Même la géologie la plus basique réfute le créationnisme

créationnisme

Le créationnisme est une théorie qui fait débat depuis de très, très longues années. Dans cette opposition entre scientifiques et créationnistes, c'est souvent l'évolution qui sert de principal argument. Pourtant, la géologie permet elle aussi d'offrir de sérieuses preuves contre le créationnisme...

Le professeur David R Montgomery enseigne les sciences de la Terre et de l’Espace à l’Université de Washington. Il est persuadé que sous nos pieds se trouvent toutes les preuves dont nous avons besoin pour affirmer que le créationnisme ne saurait être valable…

Si l’on étudie le sol – nul besoin de se déplacer à l’autre bout du monde -, on trouve souvent des conglomérats, des roches composées de morceaux discernables liés entre eux par un ciment naturel. En y regardant de plus près, on peut même trouver des roches dans des roches… Ce seul matériau permet de réfuter le créationnisme. En effet, pour se créer, il faut de nombreux cycles d’érosion, de dépôt et d’enfouissement suffisamment profond pour transformer les sédiments en roches. C’est un matériau qui ne pourrait en aucun cas avoir été créé avec la théorie de la géologie créationniste qui voudrait que le monde tel qu’on le connaît ait été façonné juste après la création de la Terre par Dieu.

Un autre point à prendre en considération : les premiers chrétiens croyaient tant en la Bible – comprenez par là, tous les écrits qu’ils avaient à l’époque – qu’en l’autre livre écrit par Dieu, la Nature. Et selon Saint Augustin ou Saint Thomas d’Aquin, par exemple, ce que nous pouvions apprendre du livre de la nature ne saurait entrer en conflit avec la Bible puisque les deux ont le même auteur. Las, avec le temps, certains ont réinterprété des événements particuliers, dont le fameux déluge, après les premières découvertes géologiques, celles-là même qui révélaient que la Terre était bien plus âgée que ne l’explique la Genèse.

Ken Ham – vous vous souvenez peut-être de lui lors de son débat avec Bill Nye en 2014 – prône le créationnisme Jeune-Terre, une théorie dans laquelle les hommes auraient vécu avec les dinosaures et le déluge de Noé aurait façonné la topographie actuelle du monde. Noé aurait d’ailleurs à ce moment-là sauvé un couple de chaque espèce. Pourtant, en observant les espèces fossilisées, on s’aperçoit que 99% d’entre elles sont aujourd’hui éteintes.

Plus que l’évolution, il suffirait selon David R Montgomery de s’intéresser à la géologie la plus élémentaire pour mettre un terme à cet éternel débat du créationnisme…

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Malheureusement, même avec les preuves les plus solides du monde, ces idiots de créationnistes n’admettraient jamais la vérité. Ils seront toujours dans leur délire….

    1. Quel preuve ? Ca c’est pas une preuve .. Un dieux peut très bien avoir creer une roche pareil , un dieux autre que celui de la bible peut aussi exister. On ne peut pas dementir a 100% que dieux n’existe pas comme on ne peut pas dementir que nous ne somme pas de fous seul qui nous inventons une vie dans nos têtes. Et excuse moi mais pour ecrire un telle commentaire tu ne doit pas non plus etres très malin. (Je suis athé)

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. 1)-au singulier, on écrit « dieu » (sans « x »)
        2)-il faudrait déjà définir ce qu’est « dieu » avant de se poser la question de savoir s’il existe ou pas

  2. C’est dingue de se dire que dans un monde aussi développé, aussi pointu au niveau des sciences, que tant de gens croient au créationnisme… Et dire que certains se foutent sur la gueule pour ça.

    1. Dans l’humanité, parfois dans une même rue, il y a différents stades d’évolution qui coexistent. C’est pas la génétique qui différencie les gens : c’est les conneries qu’on te fout dans la tête au forceps dans ta jeunesse (ou qu’une brèche dans ta personnalité laisse entrer à l’occasion d’une épreuve douloureuse). Celles-ci te définissent beaucoup plus que la génétique (le neurone est là partout, mais la culture des ânes qui servent de parents ou de tous ceux qui ont droit de diffusion de leurs idées débiles … y compris la TV … te définit beaucoup plus que la génétique).

    2. D’ailleurs c’est pas compliqué : toute culture qui ne t’invite pas à tout désapprendre dès que tu a atteint un age de réflexion personnelle (c’est à dire à faire un trait sur tout ce qui est transmis à l’exception du savoir objectif : 2+2=4 par exemple), produit des idiots.

  3. oui mais Dieu il est très très fort. Normal c’est un vrai Dieu.
    Donc il a créé la terre avec des fossiles, des vestiges géologiques sédimentaires etc…
    C’est parce qu’il est perfectionniste. Il n’allait pas créer Adam et Ève et leur coller une étiquette made in china dessus.
    .
    La preuve de la théorie de la création c’est l’ornithorynque : un machin mammifère qui pond des oeufs couvert de poils mais avec un bec de canard.
    C’est bien la preuve que Dieu a inventé le whisky en premier puis a conçu les animaux ensuite.

  4. Croire en un Dieu unique, créateur de l’univers relève d’un entendement qui qui dépasse le raisonnement humain. C’est la foi. Une perception illogique, si on ne vit pas une expérience personnelle. C’est unique la rencontre d’avec Dieu. J’aurais parlé comme vous si je n’avais pas eu cette perception extraordinaire. Alors qu’il se chemine en chacun de vous aujourd’hui même. Qu’il vous bénisse. Bon courage.

    1. Dieu n’existe pas, l’humain à inventé dieu parce que la mort lui fesait peur, ça sert juste à ce raccrocher à quelques choses quand la mort est proche. Y a personne pour prouver qu’il existe et si il existait, alors c un gros enfoiré qui aime regarder sa  » création  » s’entre tuer et tout détruire

        1. Si on suit ton raisonnement, alors prouve-nous que l’univers a pas été crée par une boule de spaghetti géante.

        2. D’un autre coté ceux qui nous le vendent n’ont même pas un échantillon du produit à nous présenter.

        3. Oh purée l’argumentation en bois !
          Donc si je te dis que je suis venu avec mon dragon invisible qui est garé en double file, j’ai le droit de dire qu’il existe parce que personne ne peut prouver qu’il n’existe pas ?!

        4. bonjour, c’est la gendarmerie nationale.
          Vous avez les papiers du dragon invisible ?
          Nous allons verbaliser : il est garé en double file.

        5. Pour prouver que Dieu n’existe pas, il faudrait déjà que les croyants s’entendent sur ce qui le caractérise.
          Dans le temps, avec l’Eglise, c’était facile : on nous disait que la terre était plate … un type disait qu’elle était ronde, l’Eglise le brûlait en déclarant ces affirmations hérétiques … plus tard on prouvait qu’elle était plate … et l’Eglise était ridiculisée (ce qui ne l’empêchait pas d’avoir le même nombre de fidèles). Mais tout ça a changé : les religieux qui prennent des positions « amusantes » sur la nature se font rares (on en a encore quelques uns … même parfois en news sur Gizmodo).
          Du coup, un concept indéfini (sans « thèse ») ne se démonte pas.
          Tu veux dire quoi au type qui prétend que Dieu a fait le big bang et s’est barré ensuite ? 😉 Non c’est pas vrai ? Oui c’est vrai ?

        6. La seule chose qui compte, c’est pas qu’il existe ou pas, c’est l’impact que le concept a actuellement sur la terre quand il sort du cadre personnel. Quand il définit des Lois ou quand il organise des peuples, des nations.
          Ça c’est du concret : l’impact de la religion (institutionnalisation de la foi) sur l’histoire et sur l’actualité.
          Si tous les ponts s’écroulaient parce qu’on prend pour hypothèse que 2 et 2 font 5, je pense que, même sans rien comprendre à l’arithmétique, les gens seraient d’accord de convenir qu’il faut changer ce résultat.

  5. « le créationnisme est une théorie qui fait débat depuis de très, très longues années »

    Au US peut être mais ici Non. Dieu n’existe pas ou il est mort, ou c’est une femme, et le monde est son sac a main, mais la seule défense de dieu serait qu’il n’existe pas, sinon il est incompétent. Quand aux simples d’esprit qui y croient….

    1. Tu es très réducteur dans tes propos et je trouve ça insupportable…
      Je ne suis pas religieux mais j’ai quelque chose au fond de moi qui s’appelle le respect qui m’empêche d’avoir ton attitude si négative envers ceux qui ne partagent pas tes convictions. Retourne dans ta bulle va, je suis sur que tu crois toi aussi à des choses qui n’existent pas comme ton intelligence par exemple…

      1. Quel respect ?
        En d’autres temps ces gens si respectueux envoyaient au bucher de pauvres bougres à qui ils avaient fait avouer sous la torture ce qu’ils voulaient qu’ils avouent.
        Tout n’est qu’une question de force, que les laïcs laissent un peu de mou et vous verrez leur véritable nature reprendre le dessus.

      2. Pour ton information, le contraire de (et donc le meilleur rempart contre) l’extrémisme religieux (le mal du siècle), c’est pas « une autre religion unissant ses propres extrémistes aux modérés », ni « la même religion modérée ».
        C’est même pas la tolérance.
        La tolérance, c’est l’absence d’hostilité, certainement pas un moyen de lutte contre quoi que ce soit. Or, actuellement, il faut lutter (au cas où tu ne l’aurais pas remarqué).
        C’est pas en rétablissant la « religion ancestrale » partout où la laïcité a imposé un vide « difficile à défendre sans l’aide de tous » qu’on arrivera à démonter l’extrémisme, bien au contraire : on attisera les haines.
        Actuellement, je soupçonne de plus en plus le pape lui même de jouer ce jeu : de même qu’il refuse la capote parce qu’il ne conçoit pas la relation extra-conjugale dans son dogme, il refuse la laïcité comme outil de cohésion sociale. Pour lui, représentant d’une Eglise qui a déjà été « choquée » par les conséquences de la laïcité (blasphème licite, etc), et qui va jusqu’à expliquer les réactions terroristes comme des impondérables qu’une société ne peut pas refuser (cf. son histoire de moquerie sur sa mère), le salut ne peut pas venir de là. Or, la seule chose CERTAINES, c’est qu’il ne peut pas venir d’ailleurs.

      3. La religion a d’abord été un moyen pour les humains d’expliquer des phénomènes qu’ils ne comprenaient pas et qui les effrayaient : l’orage, la nuit, le soleil, la disparition de rsssources alimentaires (mettre un nom sur les chose, c’est une façon de se les approprier ….); pour les chasseurs comme pour les agriculteurs, il y a toue une série d’actes à accomplir pour améliorer ses chances de réussite dans son entreprises : pour la chasse, il falllait travailler en gorupe, donc assumer la solidité du groupe par des actes communs (danses, cérémonie d’initiation ….), il falait couvrir son odeur, marcher silencieusement, etc. : les plus anciens étaient chargés de former les plus jeunes, et peu à peu, is sont devenus détenteur du rite, ce qui a donné les premiers « prêtres »; pour être crédibles, ils devaient avoir réponse à tout (pourquoi il n’y a plus de gibier ?), et donc verser dans la magie (invocation des esprits de la forêt, des esprits des ancêtres, ….)
        les pouvoirs magiques qu’ils prétendaient détenir leur ont fourni un pouvoir politique et la richesse : les autres les écoutaient religieusement et leur fournissaient tout ce dont ils avaient besoin.
        toute religion est l’image de la société dans laquelle elle « vit » : elle justifie la structure sociale de cette société; la religion greque concevaient des dieux représentatifs de tel ou tel groupe social (les forgerons, les marchands, les agriculteurs, les marins, …) hiérarchisée comme la société grecque avec un roi à sa tête.
        La religion manichéenne est née dans l’empire Perse avec un dieu « bon » Mazda (= l’empereur de Perse) et un dieu « mauvais » Ahura (ses ennemis)
        La religion juive était au départ polithéiste (Elohim est un pluriel), avec une structure addez confuse, sans doute liée à des emprunts venus d’autres civilisation (le déluge est issue des civilisations du triangle fertile, ou les innondation des fleuves Tige et Euphrate dévaient être catastrophique dans une zone aussi plate), puis est devenu monothéiste au contact des Egyptiens (hiérarchie de Dieu avec le dieu du pharaon à sa tête) et des Perses.
        Les franc-maçons imagine un dieu Architecte, Einstein un dieu mathématicien, les agriculteurs des déesses Terre-Mère, …
        Comme disait Voltaire, ce n’est pas dieu qui a fait l’homme à son image, mais le contraire
        Dernier point : dans les religions monothéistes, totalitaires, les gens qui croient en Leur Dieu, on tendance à penser qu’ils sont supérieurs à ceux qui n’y croient pas et qu’au mieux ils méprisent, au pire, ils veulent les convertir ; ne pas oublier que les nazis inscrivaient « GOT MIT UNS » (dieu est avec nous) sur leur ceinturons, ce qui justifiaient tous leurs crimes…
        Idem pour les Etats-Unis (In god we believe)

  6. Einstein a dit qu’il y avait un « grand mathematicien » tellement l’univers était complexe et précis.
    L’univer à plus de 13 milliard d’années, et au commencement il était pas plus gros que petit pois ( un peu comme le cerveau de renkkin )

    « Rien ne perd, rien ne se crée, tout se transforme »
    Quand vous aurez trouvé comment l’univer est apparu, sonné moi les gars…

      1. On ne peu l’affirmer ni l’infirmer.
        Einstein a encore dit « tout est déterminé pour l’atome comme pour l’étoile »
        Alors qu’il ne croyait pas en Dieu, il reconnaissait qu’il y avait des régles dans l’univer, que tout était programmé d’une certaine façon.

        Je veux bien croire a la rigueur que le « hasard » a fait que du bigbang nous nous retrouvions sur cette terre.

        Mais le hasard n’a pas pu créer l’univer… Ou le hasard serait Dieu…

    1. « tout se transforme » donc ton petit poids a su se transformer jusqu’à devenir aussi complexe que ce que tu vois autour de toi.
      Je peux sonner?

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. D’accord avec toi. J’avais bien un petit pois comme cerveau. Mais avant ma transformation d’embryon en homme, je t’avou que mes parents ont du faire quelque chose pour me « créer »…

    2. En supposant que l’homme est assez intelligent aujourd’hui pour tout comprendre, et en te basant là dessus pour demander qu’on t’explique une autre hypothèse que celle de ton Dieu, tu boucles : tu boucles parce que tu pars du postulat que l’homme a été conçu par Dieu, qu’il peut « tout comprendre », etc …
      Les gens qui réfutent le créationnismes sont en général (aussi) assez conscient de la connerie de l’homme (et des hommes en particulier), de son incapacité à appréhender le mode au delà d’une petite sphère qui les entoure (mais c’est normal, et c’est déjà pas mal de s’intéresser à tout ça).
      On peut être humble en tant qu’homme, même quand on refuse une religion (et donc un Dieu). En effet, la religion, si elle crée un Dieu devant lequel tout le monde se prosterne, place aussi l’homme et la terre au centre du monde.
      Pourquoi un Dieu invisible voudrait-il qu’on passe sa vie « terrestre » à prier ? Toutes les pratiques religieuses extrèmes aboutissent à la même sorte de trou-duc arriérés et intolérants. Tuer pour des opinions religieuses ? A participer aux guerres de religions ? Que les Dieu se battent entre eux et nous informent du résultat, et que les religions cessent de nous diviser !
      Les croyants pensent tous que, sous Dieu (qui va pas les emmerder, et pour cause), l’homme se situe « au summum de la création » (donc de ce qui existe). Du coup, on peut tranquillement égorger n’importe (en récitant une prière, bien sûr). Et bien sûr, le croyant est au summum de l’homme … il peut donc égorger n’importe qui aussi.
      C’est ça la religion. Rien d’autre. Il n’y a pas de « petit croyant » comme il n’y a pas de petit larcin. Tout concourt, à un certain niveau, à la barbarie organisée.
      Et tous les couplets sur le « mystère », sur tous les autres phénomènes de folie plus ou moins douce ressentie par les uns ou les autres (la « présence », « la révélation », etc), c’est exactement la même chose : un symptôme mal étiqueté.

      1. Dieu n’a pas créé la religion, c’est l’homme…
        Un seul Dieu et pourtant des centaines de religions. Logique? Non

        Pendant la 2eme guerre mondiale les pasteurs américains bénissait les soldats alors que pendant ce même temps les allemand avaient « gott mit uns » (Dieu est avec nous) sur leur ceintures…

        Ce qui prouve que l’homme détourne la religion pour son propre profit.

        1. oui mais les américains ont gagné la guerre : donc Dieu n’écoute pas les prêtres allemands.
          Peut-être qu’il n’en connait pas la langue.

        2. Croire en Dieu et rejeter en même temps toutes les religions, c’est oublier que Dieu est fait par les religions. C’est scier le tronc de l’arbre en s’accrochant à une feuille.
          Elle est où la cohérence ?
          Quand on voit un Shaman au moindre bobo, peut-on se prétendre en rupture avec la transmission orale qui les crée ?
          Quand on est dans ta situation, il faut avoir le courage de coucher sur un bout de papier ce à quoi on croit … et ensuite, il faut avoir le courage de ranger ce bout de papier, d’en prendre un autre et d’y inscrire où on pense réellement se situer (soi-même) dans la création, et accessoirement les raisons pour lesquelles on existe (s’il y a lieu) et l’importance que pourrait avoir l’opinion qu’on se ferait sur ce genre de question.
          Ce que je veux dire, c’est que le religieux, il est bercé par le donnant-donnant : je crois, donc je suis sauvé, donc la mort n’est pas forcément la fin, donc ma vie a un sens (même si ce sens n’est qu’un « coup de pied en touche »).
          Toi, tu crois en un truc … en une « intuition » … en un « grand dessein » qui remplit une case dans ton raisonnement …. mais, en l’absence de tout bénéfice (que tu avoues, puisque tu ne veux pas plaquer de religion sur ta foie) , on se demande même pourquoi tu as trouvé cette réponse à cette question que personne ne t’a jamais sérieusement posée.
          Quand je rencontre un paranoïaque, je n’essaye pas de lui prouver que personne ne lui en veut, ou que personne ne le surveille : je sais qu’en définitive, c’est moi qu’il soupçonnera. Par contre, si je lui demande de m’expliquer ce qui le rend si intéressant aux yeux de ses « ennemis invisibles » … si je creuse ce sujet avec lui comme si je voulais qu’il me « vende » sa paranoïa … et il se rend parfois compte que l’importance qu’il se donne, n’est pas réelle une fois sorti de son égoïsme.
          Quand je rencontre un type qui comme toi croit en Dieu, mais en aucune religion, je lui demande pourquoi il s’amuse, en rupture avec tout culte et sans les échafaudages idéologiques (à moitié basés sur de « l’histoire », et à moitié basés sur de la « confiance en la transmission orale »), à vouloir croire à un concept qui non seulement est fondamentalement religieux, mais, plus que ça, résulte même d’un darwinisme religieux qui a duré plusieurs dizaines de milliers d’années (le monothéisme).
          C’est comme si tu me disais que le guide Michelin c’est que des conneries, tout en m’invitant à bouffer dans un 2 étoiles : tu l’as sorti d’où ton monothéisme s’il vient pas d’une religion ? Tu te l’es inventé tout seul ?

      2. Pourtant le communisme et le fascisme ne sont pas des mouvements initiés par la religion mais bien par des hommes tellement orgueilleux qu’ils pensent que la science existe depuis le siècle dernier et que l’homme est au-dessus du divin. Respect !… Notre vie va aller mieux avec les centres de rééducation des athées !!…

      1. Voilà typiquement une citation d’arriviste (et je critique Pasteur en écrivant ça) : le truc sentencieux de celui qui pense avoir atteint le « niveau ultime » de la connaissance.
        Mais si tu arrives à concevoir que Pasteur était un idiot congénital (comparativement à l’intelligence qu’il faut pour comprendre certains phénomènes : tous les plus grands scientifiques étaient intelligents pour des humains, mais dérisoirement idiots par rapport aux problèmes qu’ils cherchaient à résoudre, et qu’il ne faisaient qu’égratigner laborieusement dans le meilleur des cas), je pense que tu peux par toi-même ajouter un autre niveau à ce raisonnement.

  7. posez vous ces simples questions !!
    qu’est çe qui avait avant le bigbang ? Avant la notion du temps ? Avant TOUT ? Méditez bien dessus…. :)

    1. Mais bien sur! Si on cherche la cause des causes il y’a forcément création! On ne peux pas remonter à l’infini alors qu’elle est la cause première? C’est difficile de faire sortir le bourrage de crâne dont nous avons eu droit! Mais je vais vous le dire plus je réfléchis, plus je m’y intéresse et plus ça fait sens.

    2. Justement….

      Là ou les religieux affirment « c’est dieu! », les scientifiques disent humblement « nous ne savons pas (encore) ».

      Et j’ai envie de dire, « quand on sait pas on ferme sa gu**** ».

    3. Toi, t’as entendu parler d’un truc (le big bang) qui n’est pas établi scientifiquement (c’est une théorie non vérifiée), et dont on ne connait pas grand chose (on compare des conséquences d’hypothèses vagues avec ce qu’on croit voir avec des télescopes) … mais tel l’âne qui surenchérit, ça ne te suffit pas : il faut en plus que tu te poses la question de l’Avant … c’est presque magique d’être aussi imbu de soi et bête. Alors tu bug et tu « retournes chez maman » en épousant la théorie inventée, peaufinée et transmise par tes ancêtres.
      Tu veux me faire méditer sur le temps alors que tu ne piges même pas ce que tu es toi-même ? Essaye peut-être de comprendre d’abord le rapport qu’il y a entre ta soif et le gout de l’eau que tu bois. Essaye peut-être d’abord de comprendre ce que tu es, toi … le « raisonnant »… comprendre ce coup de scalpel dans ton cerveau qui te ferait oublier le français ou aimer mâcher du carton. Comprendre ta matérialité … que nos idées sont limitées par notre pouvoir conceptuel … et que cette limite est basse. Comprendre que chercher à plaquer de la volonté sur la « nature », c’est commettre un anthropomorphisme.

  8. Pour se faire un avis sur un sujet et surtout sur un sujet comme celui la il faut l’étudier. Matter les conférences de Kent Hovind sur yt. C’est une bonne entrée en matière. Il y’a aussi ces débats face à des évolutionniste renommés comme dawking

  9. Je suis un homme et je suis effaré qu’il existe encore des personnes qui croient encore au 21eme siècle que la Femme est inférieure à l’Homme, alors pourquoi pas certains qui croient au créationnisme ?… l’obscurantisme est à tous les étages chez certains.

    1. si dieu avait voulu qu’elle soit l’égale de l’homme, il lui aurait donné la même taille.
      … et comme elle est plus petite …

    2. Il y a d’autres exemples : regarde seulement qui les gens vont voir quand ils ont n’importe quel problème … astrologue, homéopathie … ostéopathie !
      Tout ça a pignon sur rue … et tu voudrais parler de religion ? de créationnisme ? Mais pleure sur l’humanité de cons qu’on est plutôt.

    1. C’est pas ton problème … n’essaye pas de court-circuiter la hiérarchie 😉
      Tu es un jouet de Dieu, pas de son Dieu à lui.
      Si tu lis n’importe quel bouquin religieux, tu verras qu’on prête des sentiments à Dieu (colère, etc) et même que l’homme peut avoir un « monologue écouté » avec Dieu (la prière) …
      Tu peux passer 10 ans de ta vie à te transformer en végétal (maladie d’Alzheimer), mais que ça ne change « rien du tout » à ton âme (qui peut être « sauvée » … dans quel état … ça on ne sait pas). Ton âme, c’est donc quoi ?
      Moi la question que je me pose, c’est qu’est-ce qui reste de l’homme quand on lui a enlevé sa bite (i.e. son corps), son portefeuille (besoins matériels), son envie de bouffer, de séduire, de réussir dans la vie terrestre, ses connaissances inutiles (puisque terrestres : genre comment rendre un clé USB bootable, etc, etc), sa mémoire (maladie d’Alzheimer), sa capacité de raisonnement ? Ben bordel de merde, pour 99% de l’humanité, il reste 0 (et je rigole pas).
      Et c’est ça l’âme ? C’est cette « vie là » que les religieux veulent se capitonner en ne bouffant pas de porc ou en passant tous les dimanches à l’Eglise ?

  10. Petite précision dans l’article, le créationnisme est sauf erreur commun aux 3 grandes religions monothéistes.

    Remarque, vous avez bien de ne citer que la bible. Faites le même genre d’article, qui réfuterait une partie du coran, et vous n’aurez pas le même type de commentaires … 😉

    1. Toutes les religions monothéistes considèrent la Genèse comme un texte fondateur. Le présent article est donc déjà « le même genre d’article ».

  11. Le créationisme est une vision, parfois, extrémiste qui ne sert pas la cause des croyants. Il faudrait commencer par se poser une question simple. Est ce qu’une intelligence est a l’origine de ce qui existe? Ce qui se ramène en gros à réfléchir au rôle du hasard.

    Dire que le hasard, seul, est à l’origine d’un monde organisé me semble tout aussi déraisonnable que dire qu’il a été créé en 7 jours littéral. Le hasard ne peut pas faire des montres, des ordinateurs, etc, même en s’y prenant à plusieurs reprises.

    Quand on pense a la suite de coïncidences heureuses qu’il aurait fallu, ne serait que pour aboutir à une simple cellule ! Croiriez vous quelqu’un qui vous dit qu’il gagne au loto toutes les semaines depuis 20 ans? Est ce que ça vous paraît possible?

    1. Ce qui me parait le plus stupide, c’est d’imaginer que les « merveilles » qui nous entourent sont réellement merveilleuses. Qu’un ordinateur est réellement merveilleux … ou même qu’un homme est quelque chose de merveilleux.
      Pas plus qu’une moisissure sur une vieille peau de banane.
      L’homme est adapté à son milieu. Du coup, quand il se balade sur une montagne ou dans un vagin (euh, je voulais dire ravin), il trouve ça merveilleux.
      Un requin trouverait ton appartement à chier : beaucoup trop sec !
      Un chien trouve ton PC inutile.
      Et E.T. trouve que tu ressembles à un gros cafard (mais à un petit gorille).
      La vie, au sens du processus autonome de réplication d’un même principe, n’est qu’une forme de support à l’intelligence (parmi d’autres) quand elle est configurée en organismes multicellulaires doté d’un centre nerveux.
      On peut très bien concevoir des formes d’intelligence « globalement plus durables », conglomérats de cellules qui se renouvellent à l’infini sans remettre à zéro l’intelligence du tout. Nul doute que ces formes là nous conçoivent comme des moisissures nuisibles (ainsi que tout l’environnement immédiat « qu’on aime bien »).
      Chez nous, ça s’appelle une « civilisation » (mais vu notre individualisme, notre développement non-durable, notre faible niveau d’interaction, notre absence de but global, et notre système « immunitaire local » nous empêchant de cotoyer des « cellules » différentes poursuivant le même but, et bien on reste pour l’instant des méta-merdes parfaitement insignifiantes à l’échelle cosmique).

        1. Dans ce cas je te réponds que tout système non statique (mais présentant une stabilité apparente … seulement apparente) est organisé.
          Maintenant, si le mouvement t’épate …

  12. Dieux fait référence à « l’énergie créatrice » dont l’homme a toujours essayé d’en comprendre l’origine.

    Le déluge a réellement existé et est même mentionné dans les récits maya, inca, etc…

    Il aurait duré des centaines d’années suite à un bouleversement climatique majeure.

    1. Si tu parles du déluge avec autre chose qu’un géologue, tu es déjà prêt à aller voir un Shaman pour ton mal de tête.
      Il n’y a pas de « déluge local ». Soit il y a eu un déluge comme c’est écrit, soit on reconnait que le texte en question est de portée très locale (et qu’il s’agissait d’un simple tsunami, ou d’un autre phénomène « enjolivé par la suite » et totalement incompatible avec l’interpretation divine donnée en explication, laquelle ne peut pas être locale).
      De quel bouleversement climatique parles-tu (datation ? ampleur ?) ? Et où sont tes carottes prouvant que le niveau des eaux a pu monter au point de recouvrir toute la terre ? Soit tu emploies du vocabulaire scientifique, soit tu nous racontes des fables, mais mélanger les deux c’est pas possible.
      Le véritable ancêtre commun de toute l’humanité serait Noé.
      Mayas, africains, aborigènes, caucasiens et chinois descendraient tous de Noé (seul rescapé du déluge), en combien d’années serait-on arrivé aux populations différenciées et nombreuses qu’on recense actuellement ?

  13. Sinon, y’a un argument auquel j’ai pensé contre le mythe du déluge (et je ne l’ai trouvé nulle part sur internet, révélation exclusive donc): les peintures rupestres.
    Elles sont bien antérieures à l’époque supposée du déluge et prouvent qu’il n’y a pas eu une telle inondation, auquel cas, elles auraient été effacées.

    1. ce sont les poissons qui ont peint ces peintures rupestres quand la terre était submergée par les eaux du déluge.
      Donc ils ont utilisé une peinture qui résiste.

    2. Tu crois qu’un créationniste croit à la datation au carbone 14 … 😉
      En religion, 10 personnes croyants en des choses totalement incompatibles peuvent avoir le même label. C’est pas discutable, juste transmissible.

  14. chacun est libre de ça croyance , croire en 1 dieu unique ou au dieux égyptien n’est pas le problème , c’est plutôt de croire au texte de la bible , du coran ou de la Tora qui on été écrits par des hommes et qui depuis(et il faut être vraiment borné pour dire le contraire)on été rattrapé et discrédité par notre évolution scientifique , j’aime à penser qu’un dieu existe qu’il à tous créer et qu’il a laisser se débrouiller tous les êtres de l’univers

  15. Cette vision des choses très simpliste de la genèse est très loin de son véritable sens. En effet science et religion ne sont pas forcément contraires. Le monde tel que nous le connaissons a été créé en 7 jours, mais 7 jours selon un référentiel non précisé dans les religions. En prenant en compte la théorie de la relativité, il est tout a fait possible de l’imaginer. Il est dit aussi dans la (Torah en tout cas ) que D. créa plusieurs mondes avant de créer le notre, nous pouvons traduire cela de la théorie de l’évolution et de la sédimentation…Et le fait qu’il y ai de nombreuses religions et des divergences, est seulement dû à l’interprétation de l’homme de D. Certain croient en plusieurs, d’autres en un seul, cela dépend de chacun et de ses convictions.

  16. C’est quand même marrant cette façon qu’ont les gens qui ne croient pas en Dieu de vouloir prouver qu’Il n’existe pas. Et vice-versa. Et si tout simplement vous respectiez les croyances et/ou idées des autres. Toujours est’il que si tout le monde (croyants compris) se comportait comme dit « aimez vous les uns les autres », toute la vie serait hyper simple. Sauf que l’homme est un animal : dominer, vaincre et crever

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité