Google prend (enfin) en main le « revenge porn »

revenge porn

Le "revenge porn" ou "porno-revanche" est de plus en plus fréquent, même sur le territoire Français... A défaut de voir une loi se pointer, Google est bien décidé à y mettre son grain de sel.

Le phénomène du « revenge porn » est une conséquence fâcheuse de l’avènement d’Internet, où l’une ou l’autre des parties se fait humilier sur le web via la publication de photos ou vidéos à caractère sexuel. Suite à une déception amoureuse ou par envie de vengeance, les conjoints lésés diffusent des clichés intimes censés rester dans la sphère privée, dans le but avoué de ruiner l’e-réputation de leur ex.

La pratique se fait de plus en plus courante et certaines images sont carrément utilisées pour faire du chantage, c’est à dire de devoir payer pour que la photo soit retirée. Google veut enrayer cette tendance douteuse et a donc décidé de supprimer les résultats de recherche incluant les images de personnes apparaissant de façon sexuellement explicite. Il faudra simplement que le protagoniste en fasse la demande.

Une aide qui sera bienvenue, bien que cela ne suffise pas à endiguer ces pratiques. Effectivement, la photo ne sera pas supprimée des sites, mais uniquement de la page résultat du moteur de recherches. Twitter et Facebook appliquent déjà cette politique, il est presque étonnant de voir que Google ait tant tardé à la mettre en place.

Par ailleurs, le « revenge porn » est légalement répréhensible, en avril, le Californien Kevin Christopher Bollaert avait été condamné à 18 ans de prison pour avoir créé UgotPosted. La loi française est encore insuffisante pour gérer ce travers du web, aussi il est capital que des géants comme Google et consorts ne fassent les premiers pas pour aider les internautes qui ont eu le malheur d’envoyer des photos d’eux dénudés lorsqu’ils étaient encore amoureux.

Tags :Sources :latribune
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité