Les drones bientôt (presque) interdits en France ?

Drone

Depuis quelques années maintenant, les drones se retrouvent chez de nombreux revendeurs. Il faut dire qu'ils offrent un large éventail de possibilités. Malheureusement, avec eux, ce sont aussi de nombreuses questions, de sécurité notamment qui sont soulevées. Aujourd'hui, en France, la législation est complexe... Elle pourrait bientôt rendre presque impossible le vol de ces aéronefs.

Actuellement, tant que l’engin ne survole pas une agglomération ou des personnes, le drone peut voler. Mais un projet d’arrêté publié par la DGAC et soumis à consultation publique – jusqu’à Jeudi – entend bien rendre très difficile l’utilisation du drone en dehors de zones prédéfinies.

Ce projet prévoit en fait l’impossibilité pure et simple de survoler l’espace public, sauf exception du préfet. Le survol d’un drone deviendrait donc limité aux seules propriétés privées et à une hauteur maximale de 50 mètres – contre 150 actuellement -. Les clubs, eux, pourvu qu’ils soient localisés, pourraient bénéficier d’une hauteur maximale plus importante. Dans le cas où vous souhaiteriez survoler un espace aérien contrôlé, il vous faudrait en faire la demande – complexe – auprès de l’organisme compétent.

Vous l’aurez donc compris, les vols des drones étaient donc déjà bien encadrés en France, si cet arrêté venait à passer, la pratique, pour le grand public tout du moins, deviendrait pratiquement impossible. Si ce projet vous semble trop contraignant, vous pouvez donner votre avis directement à la DGAC – en écrivant à fabrice.alger@aviation-civile.gouv.fr – ou signer la pétition en ligne.

Tags :Via :FrAndroid
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ces règles sont simplement ridicules. Je ne fais pas partie des gens qui râle à la moindre occasion sur le gouvernement et autres organisme publique, mais si cette loi passe je ne serai pas quoi dire à ceux qui crient à l’incompétence. À quand l’interdiction de jouer avec une balle pour risque d’envoyer un enfant à l’hôpital ? Il suffirait de faire de la prévention (pour éviter les vols en aglo) et punir sévèrement les gens qui provoquent des accidents, le jour où il y en aura un…

  2. Ce n’est pas drôle mais il faut bien faire quelque-chose pour éviter les collisions avec les avions civils. Ça passe proche régulièrement aux alentours des gros aéroports.

    1. D’une il n’y a en France, pas de cas avéré de collision évitée à proximité de gros aéroport. Je parle de cas avéré par la DGAC et pas de légendes urbaines !
      De deux c’est déjà interdis d’évoluer dans la zone de contrôle d’un aéroport. Qq’un qui y volerait serait donc déjà hors la loi aujourd’hui. Durcir la réglementation n’aidera en rien à limiter les risques d’inconscients qui ignorent volontairement la loi.

  3. Plutôt que de gueuler sur le gouvernement, prenez vous en aux guignols qui font n’importe quoi avec des drones et qui obligent le gouvernement à mettre en place ce genre de législation pour éviter qu’ils ne fassent n’importe quoi.

    Franchement, quand je vois des vidéos comme celle qui est apparue il y a quelque temps où des gars filmaient un immeuble, et à son sommet sont tombés sur une femme qui bronzait nue, et qui l’ont poursuivit avec le drone avant de mettre la vidéo sur internet, je me dis qu’il est grand tant qu’une législation plus sévère soit mise en place. Si les gens ne sont pas capable de respecter les autres d’eux même, c’est bien normal que le gouvernement les y obliges.

    1. Hélas il y a des milliers d’entreprises et des milliers emplois qui vont pâtir de cette gestion tyrannique. Et pourquoi ? Pour 2 journalistes étrangers ont fait des vues de Paris par drone pour la TV qui les emploi ? Pour 4 étudiants se sont amusés. ? C’est pathétique.

  4. En France, comme dans toute bonne dictature, la réponse à un nouveau problème est toujours la même : Interdiction et répression. Et comme dans toute bonne dictature, les drones, seront réservés pour la police et l’armée. Super.
    (remarquons que les lois sont surtout faites pour le peuple d’en-bas, les sans-dents; car l’élite comme au temps des rois, bénéficie du privilège ne pas les respecter)

    1. Apprend à respecter ton prochain avant de critiquer les lois. A cause de guignol comme toi, si les lois n’étaient pas là, tu serais le premier à te plaindre que tout le monde fait n’importe quoi sans te respecter.

      Mais bon c’est vrai, la france est une dictature, ils essaient tant bien que mal d’empêcher les guignols de faire n’importe quoi, car ceux ci n’en ont rien à faire des droits des autres, et ils sont les premiers à s’en plaindre. Par contre les autres n’ont surtout pas intérêt d’empiéter sur les libertés des guignols, sinon c’est leur main dans la gueule (et encore une fois ils seront les premiers à se plaindre qu’on ne les laisse pas faire justice eux même).

      1. Ouais ! et on va interdire le golf aussi ! parceque des guignols utilisent les clubs n’importe comment dans la rue pour péter des vitres de bagnole..

        Arrête de dire nimp SCER, c’est pas avec des interdictions qu’on protège le gentil peuple des guignols, c’est avec l’éducation.

        Ou alors tu penses qu’il suffit d’interdire toutes les pratiques « dangereuses » pour que tu sois en sécurité ?..

        1. Pourquoi tu crois que les pratiques dangereuses sont normalement interdites sur la voie publique ?
          Parce que les gens sont trop con pour comprendre qu’ils ne sont pas seul au monde et que faire du golf dans la rue est dangereux… D’ailleurs la pratique du golf dans la rue est effectivement interdire pour ta gouverne.

          Apprenez à respecter les autres, et les lois n’auront plus à vous obliger à le faire. Tu noteras que l’aéro modélisme existe depuis très longtemps, c’est uniquement depuis que des guignols ont commencer à faire n’importe quoi avec sans se soucier des conséquences que le gouvernement à été obligé de prendre des mesures, et pas l’inverse.

          Donc commence par t’en prendre aux responsables, pas à ceux qui sont du fait obligé d’encadrer les pratiques déviantes. L’éducation c’est bien, mais comme le peuple ne semble pas en être capable, des mesures sont nécessaires.

    1. Ouais parce-que les terroristes vont pas oser maintenant qu’il y a une loi qui encadre ça.
      Tu pensais à quoi? Une cocotte minute? C’est lourd..

      1. Avec ça et les petites affiches « Plan vigipirate » sur les portes des centres commerciaux, ils vont être bien embêtés les terroristes

  5. L’impuissance d’un pays dans cette mesure . Une nouvelle fois dépassée par des ruptures technologiques . Et que dire de la dgac , cette bonne vieille grand mère a bout de souffle .

  6. franchement je ne vois pas en quoi cette loi pose un probleme !!! faire de l avion ou helicoptere radiocommande est tres encadre et doit se faire dans un club pour prevenir tout risque et ce depuis des dizaines d annees. ce que vous appelez drones ne sont que des quadrirotors et doivent obehir aux memes regles que les monorotor.

    1. Le problème c’est que là on a à faire à une bande de gamins persuadé que tout leur est du et qu’ils n’ont de compte à rendre à personne. Du coup dès que tu leur dis qu’ils n’ont plus le droit de faire n’importe quoi car apparemment ils ne sont pas capable de s’auto gérer, ça gueule.

      Un gamin qui joue au ballon dans le salon, tu lui dis d’aller jouer dehors pour ne rien casser. Tu le reprends à jouer dans le salon, tu lui dis une seconde fois d’aller dehors, en haussant un peu le ton. Si tu le prends une troisième fois, tu lui confisque son ballon. Le gamin va chouiner et se plaindre car tu ne lui laisse pas faire ce qu’il veut, mais il sera le premier à gueuler s’il avait cassé la télé et qu’il ne pouvait plus regarder son dessin animé préféré.

      1. Des lois sont déjà en place pour punir ces débordements. Homicide volontaire ou involontaire, dégradation de bien public…
        L’encadrement par les lois telle que celle-ci sont totalement contre productive, chronophage, pompe à fric et ne font que déresponsabiliser les gens. Le papa (un peu con) qui utilisera son drone sur terrain privé à une altitude de moins de 50m dira qu’il respecte la loi et donc la sécurité alors que non, son p’tit Kevin ne sera pas à l’abri d’un rotor dans la gueule.
        Un des meilleurs exemple en France est l’interdiction du cannabis. Non respectée (on est champion ou deuxième d’Europe sur la conso) et déresponsabilise totalement les usages.
        Très difficile de faire de la prévention sur des pratiques illégales, encore moins d’en parler avec ses proches dit « autoritaire ».
        L’état n’est pas là pour nous dire comment vivre ! Manger 5 fruits et légumes par jours. Faite du sport, fume pas de joint, bois pas trop. Fuck ! Si ce que je fais ne dérange personne ! Et des accidents ca arrive, ces lois sont juste des boucliers pour tous nos politicards plus accroché à leur carrière qu’a notre bien être. Ce jour la, notre GVT pourra dire, on avait fait quelque chose quand même.
        Les drones sont dangereux, les voitures aussi, les abeilles quand tu es allergique, une savonnette sur le carrelage, un lego, un doigt… TOUT est dangereux, surtout vivre alors pour vivre longtemps ne vivons pas en fait…

      2. ….
        Qu’est-ce que tu ne piges pas au fait que le cadre légal actuel est déjà bien pourri et que tout ce qui t’arrive, mon pauvre petit, est déjà interdit ?
        De quels comptes à rendre parles-tu ?
        Commence par donner un exemple permis aujourd’hui et interdit par cette loi, pas tes exemples ….
        Pourquoi crois-tu que les tests de véhicules en conduite automatiques ont été permis récemment en France ? Parce qu’on avait des gens pas con au gouvernement ? Surement pas. Parce que aux USA, les tests sont à présent concluants et qu’on risque de rater une marche technologique avec notre contexte liberticide. Et ce sera exactement pareil pour les drônes.
        Si une buse dans ton genre voyait la taille des plus petits drônes actuels (et leur poids), elle se poserait peut-être la question suivante : pourquoi les oiseaux sont-ils « tolérés » dans le ciel ?

  7. L’état a quasiment déjà tué le marché professionnel du drone car il faut attendre 1 mois et demi à 2 mois pour avoir une autorisation S3 pour le survol des zones habités.

    Résultat, quand un client appelle pour une prestation, on lui répond qu’il faut attendre 2 mois : c’est l’incompréhension et le client laisse tomber…

    Si on continue à laisser l’état se mêler de l’économie, c’est le chômage assuré.

  8. Il faudrait vraiment pas qu’avec un drone on touche Valls qui fait des déplacements privés sur le compte du contribuable ?
    Qu’est-ce qu’il disait Zlatan sur ce beau pays qu’est le France?

  9. C’est déjà bien débile actuellement, avec aucune distinction de faite selon le poids du drône (et des obligations débiles, notamment en FPV (avoir des gens avec des télécommandes sur tout le parcours), mais là, ça devient carrément loufoque comme cadre législatif.

    1. La seule réponse du marché, ça va être quoi à votre avis : la furtivité, et l’infraction volontaire (comme ça se passe pour le DL) avec en plus la sympathie de pas mal de gens.
      Non vraiment messieurs de la DGAC : il va falloir survoler encore quelques centrales pour que cette pilule passe avec la bénédiction de Pernaut à 13h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité