le peuple n’existe pas. La population se fout éperdument de ce qui la concerne.

  6. Une « gauche » de type dictature socialiste comme du « bon temps » de l’URSS !
    Ce gouvernement a peur des français ! Des fois qu’ils se révoltent car affamés…
    Il faut bien préparer la répression, si jamais cela tournai mal pour nos ministres at autres parlementaires.

    1. facile de comprendre pourquoi les libéraux et leur excès aux dépends du peuple amène systématiquement ces même libéraux à cadrer la colère du peuple par un bon système répressif.

      En France on a fini par demander la fin des cumuls des mandats, la transparence et on finissait même par poser les bonnes questions, résultat flicage de masse, censure massive et terrorisme d’état.

      le même terrorisme d’état qui a permis aux USA d’amadouer le peuple US 15 ans de plus avec le 11 septembre, le même terrorisme d’état qui fait défiler 4 millions de larbins derrière des bouchers quelques jours après le 11 janvier.

    2. ce nez pas le gouvernement c’est le capital !
      il y a une dette a rembourser et pour cela ils sont obligés de vendre notre liberté au grand capital, l’argument anti-terroriste c’est du pipo,,, tout le monde le sait !
      le seul but c’est de nous Museler afin que le business continu ,,,, le nouveau model du capitalisme c’est la CHINE (n°1 Mondiale)

  7. et surtout comment peut on continuer de valider une telle gouvernance qui chaque jour un peu plus montre son véritable objectif : nous asservir, nous mettre à genou, nous humilier et nous exploiter.

    1. Le GPS là où tu le dis , tu t’en sers déjà à ton insu est c’est un monopole numérique qui se l’approprie :
      http://www.generation-nt.com/google-find-my-phone-android-retrouver-appareil-actualite-1914188.html

      – donner les clés au commissariat : les parapluies de serrurier ça existe et se trouvent très facilement .
      – le compte admin : il y a des logiciels d’infiltration que les gouvernement utilisent .
      – pour les webcam : pas besoin l’u.s navy a mis au point et doit utiliser un logiciel qui prend des photos avec ton smartphone sans que tu t’en aperçoives de ton environnement puis permet de reconstituer le lieu où tu trouves en 3d ( ce n’est pas de la science fiction ) .

  8. Vous êtes a coté de la plaque. La surveillance, c’est une bonne chose !
    Tout passe par les réseaux. Il faudrait être idiot de ne pas les surveiller.
    La seul mais gigantesque bêtise et de ne pas devoir demander à un juge l’accès a ces données pour une mission précise.
    Avoir un contrôle a postériori par des compères, c’est juste dire qu’il n’y a pas de contrôle, et ça c’est grave, et digne d’un pays totalitaire.

    La loi n’est pas encore terminée, il y a le senat puis un retour a l’assemblée. A nous de protester partout dans ce sens et surtout d’expliquer ca simplement a tous le monde !

    1. Bonjour

      @kolzeq
      « La surveillance est une bonne chose ». Vas dire ça à ceux qui ont survécu à 70 ans de communisme !
      La surveillance ne doit pas être généralisée mais ciblée dans le temps et l’espace. Sinon c’est très loin d’être une bonne chose et cela montre que l’information recueillie n’est pas exploitée.
      Le problème du juge est crucial !
      Nous sommes dans un pays de libertés. Seuls des juges (appliquant les lois) doivent être en mesure de restreindre ces libertés. Mais ça les politiciens n’aiment vraiment pas ! Même la gauche qui défend des valeurs de « liberté » n’aime pas ça.
      Quand les libertés sont supprimées par autre chose que des juges nous sommes de fait dans une dictature.
      Monsieur Valls vous êtes nuisible aux intérêts des vrais français et de la France !
      Démissionnez !
      Mais tout ceci continuera tant que des gens voteront pour l’UMPS. Vous voulez que les choses changent ? Changez votre vote !

      A+

      Olivier

      1. Heu… si les élections changeaient quoi que ce soit, cela se saurait, surtout dans une oligarchie ou elle ne sert qu’à donner et préserver l’illusion démocratique et où toute possibilité d’alternative réelle au pouvoir en place est devenue un rêve totalement utopique. Parce qu’il ne faut pas croire que le FN vous sauvera.

  9. Le plus pire dans l’histoire, c’est qu’ils ont simplement attendu le moment opportun. Le projet devait être prêt depuis longtemps. S’il n’y avait pas eu la menace des radicaux islamistes on aurait pris le prétexte de la lutte contre pédophilie, le piratage (souvenez-vous…) où un n’importe quel autre.

  10. Putain le coup des boites noires, tout de même. C’est énorme. Enorme. Ca me rapelle l’histoire du mouchard à installer chez soi pour lutter contre le piratage. Comme la manoeuvre était un peu grossière, ils ont attendu des circonstances plus favorables pour revenir avec le même genre d’arguments. Enorme. C’est énorme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité