Le président tchétchène aimerait priver les femmes de réseaux sociaux

Ramzan Kadyrov

Si les réseaux sociaux rencontrent un tel succès, ils ne sont pas du goût de tout le monde. Certains militent pour qu'on ne les utilisent pas, voire même qu'ils cessent d'exister. Le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, lui, aimerait que les femmes, et uniquement elles, ne les utilisent pas.

« Vous, en tant qu’hommes, devez tenir vos femmes à l’écart de WhatsApp ! » Le président tchétchène invectivaient par ces mots, dans son palais présidentiel, un groupe d’hommes qui avaient laissé leurs épouses « s’exprimer librement sur les réseaux sociaux« . Cette réprimande intervient après la mobilisation de nombreux internautes dénonçant le récent mariage, forcé semble-t-il, entre une jeune fille de 17 ans et un proche du président âgé de 47 ou 57 ans. « Enfermez-les à double tour, ne les laissez pas sortir et elles ne posteront plus rien« .

Le proche du président, Najoud Goutchigov, chef de la police locale, est déjà marié. Il avait récemment « obtenu la bénédiction personnelle de Ramzan Kadyrov pour épouser la mineure, tout en précisant qu’il n’avait pas l’intention de divorcer de sa première épouse« . La loi russe interdit la polygamie, mais le président tchétchène est un « défenseur de longue date de cette pratique« .

Face aux nombreuses réactions à son encontre, Ramzan Kadyrov s’est fendu d’une simple réponse via son compte Instagram : « Ces publications ne sont que des mensonges ! L’amour n’a pas d’âge. »

Tags :Via :FranceTV Info
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mais on en a rien à foutre de ces pays…qu’ils vivent entre eux et que ceux qui les défendent ou s’y intéresse, aillent vivre dans ces pays rétrograde !
    Personne ne sera jaloux !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Bonjour

      @luli16
      Tu ne comprends pas !
      Certains en France voudraient imposer leur morale religieuse (la religion de paix et d’amour).
      Et quand ils voient que cela est possible ailleurs ils n’ont pas peur de réclamer le droit de mettre en pratique cette morale dans mon pays !
      Et c’est ça le problème.
      C’est l’importation d’une morale incompatible (et c’est prouvé tous les jours) avec la République Française !

      A+

      Olivier

        1. non la république est laïque, mais c’est un concept que les religieux ne veulent pas comprendre, ou pire ne peuvent pas comprendre.

        2. @vortex ….
          une religion laïque ?
          t’as fumé quoi là ?
          la laïcité est une obligation qui incombe a l’etat ! ,,,et non pas aux religions ni aux citoyens,,,
          si t’es juif, chretien, musulman, boudhiste, athée, tu n’es de fait pas un laïque !

    2. D’un point de vu t’as pas thor,,, on s’en fout royalement de leurs moeurs !!!!
      ils ont K fer comme ils veulent,,,, comme ici, on laisse bien les LGBT se marrier comme s’ils etaient heteros !
      t’imagines comment ils doivent bien rigoler de ça !

      1. Oui c’est ça, bien sûr. Bientôt ils vont autoriser les hommes là-bas à violer les femmes (que dis-je, ça existe déjà : le mariage forcé), et dire que les femmes en sont la faute. Et tu t’en bas les c.. illes ??? Bravo, quelle preuve d’intelligence…
         » comme ici, on laisse bien les LGBT se marrier comme s’ils etaient heteros !  » : qu’est ce que ça peut te faire ??? ils ne t’ont pas demandé ton avis, et ils ont bien droit au bonheur. En quoi ça te dérange ??? ça ne t’empêche pas de vitre ta vie comme avant… mêle toi de ton c.l (je ne suis pas gay, mais bon, ta connerie et ton intolérance est affligeante !!!)
        En savoir plus sur http://www.gizmodo.fr/2015/05/23/president-tchetchene-femmes-reseaux-sociaux.html#EHPKBIGtFzH3DGPl.99 3

        1. 0N A LE DR0IT DE RIG0LER ?
          N0N ?
          LE PLUS C0N DES 2, C’EST CELUI QUI CR0IT QUE C’EST L’AUTRE !!!

  2. @Fu.T², si c’est de l’humour comme je le pense, j’aime.
    Mais pour en revenir au sujet, Olivier est juste entrain de nous démontrer, une nouvelle fois, qu’il n’est pas resté à l’école assez longtemps.
    Trop obsédé par l’idée de sauver la France avec sa petite PME, qui, si on l’écoutait, serait d’intérêt général et eviterait l’effondrement du pays.
    Mais ce ne sont pas ici les seules capacités extra-ordinaires d’Olivier.
    Olivier, voyez vous, est tellement plus patriote et compatible avec la République que votre existence même, qu’il va jusqu’à en oublier qu’il n’y a pas de majuscule à « française » qui vient après ce terme, mais il la met quand même car ça fait surement plus classe selon lui. Sauf que ce n’est pas français.
    Mais mieux encore, ou pire, au choix. Olivier est tellement compatible avec la République, fier de son pays, tout ça, qu’il se permet même d’en oublier les principaux faits historiques.
    Olivier se permet en fait de parler au nom d’un pays dont il ne connait pas l’histoire et à propos d’une religion qu’il ne connait pas, elle est là, la beauté de l’homme de culture et d’esprit !
    Allez, on va mettre ça sur le traumatisme de Charlie Hebdo, les simples et les moutons ne s’en sont toujours pas remis.

    Pour ainsi en revenir au sujet et des religions supposément incompatible avec la France et République, il faut savoir que :
    – à l’unification du Royaume de France, les protestants étaient interdits de culte, poursuivis et rééduqués selon les dogmes catholiques quand ils n’étaient évidemment pas massacrés. La situation a duré jusqu’à l’Edit de Nantes avant de reprendre suite à sa révocation un siècle plus tard.
    – les catholiques faisant allégeance à Dieu plutôt qu’au Roy subissaient les mêmes traitements suite à la rupture du concordat.
    – Lors de la mise en place de la République, les massacres de Vendée en raison du choix des habitants de continuer à placer le Roy, représentant à cette époque de Dieu sur Terre, au dessus de la République.
    En février 1790, la Constituante interdit même les vœux religieux.
    – Durant la seconde guerre mondiale, quand les juifs furent considérés comme incompatibles avec le pays dont il fallait sauver les institutions Républicaines en les donnant à l’envahisseur.

    On attend encore le tour des bouddhistes.

    République n’est qu’un concept n’ayant qu’une très récente histoire et dont le système fonctionne avec une hierarchie legislative, réglementaire, normative, etc… elle même inspirée des règles religieuses.
    Et si c’était notre République qui avait un problème avec les religions ? (il faut savoir que dans de nombreuses républiques, le pouvoir est laïc mais la société est très faiblement sécularisée (tu prendra un dico, Olivier), il n’y a pourtant aucun problème avec les religions).
    Voila une question à laquelle Olivier ne sera surement pas capable de répondre, puisqu’elle nécessite une certaine culture, un QI à 3 chiffres mais surtout, la capacité de remettre en cause sa propre personne et compatibilité avec la République

    1. tu as fumée l’encens un peu trop prêt du curé, toi, la république française n’a pas de problème avec la religion, c’est même une des rares a tolérer tout le barnum des religions, puis qu’on ne peut pas les faire disparaître, faut faire avec, mais ce n’est certainement pas parce que l’obscurantisme est ancien et se transmet de génération en génération chez les simplets qu’il est valide.
      Dieu n’existe pas, la religion n’est qu’un refuge pour ceux que l’univers effraient.

      1. @vortex.

        Quand tu auras voyagé et que tu auras un peu plus d’expérience des autres mais surtout de culture générale que tu peux avoir sans quitter ton canapé, tu te rendra compte :
        – qu’il existe des républiques islamiques (dommage, c’est con hein?)
        – que le fait que la république soit laïque ou non, ce n’est pas le problème, la question est de savoir si la société du pays est sécularisée ou non.
        – qu’il existe deux sortes de laïcité.
        La laïcité française qui bannit toute forme de religion de l’espace public.
        La laïcité à l’anglo-saxonne qui autorise toute forme de religion dans l’espace public, soit bien plus ouverte et tolérante.

        Donc déjà, pour la moitié de ton commentaire complètement faux, il faudra penser à repasser plus tard.

        Dieu existe peut etre, il n’y a que ceux qui sont assez certains de leur propre stupidité pour affirmer qu’il existe ou non (et vu que tu m’as l’air particulièrement atteint…).

        Tu iras méditer cette phrase faite par Tocqueville et qui a guidé nombre de nos grands chercheurs : « un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science en rapproche ».
        Je terminerai en te rappellent qu’A. Einstein était un fervent croyant et qu’en terme de peurs ou de savoir sur l’univers, face à celui ci, tu n’as qu’à t’écraser et te faire aussi silencieux que le vide qui se trouve entre tes deux oreilles.
        Ça roule monsieur « je fume de l’encens » ? Tu vas te faire une culture et tu reviens pour t’excuser ?

        1. A. Einstein était-il un fervent croyant ?
          Il écrivait le 3 janvier 1954 : « Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, ne peut selon moi changer cela.  »
          C’était effectivement un fervent croyant … ou pas.

        2. « La laïcité française qui bannit toute forme de religion de l’espace public. »
          De l’espace administratif plutôt. La laïcité française est à l’origine un principe de gouvernement, qui s’impose à l’État et ses divers représentants. Elle n’a jamais banni la religion de l’espace public. Depuis quelques années, la laïcité tend à être imposée aux assujettis non agents de l’État, et à l’espace privé.

    2. Bonjour

      @picton
      Je suis sans doute resté trop peu (à ton goût) à l’école mais toi tu y es sans doute resté bien trop longtemps :-). Serais-tu prof ?
      Tu vas nous faire l’historique des intolérances religieuses ?
      La plupart des intolérances religieuses avaient pour fondement la peur de perdre un pouvoir (religieux et/ou politique). La religion en tant que telle n’avait pas tellement d’importance.
      Comme je dis plus haut : on ne juge pas une personne à ses intentions mais à ses faits.
      Et pour cette superstition qu’est l’islam c’est la même chose.
      Les défenseurs de cette croyance nous bassinent à longueur de temps sur les fameux écrits du Coran (qui peuvent prendre plusieurs sens suivant la personne qui les lit et les interprète) qui ne contiendraient que des mots d’amour :-)
      Mais dans les faits c’est pas vraiment ça !
      Peux-tu me citer 5 pays où l’islam est majoritaire et où on peut y voir appliquer la démocratie et un minimum de Droits de l’Homme ? :-)
      Concernant les juifs de France pendant la dernière guerre, les décisions prises répondaient à deux choses.
      – Un antisémitisme latent dans la société française mais pas extrême (si tous les français avaient été au courant de ce qui attendaient les juifs je ne suis pas certain qu’il y aurait eu autant de dénonciations).
      – La volonté de sacrifier une minorité en pensant que les allemands préserveraient le reste de la population de France. Ce fut une erreur. Mais il est toujours plus facile de juger 70 ansaprès les faits…

      Et pour info quand on veut toucher le maximum de lecteurs on évite de se montrer pédant en utilisant un vocabulaire adapté à son lectorat.
      Sinon on frôle la prétention et la fatuité.

      A+

      Olivier

      1. @olivier,
        Non, je ne suis pas prof, je dois surement avoir un peu plus que la moitié de ton âge et ce que j’ai appris ne vient pas nécessairement de l’école puisqu’il s’agit surtout de culture générale.
        Non je ne ferai pas l’historique des intolérances religieuses, je me suis contenté de faire ressortir les plus marquantes de « ton » pays et ta propre intolérance aussi.
        Les religions à l’époque avaient une importance extrême puisque leurs livres sacrés tentaient le rôle de nos codes juridiques tels que le code pénal et civil, mais comprenant aussi la morale, à laquelle la société n’est plus astreinte avec les résultats que l’on connait.

        « Comme je dis plus haut : on ne juge pas une personne à ses intentions mais à ses faits. »
        C’est bien le contraire, que ce soit dans la religion ou dans la justice française. On distingue par exemple un meurtre d’un assassinat et d’un homicide involontaire (sans oublier quelques subtilités sur lesquelles il ne sert à rien de s’attarder).

        Le droit français sous toutes ses formes est largement interprétable lui aussi, c’est pour cela, exactement de la meme manière que la religion, on suit une ou plusieurs doctrines développées par des juristes, à nouveau de la même manière que celui qui étudie la religion.

        Pour en venir aux Droits de l’Homme, ils sont le résultat de notre culture d’inspiration chrétienne. Tu as déjà du mal avec un bouquin que certains appliquent dans « ton » pays, imagine un seul instant qu’une horde de sauvages de maures débarque dans ton jardin cette fois ci pour TE faire appliquer des préceptes auxquels tu ne comprends manifestement rien et que tu ne reconnais pas.
        Les musulmans ont leurs codes, leurs lois, les bouddhistes aussi, toi aussi. Tu as manifestement peur qu’on vienne t’appliquer ces codes étrangers pourtant rien ne te permet de dire que les tiens sont mieux. Pourquoi appliquer tes codes à une population dans la meme situation que la tienne, à savoir l’incompréhension ?

        Les musulmans n’ont pas les droits de l’Homme, mais leur religion leur impose d’aider celui dans le besoin. Chacun ses valeurs. Si tu pense que les tiennes sont meilleures, va discuter avec un imam, un rabbin, un catho et un philosophe, ça te débouchera un peu les synapses.

        Concernant la situation des juifs que tu décris très bien, on peut en faire justement un parallèle particulièrement inquiétant tant il est proche des faits :
        – une islamophobie débordante dans la société française qu’on pourrait facilement qualifier d’extrême.
        – un risque « grave et imminent » d’attentats par des fondamentalistes, qui toucherait sans distinction tous les français sans distinction de religion, auquel certains voudraient répondre par cette seule solution : « les arabes dehors, comme ça il ne pourront pas faire d’attentats ».

        La situation est extrêmement similaire, rappelons que le plan initial était de sortir les juifs d’Europe avec comme destination Mayotte.

        Concernant ta dernière phrase Olivier, qui je pense concernait le terme de sécularisation, tu m’envois navré mais il n’existe aucun équivalent ou synonyme de ce terme propre à lui même pour définir une situation vien précise comme tu as pu t’en rendre compte en allant voir la définition.

        Voila, pas besoin d’un grand savoir pour etre capable d’affirmer tout cela, juste une dose de bon sens, d’ouverture d’esprit, moins de manichéisme aussi et essayer de comprendre les autres.
        J’ai pensé moi aussi que l’islam en France voilerait nos copines et nos filles, nous interdirait de manger du saucisson ou boire de l’alcool en terrasse, etc…
        D’une, je me suis trompé.
        De deux, je préfère encore voir mon hypothétique fille voilée que la retrouver habillé en catin devant les anges de la téléréalité entre deux spots du gouvernement après s’être faite entuber toute une journée à l’éducation nationale.

        Le danger ne vient pas de là où tu le pense Olivier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité