Test : Apple Watch, je l’ai bêta-testée pour que vous n’ayez pas à le faire

Apple Watch

Il y a deux semaines, j'ai commencé à porter une Apple Watch. Je suis arrivé à cette conclusion : j'ai simplement payé des centaines de dollars pour être un bêta-testeur du dernier appareil d'Apple. Mais vous savez quoi ? Je suis heureux de l'avoir fait - parce que le dernier produit d'Apple a vraiment besoin qu'on le secoue.

De quoi s’agit-il ?

Une montre méticuleusement conçue en aluminium, acier, or 18 carats avec un petit ordinateur Apple à l’intérieur. Un ordinateur qui a besoin d’être appairé avec un iPhone (5 ou supérieur) pour envoyer des informations à votre poignet via Bluetooth et Wi-Fi. Elle donne l’heure, annonce la météo, stocke des informations, joue de la musique, suit vos exercices physiques, votre rythme cardiaque, vous aide à trouver votre téléphone, vous amène à destination et passe même des appels directement depuis votre poignet au besoin. Sans parler de la possibilité de payer sans carte de crédit, de définir des alarmes, des comptes-à-rebours et des rappels, de lire les emails et vérifier votre agenda.

Oh, et le plus important : elle fait tourner des applications. Beaucoup d’applications. Des applications qui pourraient théoriquement permettre à cet appareil de faire tout ce que aimeriez faire avec une montre. Il y a de nombreuses autres smartwatches sur le marché, mais personne ne fait d’applications comme Apple.

Pourquoi est-ce important ?

Tout le monde attendait l’Apple Watch pour savoir si les smartwatches sont vraiment une idée intelligente ou une simple mode évanescente. Pourquoi ? Apple est plutôt doué pour créer la demande en matière d’électronique. Vous vous souvenez comment l’iPod a dominé le marché des lecteurs MP3 ? Comment l’iPhone a effacé Palm et Windows Mobile ? Comment l’iPad a réussi là où d’autres tablettes avaient échoué ? Oui. Apple est assez doué pour s’implanter juste avant qu’une technologie ne devienne un énorme succès, en offrant des ingrédients clef (comme les écrans tactiles multipoints) pour les rendre vraiment fonctionnels.

Mais contrairement aux smartphones et aux lecteurs MP3 avant qu’Apple ne s’invite à la fête, il n’y a pas encore vraiment de marché pour les smartwatches. La meilleure smartwatch – la Pebble – n’a vendu qu’un million d’exemplaires l’année dernière. Est-ce que les gens veulent vraiment d’une smartwatch ? C’est toujours une question bien réelle.

Vraiment dommage que l’Apple Watch actuelle ne réponde pas à cette question.

Alors voilà à quoi le futur ressemblera

Apple Watch

Avant que je vous explique pourquoi je veux tellement récupérer mon argent, je devrais vous dire ceci : d’un point de vue purement matériel, l’Apple Watch est l’un des gadgets les plus adorables que j’ai eu l’occasion d’utiliser. Elle a l’air très épuré, simple, intemporel – peut-être même plus encore que la plupart des produits Apple que j’ai testés -.

Pour ce test, j’ai acheté le modèle le plus basique (l’Apple Watch Sport à 399€ avec le châssis en aluminium et le bracelet élastique blanc) parce que j’aime les trucs bon marché. Et pourtant, je n’arrête pas d’admirer les finitions de ce qui n’est pourtant que la montre la plus basique d’Apple.

La manière dont les bords arrondis du verre rencontrent parfaitement le châssis en métal. Le noir très profond de l’excellent écran AMOLED. La précision de la couronne digitale découpée au laser. Tout ceci est évidemment amplifiée, à propos, si vous optez pour la version en acier, qui ajoute de la gravité dans les sens du terme. (C’est lourd – dans le sens rassurant – et les boutons paraissent encore meilleurs.)

Autre chose : la Watch paraît vraiment petite. Même la version 42 mm fait passer la concurrence Android pour des grosses montres, mais ma Watch 38 mm est une merveille de miniaturisation. Pour être honnête, le boîtier 38 mm est tellement petit qu’il fait délicat sur mon poignet d’homme… mais j’aime bien parfois répondre au côté doux qui sommeille en moi (c’est politiquement correct de dire ça ?)

La meilleure partie : le bracelet sport étonnamment confortable d’Apple. J’ai essayé tous les bracelets de la collection d’Apple et le Bracelet Milanais à 169€ est vraiment le plus sympa. (Il a des AIMANTS !) Mais le Bracelet Sport simple et banal qui est livré dans la boîte est très confortable. Je peux porter la montre toute la journée sans avoir envie ni besoin de l’enlever. Il faut un peu de temps avant de s’y habituer parce qu’il se boucle dans le sens opposé à ce dont on a l’habitude, mais au final, c’est un doux écrin de caoutchouc pour votre poignet – et suffisamment discret pour ne pas vouloir l’enlever lorsque vous travaillez sur un ordinateur ou un bureau -.

Apple Watch

J’adore même la façon dont on attache et détache les bracelets. Pas besoin d’outils ou autre : il suffit d’insérer sur le côté et un petit bouton vient bloquer le bracelet une fois correctement en place. C’est comme si vous insériez un nouveau chargeur dans un pistolet semi-automatique – il suffit de l’emmancher et le mécanisme s’occupe du reste. J’aime beaucoup.

Apple Watch

Apple Watch

Échange du Bracelet Sport pour le Bracelet Milanais

Je pense que l’on peut aisément dire qu’Apple a trouvé la solution au premier problème de ses technologies « portables ». L’Apple Watch est attirante. Et si mon test s’était arrêté là, j’aurais été tellement, tellement heureux.

Le dilemme de la smartwatch

Voici le plus gros problème des technologies portables – la plupart n’ont aucune raison d’exister. Si vous voulez une Apple Watch, il vous faut un iPhone. Alors pourquoi ne pas utiliser le téléphone à la place ? Pourquoi choisir un écran minuscule au poignet alors que vous pouvez utiliser le grand qui est toujours dans votre poche ou votre sac ? C’est cela que j’appelle le dilemme de la smartwatch.

Pourtant, depuis l’année dernière ou l’année d’avant, j’ai entendu beaucoup de réponses à cette question. J’ai donc utilisé cette nouvelle et magique Apple Watch pour les vérifier une à une.

 « Il est parfois mal vu de sortir son téléphone quand on est avec du monde, mais on peut regarder sa montre sans problème. »

Avez-vous déjà utilisé une montre ? Regarder sa montre, c’est le symbole universel du « je m’inquiète d’être en retard pour quelque chose de plus important que toi. » Et puis, regarder sa montre en 2015 est devenu bien plus voyant que regarder son téléphone. Tout le monde a un téléphone, et tout le monde se fiche que vous en sortiez un superbe. (Ils coûtent tous le même prix avec un abonnement.) Mais à chaque fois que vous regardez l’Apple Watch, les gens le remarquent. Ils se disent que je suis le gars qui a dépensé des centaines (peut-être des milliers) de dollars pour un objet de luxe – et que je tripote mon poignet au lieu de leur parler.

Apple Watch

« On peut laisser son téléphone de côté – quand on sort courir par exemple – et toujours avoir un gadget utile à portée de main. »

Pas à moins que votre montre ait une connexion cellulaire ! L’Apple Watch a bien le Wi-Fi, ce qui signifie que vous pouvez vous balader chez vous sans votre téléphone et toujours pouvoir utiliser vos applications, faire sonner votre téléphone à distance quand vous l’avez égaré ou même passer des appels depuis votre poignet lorsque vous êtes sûr que personne ne vous verra parler à votre main.

Mais à partir du moment où vous quittez la portée du Wi-Fi, plus rien ne marche, ou presque. Bien sûr, vous pouvez suivre votre jogging, vous offrir un petit café au Starbucks avec votre carte de crédit enregistrée et même écouter une sélection limitée de musique si vous avez un casque Bluetooth… mais c’est à peu près tout. Oh, et vous ne pourrez pas non plus appeler la police en traversant cet endroit dangereux, vous ne serez pas disponible pour les appels importants des amis et de la famille, et vous ne pourrez pas profiter du GPS si vous vous perdez.

Oui, je pense que vous garderez probablement votre téléphone avec vous.

« On peut gagner tellement de temps en agissant avec sa montre plutôt qu’en galérant avec son téléphone » et « c’est pas plus cool de contrôler son monde depuis son poignet ? »

Seulement si vous ne galérez pas sur votre poignet. Et vous galèrerez. Beaucoup. Parce que, comme je l’ai déjà laissé entendre depuis le début, cet appareil peut parfois être une vraie plaie.

Voici ma réponse au dilemme de la smartwatch : utiliser une montre n’a de sens que si c’est plus rapide, plus sympa ou plus intuitif que d’ouvrir une application sur un téléphone. Lorsque vous ne pouvez ou voulez pas sortir le téléphone de votre poche… ou lorsqu’il est simplement plus cool de faire quelque chose avec un boîtier au poignet semblant tout droit sorti de la science-fiction. Comme communiquer avec d’autres poignets de science-fiction. (On en reparle plus tard.)

L’Apple Watch m’a montré que ce genre d’utilisation existe bel et bien. Mais ces scenarii sont bridés par l’interface utilisateur frustrante d’Apple. Parlons-en.

Contrôler l’Apple Watch

L’Apple Watch a trois boutons, un écran tactile et la couronne. L’un de ces boutons est en fait la couronne en elle-même, et un des deux autres est sous l’écran si vous appuyez suffisamment fort, mais ce n’est pas cela le plus déroutant. Ce qui vraiment perturbe, c’est que ces boutons ne font pas toujours ce que l’on aimerait.

Apple Watch

Un premier brouillon de ce test

Prenez la couronne digitale par exemple, ce superbe bouton découpé au laser sur le côté de la montre. C’est mon élément préféré sur ce petit appareil. Naviguer dans les listes de notifications, dans les messages textes, ou même dans des discussions entières par mail est un vrai régal. Je n’aurais jamais pensé que lire sur une montre pourrait un jour avoir du sens, mais avec ce bouton, ça fonctionne.

Apple Watch

Le carrousel d’applications

Mais si vous voulez naviguer dans les applications, vous pouvez l’oublier. Apple vous fait évoluer dans son petit carrousel d’icônes d’applications avec un minuscule écran tactile. Un écran tellement petit – a fortiori sur la version 38 mm – que je me trompe souvent d’application, en lançant une autre par accident.

Comme je l’ai dit, on peut appuyer sur cet écran pour activer un bouton – le Force Touch d’Apple. Mais rien ne vous indique jamais que Force Touch est disponible à chaque instant – il faut essayer soi-même et voir ce que ça fait.

Si vous balayez l’écran de haut en bas, vous obtenez une liste de vos notifications récentes, et vers le haut, c’est Coup d’œil qui apparaît : des petits écrans qui ne servent qu’un seul objectif. L’un affiche votre localisation actuelle, l’autre votre rythme cardiaque ou le prochain élément dans votre agenda, les contrôles de la musique, ou encore la page ô combien importante que permet de passer la montre en mode silencieux. (Vous aurez souvent envie de le faire – les notifications font du bruit, ça devient vite ennuyant.)

Oh, mais ces balayages dont je viens de parler ? Ils ne fonctionnement que sur l’écran qui indique l’heure. Pas depuis le carrousel d’applications ni dans aucune application.

Alors il faut appuyer sur le bouton « Home » pour revenir à l’écran de l’heure et ensuite balayer vers le haut, pas vrai ? C’est à cela que servent les boutons « Home », non ? Non. Le soi-disant bouton « Home » n’est en fait qu’un bouton retour – il ne vous ramène qu’une étape en arrière à chaque fois, et c’est très frustrant.

Apple Watch

Comment afficher les Coups d’œil quand vous êtes dans une application

Laissez-moi illustrer la chose : si vous êtes dans une application, il faut appuyer sur le bouton « Home » trois fois pour revenir à l’écran de l’heure, une fois pour revenir au carrousel d’applications, une autre pour center le carrousel et une troisième fois pour vraiment revenir à l’heure ! Ou vous pouvez appuyer deux fois très rapidement pour revenir à l’écran de l’heure depuis votre application. À moins que vous ne soyez déjà sur le carrousel d’applications, auquel cas vous vous retrouverez de nouveau dans l’application, et non sur l’écran de l’heure. Ça y est, vous êtes embrouillé ?

Apple Watch

Comment ne PAS afficher les Coups d’œil

Voilà ce qui se passe en pratique : j’ai envie de passer à la chanson suivante ou de voir mon rythme cardiaque et j’appuie deux fois… un peu trop lentement. Le carrousel apparait, se centre. Je balaise, pensant que je suis sur l’écran de l’heure… mais à la place, je ne fais que faire bouger le carrousel dans n’importe quelle direction. Maudit, j’appuie encore une fois pour aller à l’écran de l’heure… et je ne fais que centrer le carrousel une fois encore. Frustré, j’appuie deux fois rapidement et je me retrouve dans mon application et non pas sur l’écran de l’heure. C’est en général à ce moment-là que j’arrête tout, et pourtant les gens disent de moi que je suis patient.

Les autres contrôles ne sont pas si déroutants. Appuyer une fois sur le bouton du bas pour lancer l’écriture d’un message à vos amis, deux fois pour ouvrir Apple Pay, et si on reste appuyé, on éteint complètement la montre. Mais considérant que ce sont des choses que je ne fais que très rarement sur une montre et que la combinaison bouton « Home »/écran tactile est assez douteuse, j’aurais aimé que ce deuxième bouton soit mieux utilisé.

Il faudrait aussi noter que l’Apple Watch n’est pas particulièrement rapide. Il peut parfois y avoir de gros lags ici et là même si l’on ne fait que se balader dans l’interface. Les applications peuvent prendre un temps fou à charger, tellement longtemps que vous croirez qu’elles ont planté. Ce qu’elles font, parfois. Et quand c’est le cas, il n’y a rien d’autre à faire que de redémarrer la montre, ou faire comme si ces applications n’existaient pas.

Tout cela fait qu’il est très difficile pour les applications de la montre d’être plus rapides, plus pratiques, ou plus sympathiques que de sortir mon téléphone et utiliser les siennes.

Alors, sans plus attendre, voici les nombreuses fonctionnalités de l’Apple Watch qui ne sont pas au niveau attendu, et les rares qui, par contre, me donnent l’impression d’en avoir pour mon argent.

Où l’Apple Watch pèche

Apple Watch

En tant que montre

Elle donne l’heure, évidemment, mais il faudra lever son poignet et attendre un instant que l’instant s’allume. Ça ne prend pas longtemps – bien moins longtemps que pour débloquer un téléphone – mais quand il est question de vérifier l’heure, devoir attendre paraît bien idiot. Et ça l’est d’autant plus chaque fois que l’écran ne s’active pas automatiquement.

Je ne suis pas non plus vraiment convaincu par les 10 écrans d’accueil intégrés – même si c’est vraiment sympathique de pouvoir ajouter de petits widgets pour montrer avoir toujours à l’œil certaines informations. Et je suppose que pouvoir avoir les heures de lever et de coucher du soleil en un simple tour de bouton est aussi une bonne chose.

Pou garder l’écran allumé

Non seulement il faut lever son poignet pour allumer l’écran, mais il s’éteint aussi automatiquement – que vous le vouliez ou non. Parfois, il s’éteindra en pleine utilisation. Ça m’est déjà arrivé alors que j’essayais d’ouvrir une application, de regarder l’heure et même pendant que la montre était censée attendre mes instructions vocales. Je comprends qu’Apple veuille préserver sa batterie mais c’est extrêmement frustrant.

Pour suivre l’activité physique

Apple a promis que la Watch me dirait lorsque je reste assis trop longtemps et suivrait les calories brûlées avec précision. Alors oui, la Watch intègre un cardiofréquencemètre et me demande parfois de me lever… mais ces deux fonctionnalités sont assez inutiles. Par exemple, l’Apple Watch me rappelle régulièrement de me lever lorsque je travaille sur mon bureau debout (réfléchissez-y une seconde.) La semaine dernière, il m’a demandé de me lever juste après m’être assis.

Apple Watch

Le moniteur cardiaque ? Il ne fonctionne vraiment que lorsque vous le démarrez. Je me suis défoncé durant une super guerre Nerf, et j’ai découvert que la montre n’avait pas fait une seule lecture. Pas une seule. Il semblerait que les capteurs ambiants ne fonctionnent que lorsque vous restez immobile. Pour démarrer les capteurs actifs, il faut dire explicitement à l’Apple Watch que vous vous apprêtez à faire de l’exercice – et ce faisant, sacrifier l’autonomie au profit de la LED verte.

La plupart du temps, la batterie de l’Apple Watch n’a pas été un problème pour moi – je suis allé me coucher avec environ 40 à 50% en réserve ! Mais le jour où j’ai utilisé le moniteur cardiaque pendant une petite heure, la montre n’a pas passé la soirée. Au moins, elle continue de compter vos pas, enfin je suppose.

Le mode préservation de la batterie

Lorsque la batterie atteint 10%, l’Apple Watch vous invite à passer en mode « préservation de la batterie ». Ne vous inquiétez pas. En fait, la montre ne fait plus rien d’autre qu’afficher l’heure, et même cela requiert d’appuyer sur un bouton. Et si vous voulez repasser en mode normal pour voir quelque chose, vous ne pouvez pas. Pas avant que vous ne l’ayez branchée tout du moins.

Dans le tri des notifications

La chose que j’ai toujours adorée à propos des smartwatches, et ce depuis la Pebble, c’est d’avoir les notifications sur mon poignet. Pour moi, c’est la chose la plus importante qu’une smartwatch puisse faire. Et c’est pour cela que je ne comprends pas pourquoi c’est souvent plus difficile à utiliser sur l’Apple Watch que sur toute autre plate-forme.

Si la plupart d’entre elles semblent arriver à l’heure, pour certaines, c’est nettement plus chaotique. Pourquoi me dire banalement que j’ai « trois notifications Facebook » et « deux messages Gmail » alors qu’il y a la jolie couronne avec laquelle je pourrais moi-même naviguer dans ces messages ? Pire, se débarrasser de ces notifications sur la montre est une vraie corvée – il faut soit appuyer et balayer chacune d’entre elles, soit les effacer toutes avec un Force Touch.

Apple Watch

Gmail

Peut-être rêvez-vous de pouvoir lire et répondre à vos emails depuis votre montre. Oubliez. Il n’y a pas d’application Gmail pour la montre et il n’y presque rien à tirer du début des messages dans les notifications provenant de l’application Gmail de l’iPhone. L’application Mail d’Apple vous permettra de lire vos message, mais elle ne fait pas de push, il faudra les récupérer manuellement depuis le cloud. Et il est impossible de répondre. C’est tellement plus simple de sortir le téléphone.

Handoff

L’idée, c’est de commencer à lire quelque chose sur la montre et le finir sur le téléphone – comme ces piètres notifications Gmail. Mais je n’arrive pas à faire fonctionner la chose correctement. Parfois, je vois une petite icône quand je déverrouille mon téléphone indiquant qu’un Handoff est prêt. Ensuite, je déverrouille mon téléphone. Parfois, ça lance la bonne application, parfois non !

Et Handoff semble penser que vous débloquerez votre téléphone à l’ancienne – vous savez, avant qu’Apple n’ajoute le scanner d’empreinte qui débloque instantanément l’appareil dès que vous placez le pouce sur le bouton « Home ». Apple s’attend-il vraiment à ce que je reverrouille mon téléphone pour le re-débloquer encore une fois ?

Coup d’œil

Voir « Contrôler l’Apple Watch » plus haut.

Dans le contrôle de la musique

Utiliser la couronne digitale pour contrôler le volume sur mon téléphone depuis l’autre bout de la pièce est plutôt sympathique… mais il faut d’abord taper sur les petits boutons de l’écran tactile pour aller jusqu’à l’application de son choix et/ou afficher le coup d’oeil musique. (Voir plus haut à quel point c’est un calvaire.) Parfois même, il faudra passer de l’application au coup d’oeil plusieurs fois parce que certains développeurs n’ont pas intégré les contrôles du volume directement dans leurs applications. Oh, et de ce que je peux en dire, il n’est pas possible de lire la musique via le haut-parleur de l’Apple Watch – pas même la radio. Je resterai avec mon téléphone.

Avec pratiquement tous mes appels

Marcher dans la rue avec une Apple Watch juste à côté du visage, c’est du grand n’importe quoi. Et c’est pourtant ce qui arrive lorsque vous approchez votre montre entre votre bouche et votre oreille. Mieux vaut passer par son téléphone.

Dans tout ce qui a trait à la voiture

Je parlerai bientôt des instructions de direction. Elles sont en réalité plutôt cool. Mais sinon, l’expérience en conduite n’est vraiment pas au rendez-vous. En fait, c’est comme si elles ne fonctionnaient pas du tout. Lorsque mon iPhone est connecté à l’Apple Watch et à ma voiture en même temps, les appels entrants ne passent plus par ma voiture. Ils ne vont pas non plus sur la montre – uniquement sur l’iPhone. D’une certaine manière, Apple a réussi à ce que ces deux superbes gadgets de technologie sans fil s’annulent l’un l’autre.

Espérons que ceci soit résolu via une mise à jour logicielle.

Oh, et si j’en appelle à Siri pendant que je conduis, je n’ai pas envie de devoir appuyer sur le bouton de confirmation pour qu’elle fasse vraiment ce que je lui ai demandé.

Dans à peu près tout ce qui concerne les applications tierces

Il y a environ 3 500 applications disponibles pour l’Apple Watch, mais la plupart d’entre elles ne valent rien. Pire, il n’y a aucun moyen de le savoir avant d’avoir essayé. Apple fait la promotion d’un certain nombre d’entre elles mais il faudra fouiller à l’aveugle dans l’App Store pour le reste – et puisque les applications pour la montre sont considérées de la même manière que celles pour iPhone, on peut en choisir une avec de fantastiques commentaires pour se rendre compte que la version pour la montre est vraiment mauvaise. J’ai pris à peu près tout ce qui semblait intéressant, de près ou de loin, et voici les principaux soucis :

  • Les applications avec des boutons tactiles trop petits pour être atteints (Blackjack)
  • Les applications sans aucun rapport avec la même application pour iPhone (Buzzfeed n’est qu’un quiz quotidien sur la montre)
  • Les jeux qui n’en sont pas, qui ne sont que des applications compagnon pour des jeux sur téléphone (Modern Combat 5 sur Apple Watch ? Hmm)
  • Les applications qui ne s’installent pas sur la montre tant que vous ne les avez pas activées manuellement sur le téléphone (trop nombreuses pour être citées)
  • Les applications qui nécessitent de s’inscrire/se connecter à un service sur l’iPhone avant de pouvoir être utilisées, alors que vous n’êtes pas certain de vouloir la version iPhone (idem)
  • Les applications qui prennent un temps fou à charger (Flipboard) ou qui plantent
  • Les applications qui limitent arbitrairement leur contenu par rapport au contenu proposé par l’application iPhone.

Je pense que c’est ce dernier point qui m’irrite le plus, parce qu’avec cette splendide couronne, scroller dans du texte n’a jamais été aussi facile. Naviguer dans seulement cinq tweets à la fois ou une seul article sur Yahoo News Digest me donne envie de pleurer. Les images d’Instagram et autres mentions « aime » sont parfaitement adaptées à l’Apple Watch. Alors pourquoi ne puis-je voir que les neuf dernières images dans mon flux ?

Apple Pay

J’aimerais utiliser Apple Pay. Je pourrais même y prendre un certain plaisir, un jour. Mais pour l’heure, sortir une montre à 399€ sous le nez d’un employé certainement sous payé me donne l’impression d’être un gros enfo*ré. Particulièrement que je réalise que le magasin en question n’est pas équipé pour Apple Pay. (Ça m’est arrivé deux fois.)

Ce que je fais vraiment avec mon Apple Watch

Siri

C’est assez étrange en fait, mais c’est vrai : le contrôle le plus fiable de l’Apple Watch, c’est la commande vocale. Agacé par l’écran tactile, j’utilise Siri pour pratiquement tout désormais. Il suffit de retenir la couronne digitale, de dire quelques mots et l’application, le message texte ou la nouvelle entrée dans l’agenda apparaît.

Répondre aux messages texte

Ma femme aime m’envoyer des SMS. Elle devrait pourtant faire autrement parce que je réponds rarement. Souvent, je ne les vois pas arriver ou je suis en train de faire autre chose, et je déteste me dépêcher de répondre. Mais avec les commandes vocales (voir au-dessus), il suffit de dire une phrase à la montre, elle est d’ailleurs plutôt douée pour interpréter ma voix, même lorsqu’il y a du bruit en fond. Google a aussi une bonne reconnaissance vocale mais j’ai l’impression qu’Apple est plus doué à annuler le bruit.

Apple Watch

Prendre de courts appels

Les gens des relations presse m’appellent – souvent – et j’aime bien prendre leurs appels. Sauf que je n’aime pas décrocher un vrai téléphone. L’Apple Watch me permet de le faire sans les mains pendant que je continue de lire des news, et ceux qui appellent ne le savent pas. C’est un très bon haut-parleur, ce qui est plutôt impressionnant pour un appareil de cette taille.

Localiser mon téléphone

L’une des raisons pour lesquelles je n’aime pas décrocher le téléphone quand je travaille, c’est que je sais rarement où il est. Quelques boutons, un balayage et le téléphone commence à sonner.

Avoir des directions silence en direct

OK, les choses ne sont pas aussi bonnes qu’avec le Moto X où je n’ai qu’à dire « OK Google Now, Navigate Home » pour avoir les directions GPS automatiquement même avec mon téléphone verrouillé. Mais je peux dire « Hey Siri, Navigate Home » après avoir activé l’écran, attendu une dizaine de secondes et appuyé sur un tout petit bouton sur l’écran et j’ai quelque chose d’un peu mieux.

Parce qu’une fois que j’ai fait ça, il suffit que je regarde mon poignet pour savoir où tourner à la prochaine intersection, et même scroller pour voir les prochaines directions – et chaque fois que j’approche d’une intersection, la montre indique silencieusement sur mon poignet s’il faut tourner à gauche ou à droite. Si l’Apple Watch n’avait pas cassé les appels entrants dans la voiture et s’il n’était pas aussi difficile d’accéder aux Coups d’œil pour changer le volume, j’utiliserais certainement cela bien davantage. Oh, et Apple doit vraiment prendre en considération la vitesse de déplacement pour déclencher ses alertes.

Rappels

Au moment où je déverrouille mon téléphone, j’ai déjà souvent oublié ce que dont je voulais me rappeler. Avec l’Apple Watch (ou n’importe quelle smartwatch Android Wear), je peux dire « Hey Siri, rappelle-moi de sortir les poubelles quand je rentre à la maison » et il y arrive. Je définis mes alarmes de la même manière – si je me gare sur un parking à durée limitée dans le centre de San Francisco, une petite commande vocale peut m’aider à me faire penser à déplacer ma voiture. Idem pour les applications Evernote et Trello, je peux y jeter mes idées avec la voix et les envoyer pour les organiser plus tard.

Shazam

Deux appuis pour identifier rapidement la chanson qui est en train de passer, sans avoir à chercher parmi toutes les icônes sur mon téléphone. Il faut certes toujours fouiller parmi les icônes de la montre, bien sûr, mais c’est plus rapide et plus pratique. J’aurais juste aimé pouvoir demander à Siri d’identifier la chanson directement, comme sur les appareils Google. (Pour l’heure, Siri m’indique d’utiliser Shazam sur mon iPhone, il n’est pas aussi intelligent.)

Apple Watch

Lifeline

Ma nouvelle addiction, Lifeline, est un jeu d’aventure totalement centré sur les notifications. Votre personnage êtes le seul survivant d’un vaisseau spatial qui s’est écrasé. Il est seul, parano et ne sait pas ce qu’il fait. Vous devez le maintenir en vie en lui donnant de bons conseils puis en attendant de ses nouvelles (quelques minutes, heures et parfois toute la nuit). Il reviendra vers vous à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Bien sûr, vous pouvez jouer sur l’iPhone, et la musique d’ambiance est absolument délicieuse, mais c’est vraiment sympa de voir « Nouveau message » arriver sur sa montre et de lire le dernier rapport de votre personnage sur le communicateur que vous avez au poignet. C’est l’une des rares choses que j’ai pu expérimenter sur l’Apple Watch qui sont meilleures que sur le téléphone.

Apple Watch

Dark Sky

Je ne regarde pas beaucoup la météo. Mais maintenant, je n’ai plus aucun problème. J’ai payé quelques dollars pour une application intitulée Dark Sky, elle m’avertit juste avant qu’il ne se mette à pleuvoir. La météo locale directement sur mon poignet, impossible à rater – et c’est exactement ce que devrait faire une smartwatch.

La liste vous paraît courte ? Maintenant, vous savez pourquoi je rends la montre.

On a aimé

J’aime le look et les sensations du matériel. Superbe, de part en part.

Plutôt chouette de voir comment la Watch protège vos données – elle utilise un moniteur cardiaque pour détecter qu’elle est à votre poignet, elle y reste déverrouillée, et se verrouille d’elle-même dès que vous l’enlevez. Il faut alors soit entrer un code PIN soit utiliser le scanner Touch ID de votre iPhone à proximité pour la déverrouiller.

Les bracelets sont fantastiques, et la version Sport propose deux bracelets pour convenir à toutes les tailles de poignet. Au début, j’avais peur que mon bracelet soit trop petit pour moi, mais l’autre attendait sagement dans la boîte. Problème résolu.

Vous ne pouvez pas nager avec la montre mais vous pouvez l’emmener prendre une douche… et même l’utiliser un peu ! L’écran tactile ne fait pas n’importe quoi lorsque des gouttes d’eau s’y invitent. Par contre, n’utilisez pas la couronne, la mienne est devenue assez étrange après m’en être servi sous l’eau. Et assurez-vous de sécher les connexions du bracelet juste après – de l’eau peut rester coincée là -.

À moins que vous n’utilisiez la montre comme un fou – ou pour suivre un tout autre exercice physique que de simples pas -, la batterie ne sera pas un trop gros problème. Il faudra la recharger chaque nuit, comme pour votre téléphone, mais je ne vois pas vraiment de différence entre un jour, deux jours ou trois jours entre chaque recharge. À moins qu’elle ne puisse durer une semaine, une autonomie de plus d’une journée peut même être pire, puisque vous ne pourriez pas forcément la recharger en pleine journée.

On n’a pas aimé

Je n’arrive pas à croire qu’Apple ait commercialisé cet appareil avec une interface si confuse. Heureusement, ce n’est pas trop difficile à corriger !

Pourquoi le bouton home ne vous ramène-t-il pas directement sur l’écran d’accueil, comme il le fait sur iOS ?

Pourquoi l’écran s’éteint-il quand je suis en train de faire quelque chose ?

Il est impossible de savoir quelles applications ne fonctionneront pas lorsque vous êtes loin de votre téléphone.

J’aime la recharge sans fil mais j’aurais aimé que l’aimant soit un peu plus puissant pour conserver la liaison. J’ai accidentellement heurté plusieurs fois ma table de chevet pour découvrir au matin une batterie presque vide.

Et alors, j’achète ?

Non. Certainement pas. Il n’y a qu’une seule vraie raison qui vous ferait acheter l’Apple Watch aujourd’hui : que vous soyez dingue des gadgets innovants, et que vous soyez prêt à avoir quelque chose ne non abouti.

La bonne nouvelle : les premières générations de produits Apple sont souvent mauvaises ! Regardez le premier MacBook Air, le premier iPod, ou mieux, le premier iPhone. Il coûtait 500$ avec abonnement, n’avait pas d’App Store, pas de 3G ni de push mail. Mais un an plus tard, l’iPhone 3G ne coûtait que 200$, était deux fois plus rapide, avec deux fois plus de mémoire, et toutes les fonctionnalités que vous connaissez.

Une fois encore, la différence, c’est que personne n’a besoin d’une montre. Ce n’est qu’optionnel. Et la barre est placée très haut pour les applications. Pour l’heure, la plupart des développeurs échouent, même pour les applications recommandées par Apple. Il faudra un travail conséquent de la part des développeurs, et d’Apple, pour que la montre soit un succès.

Voici un petit conseil en tant que bêta testeur : concevez votre application autour de la superbe couronne digitale. Ne partez pas du principe que vous n’avez qu’un tout petit écran à disposition puisque la couronne permet de scroller à l’infini. Évitez les boutons tactiles plus petit que le bout du doigt. Proposez-nous quelque chose de nouveau, différent et conçu uniquement pour la montre, pas un compagnon de votre application existante. Si vous avez déjà une bonne application, envoyez de bonnes notifications à la montre à la place. Bâtissez vos scenarii pour les cas où le porteur ne peut pas, ou ne veut pas, sortir son téléphone… et faites en sorte que l’expérience soit bien plus rapide que de sortir ledit téléphone.

Et n’achetez pas l’Apple Watch. Pas encore.

Avec un peu de chance, elle sortira de sa phase bêta à cette époque l’année prochaine.

(article publié à l’origine sur Gizmodo.com)

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Donc a part pour les absolus fanboys, cette montre connectée est une m****.
    D’ailleurs 2 articles qui descendent Apple -à juste raison- et le déferlement des comm’s n’a pas commencer… Bizarre!
    I start

  2. C’est dommage de teste l’apple watch sport sans l’avoir testé en mode exercice.. evidemment que le capteur cardiaque fonctionne en continu en mode sport.
    Je dirais que le coté Santé-bouger c’est 50% de l’utilisation de la montre.
    Apres si tu cherches des applications en profusions sur ton poignet bah tu te trompes de produits…

    1. Pas sûr, pour qui le design est prépondérant (c’est une montre quand même, un objet qu’on porte tout le temps sur soi, le design là est un facteur important pour beaucoup de monde, même ceux qui ne sont pas matérialistes ; ce n’est pas comme un smartphone qui n’est qu’un objet utilitaire et dont le design est secondaire) elle ne le fera pas.

  3. Apple n’a pas vraiment innové dans les composants embarqués : le capteur de fréquence cardiaque en est la preuve, l’autonomie de la batterie aussi (et je ne serais pas étonné que la précision du GPS laisse aussi à désirer).
    Bref, c’est beaucoup de marketing pour pas grand chose.

  4. Je ne suis pas d’accord avec le fait qu’il faut considérer que l’apple watch est un nouveau produit et que par conséquent il faut attendre la prochaine version car :
    Cette montre est copié sur ce que contient l’iphone 6, qualité d’écran, application, siri, etc… elle n’apporte rien de nouveau certes mais elle ne retire rien non plus a l’iphone (que ce sois le 5, 5C, 5S, 6) et je veux en venir au fait que quand vous avez acheté l’iphone 6 vous ne vous êtes pas beaucoup dit « je ferais mieux d’attendre l’iphone 7 » il est évident que chaque produit technologique évolue, si on pensais comme sa on n’achèterais jamais ! Je pense donc également que les innovations futur de l’iphone 7 seront intégrer a « l’apple watch 2 ».
    Donc je pense qu’il ne faut pas non plus attendre une super « apple watch 2 » beaucoup mieux que celle ci, car on est d’accord que cette montre est faite pour accompagner en temps que « gadget » votre iphone elle ne sera donc jamais « meilleure » que votre iphone, elle va suivre les nouveautés que vont aquérire les iphone futurs.

  5. Bonjour l’article ultra-biaisé.

    Le modèle sport est ultra bon marché avec son boîtier en aluminium et son bracelet en caoutchouc. Cette montre fait plus gadget à gogo, jouet pour enfant en plus d’être très laide. Vous avez vu la grosseur des capteurs, une horreur !

    On est loin de la Moto 360 qui elle est en acier. Les montres rondes c’est mieux. De plus Android fait mieux et ce, bien avant que la pomme pourrie mette sur le marché son horrible gadget ultra-cheap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité