Matheryn Naovaratpong, morte à 2 ans, a été cryogénisée

Matheryn Naovaratpong

La cryogénisation n'en est qu'à ses premiers balbutiements, et pour cause, pour l'heure, les résultats ne sont que théoriques. Mais cela n'empêche pas certains "croyants" de faire appel à la cryonie dans l'espoir de pouvoir renaître un jour. Les parents de la petite Matheryn Naovaratpong ont fait ce choix.

Âgée de seulement deux ans, la petite fille originaire de Thaïlande ne s’est pas réveillée un matin. En Avril 2014, elle avait été diagnostiquée d’une forme agressive de cancer, un épendymoblastome – qui affecte tout particulièrement les très jeunes enfants -. Les tests auront finalement révélé une tumeur de 11 cm dans son hémisphère gauche. Depuis ce jour, chaque jour était une bénédiction – la petite n’avait un taux de survie à cinq ans que de 30% -. Et pour ne rien arranger, elle avait fini par tomber dans le coma.

Après des mois de traitement intensif, dont une douzaine d’opérations de chirurgie cérébrale, 20 traitements de chimiothérapie et 20 sessions de rayons, il était évident que la médecine ne pouvait plus aider la petite Matheryn Naovaratpong. À sa mort le 8 Janvier – après que les parents ont débranché la machine -, elle avait perdu 80% de son hémisphère gauche, la paralysant presque totalement de tout son côté droit.

Ses parents ont alors décidé de la confier à Alcor, une société spécialisée en cryogénisation basée dans l’Arizona. Son cerveau et son corps sont actuellement conservés à très basse température dans l’espoir qu’un jour, la technologie existe pour la faire renaître. Et ce n’est pas tout, les parents de la petite Matheryn Naovaratpong ont donné leur accord pour que les cellules de son cerveau et de son corps puissent servir à mieux comprendre la maladie.

Un pari probablement délicat à comprendre pour certains, une impressionnante preuve d’amour pour d’autres…

Tags :Via :Daily Mail
  1. Morte à 2 ans dans le titre mais à 8 dans l’article…
    Dis morgan, c’est pas toi qui te foutais du redacteur d’un pour une faute d’orthographe il y a quelques jours … ?

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Une hémisphèrectomie aurait peut-être pu la sauver mais l’opération est aussi rare qu’éthiquement mal perçue. Et pourtant, et étonnamment, des gens vivent parfaitement une vie normale avec une moitié de cerveau…

  3. Quoi qu’il en soit, si l’homme trouvera sans doute bientôt le secret de l’immortalité, la résurrection, c’est pas pour demain…Une fois né, c’est foutu, une fois cané, c’est mort.

    1. Elle repose déjà en paix. Nul ne va la ressusciter : c’est des conneries pour gogos. On ne ramène pas un mort à la vie. A la rigueur, si on l’avait cryogénisée vivante… Mais là, ça va être dur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité