Baikal T-1: le nouveau processeur venu de Russie

baikal T-1

Poutine en a rêvé, Baikal l'a fait ! Un an après une première annonce, la société russe Baikal a officialisé ce jeudi l'existence d'une nouveau processeur reposant sur une architecture MIPS et pouvant équiper ordinateurs et micro-serveurs

La Russie a vraiment décider de tenir tête aux américains dans tous les domaines. Concurrents sur le terrain géostratégique, spatial ou militaire, les Russes multiplient en effet les initiatives visant à retrouver une certaine autonomie sur le terrain des hautes technologies.

Quelques jours après l’annonce d’un système d’exploitation local, dérivé de SailFish OS (Finlande), le pays s’est cette fois ci associé aux britanniques d’Imagination Technologies pour créer leur propre puce Baikal T-1.

Gravée en 28 nm et n’affichant qu’une consommation de 5 W, cette puce intègre deux cœurs MIPS 32 bits Warrior P5600 cadencés à 1,2 GHz, épaulés par une unité SIMD et des fonctions avancées de sécurité et de virtualisation. Un jeu complet de périphériques est intégré à ce SoC : une sortie Ethernet à 10 Gb/s, deux contrôleurs Ethernet Gigabit, du Sata 3 et de l’USB 2.0. La mémoire sera de la classique DDR3. Enfin, le support du PCI Express 3.0 est de la partie.

Car contrairement à ce qui était pressenti en juin dernier, ce n’est pas sur une architecture ARM (également utilisée par Apple, Samsung ou STmicro) que repose la puce Baikal mais sur une architecture MIPS, très populaire dans l’univers de l’embarqué et de l’internet des objets.

Destinée à équiper micro-serveurs, ordinateurs voire smartphones, ce processeur devrait en tout cas permettre aux Russes de ses passer des technologies US et peut être de contribuer à la renaissance d’une industrie européenne du processeur, prise en étau entre les rouleaux compresseurs américains et chinois.

 

Plus d’informations chez nos confrères de Silicon.fr et ITespresso.fr

Tags :Sources :Silicon.fr
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité