Swatch serait en mesure de résoudre le plus gros problème des smartwatchs

Swatch

Swatch a beau être une marque reconnue dans le domaine des montres, elle reste malgré tout loin de s'affirmer comme un chef de file dès lors que l'on parle de smartwatchs. Ses dirigeants n'ont pas encore un pied dedans, mais apparemment ils seraient en phase de solutionner le plus gros problème des montres connectées, l'autonomie.

Selon le Handelszeitung, Swatch aura mis au point une sorte de « Super Batterie » compatible avec les smartwatchs et les voitures, qui serait en mesure de doubler l’autonomie de ces appareils gourmands. L’ambition ultime de la marque est de concevoir une montre connectée capable de tenir pas moins de six mois sur une seule charge, ce qui relève actuellement de l’utopie.

Difficile de dire si cet exploit est plausible ou si c’est un rêve candide, mais si Swatch trouve effectivement le moyen d’endiguer les soucis énergétiques de ces gadgets, cela pourrait révolutionner le domaine. A dire vrai, même une autonomie d’une semaine serait déjà paradisiaque, au regard des performances des Pebble et autres Apple Watch.

Remettons un instant les pieds sur Terre : Swatch avait promis de dévoiler une montre connectée au mois de février, en arguant qu’elle serait lancée deux ou trois mois après. Nous sommes en mai, il est temps de voir si la firme tient ses promesses.

Tags :Sources :handelszeitungVia :reuters
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sinon la smartwatch 3 de ma femme tient environs 2 jours. Evidemment elle n’a pas la hype , entretenue par gizmodo et consorts, d’une peeble ou d’une pomme; et elle ne promet pas d’en oublier presque qu’il est nécessaire de la recharger… mais elle existe, est efficace et se recharge comme un bon smartphone.

  2. Watch propose déja des montres automatiques (balancier au dos de la montre déplacé grace aux mouvements du porteur). Un mix automatique et batteries next-gen pourrait être un idée.

    1. Exact,
      Pour moi l’avenir des smartwatch passe par 2 solutions:
      1. L’intégration d’une masse oscillante afin de recharger la batteir
      2. L’utilisation de 2 batteries externes clipsées au bracelet (sorte de surcouche qu’on peut retirer pour recharge). Avec une micro-batterie intégrée pouvant tenir 10-30 min lors du changement de la batterie externe.

      1. Pas besoin de batterie interne si les 2 parties du bracelet contiennent une batterie. Suffit de changer un élément du bracelet a la fois.

  3. Petit détail, sur les montres, il s’agit bien d’une masse oscillante et non pas pas d’un balancier qui est un autre organe 😉

    Le groupe Swatch a tout pour maîtriser cela : système auto-quartz, similaire au système avec masse sur les montres automatiques, mais qui permet de recharger une batterie. Cadran solaire, qui équipe certaines T-Touch et surtout le groupe possède Renata, un producteur de batteries.

    Bref, si la direction du groupe s’en donne les moyens, Swatch pourrait faire une razzia dans le marché.

  4. A noter que le brevet à été déposé par le Swatch group en 2006
    « Masse oscillante pour recharger la source d’énergie d’un instrument portable
    EP 1918789 A1 »

  5. Solution1 :
    un chargeur NFC inclus dans le téléphone, un récepteur dans la montre, et quand on mets les mains dans les poches ou simplement qu’on a les bras le long du corps ben çà recharge via le phone.
    Solution2 :
    on parle d’une solution avec notre rectum, donc je n’en dirai pas plus, y’a des brevet dessus 😉

  6. Sinon y a nevowatch.com …
    5 ans pour la pile de montre analogique, 6 mois pour celle des fonctionnalités connectées…
    Et une version solaire est prévue de sortir à partir de septembre… durée de vie : illimitée ! 😉
    Après, ça ne plaira pas à tout le monde mais perso, je trouve qu’ils ont trouvé un parfait équilibre pour les gens qui comme moi ne quitte vraiment qu’exceptionnellement leur mobile… Et qui n’ont donc aucunement besoin de prendre un appel sur leur montre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité