La première maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme

maison

Les maisons préfabriquées ne manquent pas sur le marché, elles présentent notamment l'avantage d'être construites très rapidement. Les conceptions d'ArchiBlox, une entreprise australienne, sont encore plus innovantes. En plus de pouvoir être sur pied en moins d'une journée, elles ont la particularité de produire plus d'énergie qu'elles n'en consomment. 

Les produits à énergie positive seront essentiels pour nous assurer un avenir loin de toute pollution (du moins autant que faire se peut) et ce système Australien est tout simplement génial. Chacune de ces habitations de 53 à 87 mètres carrés de surface habitable est dotée d’une isolation fortifiée, de panneaux photovoltaïques et d’un chauffe-eau solaire, auquel s’ajoute une toiture végétalisée et un système de récupération des eaux de pluie.

Elles sont capables de réduire le rayonnement électro magnétique et leur étanchéité à l’air améliore la protection sonore et économise l’énergie. Une zone tampon permet de couper l’intérieur de l’extérieur dans le but de bloquer le soleil brûlant de l’été et de réchauffer l’air en hiver. Tout est pensé « vert » et écologie au point que vivre en son sein en devienne bénéfique pour votre santé !

Tout ceci cumulé est impressionnant, au cours de sa vie, le bâtiment évitera les émissions inutiles de gaz à effet de serre équivalentes à 6 095 arbres plantés ou encore 267 voitures retirées de la circulation. Les dernières innovations écologiques sont postées aux quatre coins de la bâtisse de telle sorte qu’elles émettent 1 000 fois moins de CO2 qu’une maison australienne traditionnelle. S’installant dans la durabilité, une maison de cette teneur a le potentiel de vivre 105 ans avec un coût initial de 180 000 à 280 000 euros.

Ces petites maisons sont installées au City Square de Melbourne depuis février 2015… Et nous serions bien contents de les voir s’implanter en France.

Tags :Sources :greenmagazineVia :lemoniteur
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Dans xenius , une installation avec panneau solaire coutait 30 000 € avec une durée de vie de 20 ans à pleine performance , théoriquement . Je doute quel ‘investissement soit intéressant vu le prix puisque dans cet exemple il ne pouvait faire tourner un faible éclairage LED pendant 1h max et ne faisait que tourner leur machine à laver avec .
    De plus dans l’émission « 0n n’est pas des pigeon  » , les batteries dans une usine de recyclage , le personnel était obligé de porter pour travailler des casque avec recycleur d’air portatif car elles émettent des particules toxiques .
    Donc vous avez une installation solaires chez vous , non seulement ça vous reviendra plus cher que payer l’électrécité d’une centrale nucléaire mais en plus vous risquez de choppez un cancer à cause de l’usure des accumulateurs qui vieillissent dans votre maison .

    1. Bonjour,
      Un autre concept intéressant de maison autonome « l’ecocapsule ».
      @trulu : concernant le solaire, c’était vrai il ya encore un ou deux ans, mais plus maintenant. On trouve des panneaux photovoltaïques de bonne marque, et d’un rendement de 20% aux alentours de 200 € les 250W. les batteries au plomb qui étaient le talon d’Achille de l’installation sont remplacées par des lithiums-ion, garantie 3000 cycles.
      Les nouvelles « Powerwall » produites par Tesla en sont un exemple.
      Dans quelque temps nous verrons même arriver sur le marché des batteries produites par la société « Sakti3 » qui seront deux fois plus performante que le lithium-ion traditionnel pour cinq fois moins cher.
      http://www.autonet.ca/fr/2015/03/19/sakti3-batteries

      1. @ Arjuna :
        Il faut comprendre que j’aurais beaucoup de réticence à installer des batteries lithium-ion en sachant que cette composition est véritablement instable , une bombe incendiaire.
        C’est pour ça que si j’étais ministre du logement , j’étudierai une loi :
        – qui interdirait l’installation des batteries dans l’habitat et qui exigerait qu’un local spécifique en plein air soit conçu pour les batteries. Il faudrait qu’il soit installé à une distance minimum pour que, en cas de souci (émission de particules due à la vétusté des batteries, explosion involontaire), cela ne puisse pas provoquer de dommage aux particuliers.

  2. Article qui aurait pu être intéressant mais non…
    Isolation fortifié ? Ca n’existe pas… renforcée à la limite et encore… Laine minérale ? Isolation réparti ? ITE ?
    Ces maisons de part leurs équipement techniques (VMC double flux, solaire thermique et photovoltaïque, Chauffage ? ) n’ont pas une durée de vie de 105 ans ! Faut apprendre à être critique les gars !
    1ère maison à énergie positive ? http://www.enertech.fr/bepos/ ah bah non et en 30 secondes la vérif est faite !
    Enfin bref… Les éléments qui auraient pu être intéressant n’y sont pas, et, ce qu’ils ne devraient pas y être (les erreurs) y sont… Article copié/collé sans une once de travail de recherche.
    Vous êtes payés pour ça ?

  3. Et (je déteste le faire remarquer) la traditionnelle petite faute d’orthographe
    « Tout est pensée « vert » » Non. Tout est pensé.

  4. Ces maisons sembles êtres de bonnes solutions. Mais pour une certaine catégorie de personnes. La technologie d’alimentation par batteries semble maîtrisée. L’isolation l’est. Et puis notre consommation d’énergie électrique semble prendre le bon chemin, même si la consommation des outils et, des appareils électroniques augmente. Quoique utiliser un ordinateur pour certains se résume à poster des commentaires idiots. Je ne citerais personne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité