Condamné à 1 000 coups de fouet pour avoir utilisé son droit à la liberté d’expression

raif badawai

Le blogueur saoudien Raif Badawai est l'un des premiers à avoir soutenu la France lors des attentats qui avaient frappé la rédaction de Charlie Hebdo. Il est aujourd'hui sous la coupe de graves accusations pour avoir eu "l'outrecuidance" de militer pour la libération religieuse de son pays. 

Etre blogueur dans certains pays relève quasiment d’un acte de résistance, ce qui est loin de plaire aux gouvernements de traditions saoudiennes. Déjà en mai 2014, un procès avait condamné Raif Badawai – 31 ans – à une interdiction de voyage courant sur 10 ans, tout comme l’impossibilité d’utiliser les différents médias.

En osant publier des phrases telles que « musulmans, chrétiens, juifs et athées sont tous égaux » sur Liberal Saudi Network, Badawai s’est mis à dos les autorités qui considèrent que l’homme a « insulté l’Islam » et l’accusent donc d’apostasie. Emprisonné depuis juin 2012, il a été condamné le 7 mai 2014 à recevoir 1 000 coups de fouet (à raison de vingt séances hebdomadaires de flagellation) et 10 années de prison, auxquelles s’ajoute une amende d’environ 240 000 euros.

Le dimanche 7 juin 2015, le gouvernement a confirmé la condamnation du blogueur, ce qui n’a pas manqué de susciter l’indignation face à cette punition aussi inhumaine qu’irrationnelle. Les gouvernements d’autres pays tentent de mettre leur grain de sel dans cette histoire, et on ne peut pas dire que la France fasse partie des meilleurs élèves.

La ministre des Affaires étrangères suédoise dénonce des méthodes moyenâgeuses, les Etats-Unis réclament l’annulation de ce châtiment brutal, quant à la diplomatie française, elle a (tardivement) réagi en réclamant un « geste de clémence ». Une telle déclaration n’a pas manqué de courroucer les internautes, la peine étant totalement inconsidérée face au regard du « crime »

 

Tags :Sources :mediapart
Dernières Questions sur UberGizmo Help
        1. Et alors, il a le droit de s’exprimer, mais silencieusement, dans sa tête, sans rien dire à personne.

          Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. L’ Arabie Saoudite, dictature islamiste, pays artificiel, crée de toutes pièces par les compagnies pétrolières.
    France, pays supposé des droits de l’homme; où nos dirigeants sont prêts à toutes les ignominies pour s’attirer les bonnes grâces de cette dictature.

  2. C’est ça l’islam…
    Et si quelqu’un me traite de menteur, qu’il explique aux autres lecteurs quelle est la punition réservée aux apostats.

    1. Non, ce n’est pas ça l’Islam. Regarde ce qu’il s’est passé en Tunisie avec le printemps arabe.
      Stop ta propagande islamophobe.

        1. Tu as la mémoire bien courte mon ami. Tu pense que les chrétiens sont mieux ? Les croisades, les colonies, les persécutions, massacre des protestants et j’en passe… Chaque religion a commis son lot d’horreurs. Aujourd’hui encore tous ne sommes pas égaux devant notre tradition judéo-chrétienne (les homosexuels par exemple).
          Il ne faut pas tout confondre. Là, on parle d’un pays et de ses lois et toi tu me parles d’une religion (l’Islam). Je pense que si tu lis le Coran, tu y trouveras plus ou moins le même message de dans la Bible. Après, chaque livre appartient à son lecteur qui le traduit comme il le veut.
          Réduire l’Islam à cette news est juste inapproprié et insultant.

          Je ne suis pas négationniste, c’est juste que je réfléchie un peu..

        2. @Dean: complètement hors sujet, tout ce dont tu parles n’est pas biblique (à ma connaissance), donc ça n’a pas été induit par le christianisme en lui même.

          Or, le coran, lui, dit clairement qu’il faut tuer les apostats. Tu saisis la différence?

        3. Tu devrais alors jeter un oeil à l’ancien testament ! Tu y apprécieras la violence relatée.
          Et encore une fois, ce sont des textes qu’il faut interpréter. Pour moi, beaucoup utilisent les textes sacrées et la peur qu’ils suscitent (l’enfer par exemple) dans le but d’asservir les gens et d’en faire un peuple servile. Comme cela a pu se passer en France par exemple il y a très longtemps avant la séparation de l’église et de l’état.
          Finalement, ça sent quand même la bonne grosse dictature plus qu’autre chose là-bas ! Après, se servir de la religion pour faire peur ou alors amadouer le peuple par un national socialisme, tous les moyens sont bons pour établir un régime de terreur !
          Donc, la religion ne sers qu’à entretenir la peur et n’est finalement qu’un alibi pour punir.

  3. « Condamné à 1 000 coups de fouet pour avoir utilisé son droit à la liberté d’expression »

    le problème avec votre titraille c’est que la liberté d’expression n’est pas un droit dans son pays et que le blasphème est punit par 1000 coup de fouet.

    En effet les lois françaises ne s’appliquent qu’en France (et encore ça dépend surtout de l’importance de votre réseau de relations)

    Donc les petits cœurs d’occidentaux tout retournés par un fait divers relayé massivement par leur propre médias devrait apprendre un certains relativisme et cesser de se comporter en colons occidentaux négriers toujours prêt à dicter leur moraline aux autres pays sans jamais se remettre en question eux même.

    Quand on voit ce qu’est devenu la Tunisie qui vient de rentrer dans la « modernité »( une constellation de bars à putes et de boite de nuit / casinos pour satisfaire la classe moyenne paupérisé des beaufs d’Europe) y’a pas de quoi être fier.

    1. La Déclaration Universelle (mot important ici) des Droits de l’Homme garanti la liberté d’expression.

      Donc, oui, on peut être indignés de voir la liberté d’expression être bafouée ailleurs que dans nos pays.

      Et si notre morale n’est pas parfaite, ça ne nous empêche pas de critiquer quelque chose d’immoral.

    2. Lampoule et son esprit de contradiction. Sauf que là, tes propos sont quand même limites (et presque sans rapport). On ne parle pas des lois françaises mais saoudiennes. Et il me semble qu’il n’y a rien de mal à se sentir concerné par ce qui se passe dans le monde, se sentir outré par la violence qui règne dans certains pays. Peut-être que pour toi tout semble normal et bien comme ça (tant que ça ne chamboule pas ton quotidien), mais le sort de cet homme ne laisse pas indifférent certaines personnes. Pour la Tunisie, je vois que tu as regardé la télé récemment.. ^^

      1. « La Déclaration Universelle (mot important ici) des Droits de l’Homme garanti la liberté d’expression. »

        et elle a été déclarée « universelle » par qui la déclaration en question d’après vous?

        Imaginez que l’émir d’Arabie saoudite déclare qui’l rédige une constitution universelle mais basée sur ses critère propres, Vous allez y obéir en tant que Français résidant en France ?

        moi non et bien là le principe est exactement le même, vous voulez imposer aux autres ce qui vous convient à vous même et vous vous drapez dans une supériorité morale (qui ne tient pas 5 mn) pour justifier votre diktat.

        avant de chier dans l’assiette du voisin je m’occupe de la mienne, ne serait ce que par respect de la culture des autres.

        j’aime la liberté d’expression, mais j’aime aussi l’idée de souveraineté et la cohérence qui va avec,

        donc vouloir être souverain chez soi tout en imposant ses lois dans un autres pays souverain c’est juste incohérent et du gros foutage de gueule.

        1. Je vois le message que tu veux faire passer, mais dans ta manière de le dire tu es quand même très provocateur.
          Là où j’aimerais nuancer c’est que ce n’est pas par ce que tu n’as aucun droit d’intervention que tu ne peux pas critiquer.

          Personnellement je reconnais que chaque pays à sa souveraineté et ses pratiques. Que chaque culture à son propre système de valeur et que de fait, qualifier un acte de « mauvais » quand il se déroule dans un contexte culturel différent est absurde. N’oublions pas que les notions de bien et de mal sont culturelles => pas la même culture, pas la même définition de ce qui est bien ou mal.

          Cependant, sachant cela, rien ne m’empêche de trouver cette culture barbare et moyenâgeuse, rien ne m’empêche de dire que je pense qu’on devrait ostraciser les pays qui agissent ainsi et condamner ces actes qui, à l’aune de notre moral, nous paraissent répréhensibles.

          Si tu accepte le fait que les saoudiens peuvent fouetter les gens qui ont un esprit critique sous prétexte que dans leur culture et leur système de valeur, c’est « mal », alors tu doit accepter que les autre puissent critiquer et reprocher aux saoudiens ce qu’ils font car, pour eux, c’est ça qui est « mal ».

          Et en allant dans l’extrême, tu devrait également accepter le fait que certaines cultures imposent leurs valeurs morales aux autre, car pour elles, c’est la « bonne » chose à faire.

          Le bien et le mal étant subjectif, dire à quelqu’un « C’est pas ta culture, t’as pas à juger » c’est aussi absurde que de lui dire « T’as pas à dire à quelqu’un ce qu’il a pas à dire ».

          Personnellement j’ai fait le choix de jeter aux orties tout ce relativisme et me réserve le droit de critiquer ce qui ne me plait pas, sachant pertinemment que je ne pourrais pas reprocher aux autre de faire pareil, même s’ils ne sont pas du même avis que moi.

        2. Je me permettrais d’ajouter que si en effet, une culture peut « techniquement » faire comme bon lui semble, c’est parce que ceux qui en font partie acceptent d’y rester, et donc acceptent ces règles de façon implicite (même si j’élude assez violemment les personnes trop pauvres pour avoir le choix de partir… mais passons).

          Or, le cas présent, il subit d’abord une interdiction de quitter le pays, en amont. C’est à lui qu’on impose un système, en lui interdisant au préalable de pouvoir en changer. Que tout soit pardonné parce que c’est « culturel », même si c’est barbare à nos (mes*) yeux, admettons. Le barbare des uns peut-être le civilisé des autres. Mais reprocher aux Etats de vouloir imposer un sauvetage d’un homme à qui on impose un style de vie sans lui laisser le droit de partir…
          Ouroboros?

          Cependant, c’est vrai, c’est de l’ingérence, oui. C’était aussi de l’ingérence quand les alliés sont allés jusqu’au fin fond de l’Allemagne pour faire fermer les camps. Après tout, ces camps n’étaient pas chez nous. Par extension, ça serait aussi de l’ingérence si le Daech travaillait sur un projet nucléaire sans pourtant menacer personne directement, et que tous les Etats du monde entrent activement en guerre suite à ça. Que ça soit historique, ou apocalyptique/complètement fictif (j’espère…), l’ingérence n’est pas forcément un acte malsain d’un point de vu mondial, comme laisse l’entendre lampoule. Mes exemples sont extrêmes bien sûr, et non comparable au cas présent, mais je veux juste dire qu’il faut relativiser. Mais ça n’est cependant que mon avis.

          En l’occurrence, et à mon avis, il faudrait qu’un état propose de le naturaliser et de l’extrader. Même si son pays risque de s’y refuser, réclamer un geste de clémence sans rien proposer derrière est un peu simple. Après, ça revient à vouloir sauver des gens ailleurs quand la France a elle même bien assez de gens à sauver. Tout ça est bien compliqué.

          @lo ci-dessous : est-ce parce qu’on ignore le cas général qu’on a interdiction de s’intéresser aux cas particuliers? Beaucoup de gens de paix qui en sont parfois devenu célèbre ont agi en connaissance de cause dans l’espoir de changer une chose qu’ils considèrent injuste. Apartheid, régime totalitaire, esclavage, anti-guerre, etc. Beaucoup d’entre eux finissent comme Raif Badawai, voir bien souvent pire dans l’histoire. Mais si personne ne prend ce genre de risque, rien ne change. Et parce qu’il a échoué, on doit considérer que c’est tant pis pour lui? Je ne suis pas d’accord avec ça. Même si je ne ferais sans doute rien d’autre qu’écrire un commentaire peu lu, qui ne changera rien pour lui ou son avenir, je ne suis pas d’accord.

          Bonne continuation sur ce.

  4. Dans ce pays il n’y a pas de liberté d’expression, il n’y a pas toujours de jugement au tribunal, faire simplement partie des suspects peut très souvent vous conduire au couloir de la mort. Les executions sont faites en centre ville le vendredi là où les autres jours on joue au sport. Il y a beaucoup de spectateurs surtout le vendredi..
    Alors des morts innocents il y en a tous les ans dans ce royaume.
    Mais les journalistes sensationnalistes qui ne sont jamais sortis d’occident semblent ne pas comprendre qu’il y a des cultures differentes…
    Il a franchit la ligne à ne pas franchir, il savait très bien ce qu’il risquait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité