Les némertes, ces vers (heureusement) méconnus

Némerte

La nature est encore capable de surprendre. Certains espèces ont encore été découvertes il y a peu, d'autres sont connues de plus longue date mais restent méconnues dans certaines régions du monde. C'est le cas du ver lacet, ou némerte.

Le monde aquatique accueille de très nombreuses espèces comptant parmi les plus anciennes au monde. Dans les fonds marins, tapies dans le sable ou sous les rochers, il existe un type de ver baptisé Némerte. Ces carnassiers ont des tailles très variables. Ainsi, s’ils mesurent la plupart du temps quelques millimètres, un spécimen échoué de 55 mètres de long a aussi été mesuré une fois dans l’histoire.

De quoi inquiéter lorsque l’on connaît une caractéristique commune à ces vers, concernant leur moyen de défense, voir d’attaque. Les némertes sont en effet capables de déployer une sorte de trompe pour recouvrir leur proie d’une couche collante diffusant un neurotoxique.

Et le résultat de ces attaques à de quoi marquer les esprits. La vidéo ci après en fait une très épatante démonstration.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. une couche collante diffusant un neurotoxique
    « une neurotoxine  » sonnerait mieux dans la phrase.

    En tout cas, je ne sais pas si c’est vraiment une neurotoxine qu’il lance, mais si c’est le cas, elle ne doit pas être dangereuse pour l’homme, vu la vidéo …
    Même pas de gant, mucus sur la peau, si ce serait dangereux, il serait suicidaire !

  2. Au Jean Louis qui se permet de commenter plus haut, on ne dit pas « si ce serait » mais « si c’etait ». Les Bernard Pivot d’occasion sont pries de s’abstenir de ce genre de commentaires… Merci.

    1. effectivement 😀 j’ai été moins choqué par le « neurotoxique » que part le « si ce serait »…
      à faire une remarque sur une faute on evite d’en faire une plus grosse dans celle-ci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité