Héritage de Messenger : à quoi ressemblerait Mercure sous acides ?

mercure

Non, personne n'a mis de substances étranges dans votre café, Mercure n'est pas aussi colorée sans raison, et précisément à cause de la main de l'homme. D'ailleurs, il n'y a pas non plus quatre planètes Mercure, ce sont simplement des images composites colorées de la planète, utilisées dans de récentes expériences de la NASA.

Précisément, ces images sont le fruit de ce qui arrive lorsque l’on superpose des données spectrales de la surface de la planète, recueillies avec le Mercury Atmosphere and Surface Composition Spectrometer (MASCS), et des clichés monochromes capturés par la sonde MESSENGER de la NASA.

Le MASCS a pour but de récupérer des données sur les minéraux situés sur la surface de Mercure et les scientifiques de la NASA ont visualisé ces longueurs d’onde invisibles grâce à des spectres de lumière bleue, verte et rouge, ce qui donne ce superbe résultat lorsqu’on les appose les uns sur les autres. 

La mission historique de Messenger sur Mercure se terminera à la fin du mois, après 4 ans de bons et loyaux services… La sonde va manquer de carburant et ne pourra plus lutter, pour finir par s’écraser le 30 avril à la surface de la planète. C’est sans doute l’un de ses derniers héritages…

Tags :Sources :nasa
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité