Marre des pubs ? Découvrez le navigateur Adblock pour Android !

Adblock

Adblock n'en démord pas et compte bien se faire une place au sein du Google Play. Le produit qu'ils présentent aujourd'hui ne risque pas d'empiéter sur le modèle économique de Google lié à la publicité, et il ne devrait donc pas être supprimé de la boutique. Voici le navigateur Adblock Browser.

La société Eyeo est capable de concevoir bien plus que des bloqueurs de publicités, et le prouve en lançant la Beta d’Adblock Browser, développé sur la base de Firefox 37. Pour les usagers, l’intérêt est évident, à savoir profiter pleinement d’Adblock, ce qui était aujourd’hui compliqué puisqu’il avait été retiré du Play Store dès 2013.

Voulant montre patte blanche, Eyeo explique que son produit a vocation à redonner le contrôle aux utilisateurs et il est possible d’en profiter en passant par Adblock Browser Beta sur Google +. Fondamentalement, cet outil ressemble à tous les autres navigateurs mais doté des pouvoirs d’Adblock. L’idée est d’encourager les développeurs et les concepteurs à intégrer des publicités dans leurs pages, mais aussi discrètement que possible.

Vous pouvez également désactiver cette fonction, mais, hum… vous avez téléchargé le navigateur Adblock, alors pourquoi diable feriez-vous cela ?

Tags :Sources :google
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonne nouvelle… on se croirais sur l’internet explorer des années 90 quand on navigue sur certains sites via smartphone (meme ceux soi disant mobile first…).

    1. Tout à fait. Regarder une info sur un smartphone est juste rédhibitoire. Vas y les pop-in, les box JavaScript pour télécharger l’App et consorts.
      Le principe de « allow non intrusive ads » est super si, comme moi, on considère que la publicité est nécessaire pour un internet libre, mais qu’il y a des limites à ce que l’on peut endurer en tant que visiteur.

  2. Excellent! De nos jour c’est du grand n’importe quoi les sites mobile, je ne sais pas combien de site j’ai dût finalement quitter avant de perdre mon temps à essayer de fermer les pubs ultra envahissantes.
    Ça va peut être les forcer à faire un effort…

  3. Marre des pubs ? Découvrez le navigateur Adblock pour Android

    Si ca c’est pas de la pub pour Adblock !
    De la pub pour un Antipub … bien Giz !

  4. Ce que tu écris est stupide.
    La publicité n’est absolument pas nécessaire pour un internet « libre », bien au contraire.
    Pour un internet « au premier abord » gratuit, je veux bien, mais « libre » certainement pas.
    Que crois tu qu’il arrive au site qui « ose » critiquer un des produits de son annonceur ? On lui sucre ses revenus de la pub et il crève.
    La publicité c’est l’esclavage et encore pire c’est l’autocensure pour ne pas risquer de déplaire à ceux qui distribuent des miettes aux vassaux.
    Au contraire un internet libre pourrait très bien vivre avec des sites payants, le prix étant alors un gage de qualité : si le contenu n’est pas à la hauteur, personne ne le visitera.
    L’internaute aurait les moyens de payer, puisqu’il ne serait plus harcelé de publicité et n’achèterait pas à torts et à travers des choses dont il n’a pas vraiment besoin.
    Le marché publicitaire français de la pub internet s’élève à 3 milliards d’euros en 2014 ( http://www.sri-france.org/2015/01/29/infographie-13e-observatoire-de-l-e-pub/ ).
    Il y a en France environ 25 millions de ménages (les enfants, bien que victimes de la pub et souvent prescripteurs d’achats auprès des parents désarmés, ne sont pas des acheteurs).
    Si on dépense 3 milliards de pub, ça veut dire que ça génère plus de 3 milliards de bénéfice en plus que sans pub (ils ne sont pas cons, ils savent calculer). Donc au minimum chaque ménage « victime de la pub » génère un bénéfice de 120 euros par an, donc en considérant un bénéfice de 10% sur chaque achat, un chiffre d’affaire de 1200 euros par an. Et ça uniquement avec la publicité (manipulatrice) sur internet.
    Si cette publicité disparaissait, le pouvoir d’achat des ménages s’accroitrait de 1200 euros.
    Pour 1200 euros tu pourrais te payer des abonnements à plus de sites que tu n’est capable de lire dans l’année.
    Donc il y a deux visions d’internet :
    – un internet libre, où les sites sont payants, et où chacun a les moyens de payer.
    – un internet esclave de la pub où les sites sont « apparemment » gratuits mais qui coute à chaque ménage 1200€ qu’il n’aurait pas dépensé sans pub.
    Tu as parfaitement le droit de préférer un internet avec de la pub, même « raisonnable » comme tu écris. Tu veux bien être esclave, mais il ne faut pas que les coups de fouet soient trop forts, juste des « coups raisonnables » quoi.
    Mais tu ne peux en aucun cas appeler ça un internet « libre ».

  5. Y a mieux depuis des années……
    Dnsproxy2 pour proxifier le dns
    Dnsmasq comme serveur dns qui renvoie vers localhost les sites de pubs
    Pixselserv comme serveur web local leger qui renvoie du contenu vide

    Comme ca tourne au niveau de l’OS, ca marche pour tous les browsers, les jeux, etc…

  6. Lol, celui qui a écrit cet article est con où quoi ? J’ai AdBlock sur mon pc, et il m’indique 10 Pubs, et CE même site propose de bloquer les pubs ??! C’est vraiment se tirer une balle dans le pied !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité