La NSA met au point « l’identification de prochaine génération »

NSA

La NSA n'est pas la dernière à donner son avis, elle trouve toujours le temps entre deux petits espionnages. Apparemment, les lecteurs d'empreintes digitales des smartphones ne sont pas assez sécurisés pour l'agence, qui teste donc des solutions nettement plus performantes.

Lockheed Martin confirme donc que l’instance est actuellement en train de tester Mandrake, un système d’identification qui ne se contente pas uniquement des empreintes de l’utilisateur, mais également de la façon dont le doigt va glisser sur l’écran.

Ainsi seront pris en compte les mouvements, mais aussi l’accélération et la vitesse, de quoi ne pas laisser de doute concernant le propriétaire de l’appareil. Les empreintes ne seraient qu’un facteur de cette « signature dynamique » biométrique, telle une incarnation de la reconnaissance de l’écriture moderne.

Les lecteurs actuels ont parfois des ratés, un tel produit ne sera pas lancé sur le marché avant un moment. Toutefois les intentions de la NSA sont claires, il s’agit bel et bien de mettre en place « l’identification de prochaine génération ».

Quant à savoir pourquoi la NSA veut mettre au point un tel dispositif, nous ne sommes pas sûrs que ce soit réellement pour notre sécurité, mais plutôt pour pouvoir répertorier tous possesseurs de téléphones du monde entier.

Tags :Via :engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité