Les yeux rouges en sortant de la piscine ? Ce n’est pas à cause du chlore !

piscine

Ah, les joies de barboter dans la piscine, de faire quelques longueurs le matin... Malheureusement, ce petit plaisir est parfois suivi de quelques minutes douloureuses... les yeux rouges ! Vous pensiez que cela était dû au chlore ? La raison est bien plus "sale"... au sens littéral du mot.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC aux États-Unis) vous font savoir que non, le chlore n’est en rien responsable. La faute incombe en réalité à l’urine  des utilisateurs ! « Le chlore se fixe à tout ce qu’il tente de tuer provenant de vos corps, et il forme ces substances chimiques irritantes. Ce sont elles qui irritent vos yeux. C’est le chlore qui se fixe à l’urine et à la sueur.« 

Ce composé s’appelle chloramine. C’est aussi à cause de lui que vous toussez, parfois, en vous approchant de la piscine. Certains chloramines sont utilisés comme désinfectants de l’eau, mais celui qui se forme après le passage des baigneurs est d’un genre différent.

Malheureusement, les différentes études concernant la qualité de l’eau dans ces établissements sont assez alarmants. Urine, mais aussi matière fécale, des composés fréquents dans les piscines ! Et la situation sera difficile à corriger puisqu’il ne suffirait pas de ne pas se laisser aller dans la piscine – même si on aimerait tous que ce soit le cas -, il faudrait aussi que tout le monde prenne une douche complète, au savon, pour se débarrasser de la sueur et de tout huile pour le corps, qui créent donc eux aussi des chloramines…

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui, donc quand on lit l’article (dont les conclusions semblent bien rapides mais peu importe, on ne vous demande pas d’avoir la rigueur de Mediapart), si on a les yeux rouges en sortant de la piscine, c’est bien à cause du chlore.

  2. La faute en incombe donc pas du tout à l’urine ou aux matières fécales mais surtout à la sueur qui apparaîtra lors de l’effort, même après une douche, sur n’importe qui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité