La Russie prête à développer un Poutine OS ?

Poutine

La Fédération de Russie envisage de se doter d’une alternative aux traditionnels système d'exploitation Android ou iOS, sans doute trop américains pour la nation. Rumeur ou réalité ?

Le ministre russe des communications, Nikolai Nikiforov aurait – selon la rumeur – l’intention de s’affranchir des plates-formes Android et Google, et donc de développer leur propre système d’exploitation. De façon plus intrusive, comme tout gouvernement, la Russie aimerait un droit de regard plus immersif, elle avait d’ailleurs demandé un accès au code source des logiciels de l’éditeur allemand SAP et du groupe Apple, ce qu’ils avaient refusé…

L’information ne semble pas insensée au regard de l’amour de la Russie pour le pays de l’Oncle Sam. En ce sens, elle pourrait faire appel à Sailfish OS, système d’exploitation mobile basé sur le noyau Linux et développé par l’entreprise finlandaise Jolla.

Apparemment, il y aurait eu existence – le 14 mai – de pourparlers entre tous ces protagonistes concernant justement l’OS Mobile. L’affaire Snowden aura rendu la Russie suffisamment suspicieuse pour que le gouvernement veuille atteindre un taux d’adoption de 95 à 50% au cours des 10 prochaines années, ce qui est pour le moins ambitieux, à moins de forcer la population à faire la transition.

Notons pour l’anecdote qu’Arnaud Montebourg avait évoqué une initiative similaire pour la France, qui – pour rester polie – lui avait gentiment rit au nez. Dans le cas Russe, que ce soit pour des raisons de sécurité ou de fierté nationale, la nation veut briser sa dépendance sur Android et iOS, pour autant, ce n’est pas pour construire SON propre OS.

Effectivement, le gouvernement confirme qu’il s’agit d’une inexactitude des médias, la construction d’un système d’exploitation mobile à partir de zéro est une tâche difficile et coûteuse. Ils songent donc à pousser Tizen qui leur semble plus « ouvert et transparent » qu’un iOS ou un Android. Pour être claire, certes la Russie désire des alternatives à Apple et Google, sans pour autant créer un OS de leur crû, donc, il n’y aura pas de iPoutine pour le moment.

Tags :Sources :theverge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Slt je pense que c’est par fierté national car tout le monde sait bien que Android ou IOS sont facilement piratable. Bon après il y a Windows, blackberry on oublis car plusieurs pays avait refusé l autorisation de sa vente dans leurs pays dont la Russie trop sécurisé pour pouvoir surveiller les citoyens

  2. Il ne s’agit pas du tout de créer un OS ni même de passer sous Tizen, il y a des pourparler pour améliorer le portage futur de Sailfish OS sur d’autres hardware que les quelques disponibles actuellement afin de pouvoir fournir un OS étant utilisable pour le gvt russe et le secteur privé. Un genre de cyanogen version SailfishOS.

    Et oui SailfishOS est un OS Européen anti NSA

  3. « La Russie prête à développer un Poutine OS »

    « il n’y aura pas de iPoutine pour le moment »

    Du gizmodo en puissance quoi.

  4. Les québécois ont déposé plainte , les russes ont violé leur  » appellation d’origine contrôlé  » sur leur plat nationale , la poutine .
    En effet mettre un os à moelle dans ce plat et se l’approprier est un outrage .

  5. « elle avait d’ailleurs demandé un accès au code source des logiciels de l’éditeur allemand SAP et du groupe Apple, ce qu’ils avaient refusé », ce n’est pas tt à fait exacte. Elle à demandé qu’il soit rendu ‘Open Source’ : ) mdr, je vois mal Apple rendre iOS open-src !

  6. Outre le coté politique de l’affaire, il faut quand même avouer que Google a toujours codé avec les pieds.
    Prenez les problèmes de wake lock par exemple : ça fait des MOIS que tout ce qui tourne sous Android (mais n’est pas mis à jour par Google) vide sa batterie trop vite (services Google Play en premier consommateur) à cause d’une histoire de de service Google codé avec les pieds.
    Je ne vais pas en dire plus, si quelqu’un a un exemple d’appli Google codée correctement, avec des réglages clairs, sans overdraw de follie … qu’il me fasse signe.
    Prenez Maps, Earth … n’importe quoi … optimisation zéro.

    1. D’une façon générale, dès que vous ne mettez plus à jours vos applis récupérée sur google play (quand tout fonctionne, pourquoi risquer le bug ?), au bout d’un moment (un mois ?) votre mobile se met à consommer énormément d’énergie à ne rien faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité