Voilà pourquoi vous ne devriez jamais croire une étude scientifique seule

étude scientifique

On lit souvent des articles présentant une "nouvelle étude" laquelle démontre telle ou telle chose, souvent très alarmante. Concernant les produits cancérogènes, par exemple, c'est extrêmement fréquent. Mais si besoin était, voici un simple schéma qui devrait vous convaincre de ne plus jamais croire une étude scientifique seule.

Comme le site Vox l’explique, la science est une discipline complexe et souvent contradictoire. Les études individuelles ne devraient pas avoir de légitimité, elles partent souvent de postulats erronés ou sont réalisées dans des conditions bien loin de la réalité.

Pour illustrer toute l’importance de la chose, Vox a réalisé le petit schéma ci-dessous. Si vous preniez les études une par une – un point rouge sur le schéma -, vous pourriez facilement croire que tel ou tel aliment est cancérogène, ou ne l’est pas. Mais la vue d’ensemble est nettement plus large. Pour un produit donné, une étude dira que c’est dangereux, l’autre non…

Un exemple supplémentaire, s’il en fallait, de ne jamais croire les résultats d’une seule et unique étude scientifique mais de tenter de voir la tendance générale…

étude scientifique

Tags :Via :Lifehacker
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On lit souvent des articles présentant une « nouvelle étude » laquelle démontre telle ou telle chose, souvent très alarmante

    Bizarrement un exemple de site d’information sur le NET me vient en tête …

    1. la science ?
      c’est l’art de savoir retourner sa,,,, blouse !
      on nous donnera jamais les etudes faites sur les sujets qui pourraient changer nos vies, mais juste les etudes qui peuvent changer nos points de vue !

  2. Les études servent surtout à imposer des points de vue.

    Avec un publique passif on peut ensuite convaincre tout un groupe de choses inadmissibles – comme avec une projection powerpoint par exemple.
    Plus c’est simpliste, plus ça marche, et plus c’est faux…

    C’est d’ailleurs une étude américaine, suivie par les plus grands spécialistes du secteur, qui prouve que 99% des études ne servent qu’a imposer de mauvaises décisions par les mauvaises personnes.

    Cette même étude américaine conclue sur le fait que si on vous sort une étude vite résumée, on cherche a vous la faire à l’envers.

    C’est la même chose avec les sondages s’il n’y a pas tous les détails (exacte question posée, totalité du panel, etc…).

    Voila, 99% d’entre vous le savait déjà, mais c’est toujours utile de s’en rappeler pour avoir le gyrophare « arnaque » au moment ou ça survient.

  3. Cela signifie seulement que nous sommes passablement ignorant en ce qui concerne les causes du cancer. c’est un problème à multiples entrées que les scientifiques commencent à peine à dégrossir.

    quand à dire qu’il ne faut pas croire ce que les études scientifiques disent, c’est un titre racoleur, injuste vis à vis des autres disciplines et par dessus tout dangereux à cause du soutien qu’il apporte aux théologiens et sectaires de tout poils.

  4. Bien que je sois pour la Science, j’ai le sentiment que celle-ci devient de plus en plus une forme de religion car elle tente de nous faire croire des « vérités » là où il n’y a que des hypothèses basées sur des postulats et les exemples sont tellement légions… ^^

    « Un exemple supplémentaire, s’il en fallait, de ne jamais croire les résultats d’une seule et unique étude scientifique mais de tenter de voir la tendance générale… »

    Même sur ce point, je ne suis pas vraiment d’accord puisqu’il suffit de voir les désaccord de la communauté scientifique quant à savoir si les dinosaures étaient des reptiles ou s’ils avaient des plumes, tout comme le fait que Lycy a été présenté durant des décennies comme le premier hominidé et existant uniquement en Afrique de l’Est alors qu’en fait, cette théorie a été invalidée avec la découverte d’Abel puis de Toumaï en Afrique de l’ouest…

    Mais seul Lucy reste dans l’esprit du Monde alors que Abel et Toumaï sont tout simplement inexistant aussi bien dans l’esprit des gens, mais également dans les manuels scolaires…

    On pourrait également évoqué comme simple autres exemples le postulat du Big Bang, tout comme le fait que rien ne pourrait aller plus vite que la vitesse de la lumière… ^^

    1. les dinosaures n’ont jamais existé : quand Dieu a créé la terre il y a mis des fossiles de dinosaures pour que ça fasse « plus vrai ».
      De la même façon, Lucy, Toumaï et autres n’ont jamais existé, ce ne sont aussi que des fossiles déposés là exprès. Tout le monde sait bien que la première femme est Eve et le premier homme Adam, et que Eve s’est refusée à Adam jusqu’à l’histoire de la pomme ( quand elle ne voulait pas elle lui disait : « ce soir tu te brosse Adam », du coup Adam a sombré dans l’alcool et tout le monde dit de lui qu’il est « le premier rhum »).
      Quand à celui qui prétend que rien ne peut aller plus vite que la lumière c’est juste qu’il ne connait pas Chuck Norris.

    2. Heu, pour la vitesse de la lumière, c’est sans appel, l’équation est sans équivoque. Les math ne savent pas mentir. Pour le reste, oui, et re-oui.
      À propos de lumière, et de sa constance qui osera enfin dire qu’elle implique de fait une anti-lumière, ou anti-vitesse, ou vitesse négative, comme on voudra ?
      L’équation C + 1 = C à été démontrée magistralement et telle quelle par Einstein (je vous laisse le soin d’aller la chercher sur le net, elle n’est même pas si compliquée que ça.
      Le 1 choisit n’est que pratique. N’importe quel nombre donne le même résultat, encore et toujours C.
      Donc C + C = C
      Mais alors (pour plus de clarté, je met des indices aux C, mais bien sûr ce n’est que pour la lecture, il n’y à pas de différence entre les C) :
      C’ + C » = C »’ donc
      C’ – C »’ = …suspens… – C ». En plus donc de 0 (absorption) et de C (constante), il y a un – C.
      Qui est constant lui aussi :
      – C »’ = – C » – C’.
      Et qui libère lui aussi sont antagoniste :
      C’ = C »’ – C »

      Qui osera dire enfin que si tout cela est dans le cas de vecteurs concordant (les C vont dans le même sens), dans le cas de vecteurs opposés (les C se rentrent dedans), l’absorption prend une forme sans équivoque quand à ce – C et ce qu’on observe à ce moment, et uniquement à ce moment alors qu’on devrait le voir beaucoup plus :
      -> <-
      C + C = 0 donc
      C = – C
      Et que voit-on uniquement dans les cas de collision de C alors qu'on devrait les voir en tout temps ?

      1. Quand la recherche est publique, et même dans ce cas, tes impôts ne payeront que les statutaires. Et la recherche est assurée par un roulement de précaires, thésards, post doc, stagiaires, CDD, dont le financement est assuré par des bourses, des organismes, des fondations, bref rarement de l’argent publique…

    1. En effet, et c’est le point le plus faible de cet article. On ne peut mettre avec le même poids des études faits par des scientifiques indépendants et quelques labos sponsorisés pas les multinationales.

      On peut par exemple se fier au consensus des scientifiques sur les sujets controversés, plutôt que de regarder la moyenne des résultats, contrebalancés par des études payées, et servant surtout à bloquer les décisions politiques qui s’imposent.

  5. Oui alors faut pas tout mélangé…
    Déjà faut faire la différence entre recherche fondamentale et recherche appliquée.
    En recherche fondamentale, on a quand même plus souvent à faire à des gens « passionnés » par leur champs de recherche. Mais le problème c’est que pour être financé, il faut publier, donc c’est une course à la publication, et les résultats publiés ne sont pas toujours aboutis.
    Et il ne faut pas croire que l’on publie en claquant des doigts… Si on veut publier dans une revue reconnue par la communauté et un minimum sérieuse (genre Nature, Sciences pour les plus connues), l’article doit être soumis à des reviewers (comité d’experts), sujet à des révisions, à des demandes de recherche complémentaires, s’appuyer sur une bibliographie poussée. On ne publie pas n’importe quoi par simple volonté (même si y’a des copinages).

    Après y’a la recherche appliquée et là c’est autre chose, encore plus dans le cas d’études agroalimentaires (comme dans cet article), où forcément y’a des lobbyings qui rentrent en jeu, dans les deux sens. C’est l’exemple type d’études scientifiques polémiques, et de la question de l’indépendance des laboratoires : tel ou tel produit induit-il le cancer ? Pour peu que l’étude soit initiée à la demande d’une société, et oui l’objectivité des études peu très sérieusement être remise en question. Comme par exemple le cas Monsanto versus Séralini, ou l’étude bien que présentant des lacunes a carrément été retirée des bases de données. Alors que des articles avec des lacunes y’en a des tonnes, et on les a jamais retiré…

    Bref je m’égare, mais pour l’anecdote, on peut quand même remarquer une tendance statistique significative sur le graphique pour la plupart des aliments…

  6. Titre de l’article: Ne pas croire une étude scientifique seule
    Contenue de l’article: Uniquement des tests de Biologie, sur une maladie mal connus.

    La Biologie n’est pas la science mais une de ses composantes… et je pense qu’une étude physique qui explique que se faire électrocuté peut vous tuer n’as pas besoin d’être reproduite des centaines de fois. Mais si vous ne les croyez pas, essayez :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité