La vue au microscope d’un vinyle en plein travail

Vinyl

Si la belle époque des vinyles est bel et bien révolue, ceux-ci restent encore gravés (pardon) dans nos coeurs. Il est aisé de visualiser ces disques tourner lascivement sur leur support, en revanche, les méandres de leur fonctionnement sont encore trop méconnus. Cette vidéo des plus instructives dévoile une vue au microscope de ces bijoux au travail. 

Couramment appelé vinyle, le véritable nom de cet objet est en réalité disque microsillon, comme l’explique Wikipédia, « C’est un disque phonographique en vinyle dont chaque face est parcourue par un sillon microscopique en spirale dont le début est en règle générale à l’extérieur et la fin vers le centre du disque ».

Entendre de la musique sortir de ce système est proche de la magie pour certains, toutefois« C’est le disque lui-même qui fait vibrer la membrane qui produit le son. Toute la puissance est générée dans le contact mécanique entre l’aiguille et le sillon. »

Pour mieux comprendre ce système, voici une vue au microscope de vinyles en cours de lecture.

Tags :Sources :sploid
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Merci Flo pour cet article très intéressant, je ne connaissais pas le système de vidéo disque présenté vers la fin de la vidéo (avec Rocky).
    Intéressant aussi de voir comment fonctionne un système vieux comme le vinyle et pourtant assez perfectionné !

  2. Le système laser Disc était avant gardiste, mon père en a toujours mais au delà de la qualité grandement améliorée de l’image le plus mémorable était le moment où il fallait se lever pour changer de face.. Un côté old school pour une nouvelle technologie ^^

    1. Bonjour Pic OU
      Ce qui est présenté (Rocky) n’est pas un LazerDisk mais un format qui n’a jamais été commercialisé longtemps semble t’i (capacitif). Le Lazer Disk est un disque optique (image analogique, son numérique) lu par un laser.

      1. J’oubliais…
        il existait des lecteurs auto-reverse (j’en ai toujours un) il y avait une coupure de 10s le temps que le disque reparte dans l’autre sens. Mais parfois les films étaient en 2 disques….

  3. « Si la belle époque du vinyle est… Révolue ?! »
    Certes, il est loin le temps où nous n’avions que les précieuses galettes noires et les bandes magnétiques…
    Mais je trouve le terme « révolu » un peu exagéré.
    Sauf erreur de ma part, il s’est vendu davantage de vinyles que de cd en 2014 !

    N’en déplaise aux amateurs de musique froide et dématérialisée.

    Yako, mélomane, musicien, et propriétaire de 8 000 vinyles… à la louche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité