L’amnésie numérique, le nouveau mal du siècle ?

smartphone

Nos smartphones et tablettes sont aujourd'hui devenus de véritables extensions de nous-mêmes, on y consigne tout, on y conserve tout. Toute notre vie digitale, et parfois davantage. Mais aujourd'hui, un nouveau mal se répand, l'"amnésie numérique", qui nous fait oublier les informations ainsi stockées.

Selon une étude menée par le cabinet de sécurité informatique Kaspersky auprès de 1 000 Français âgés de 16 ans et plus en Février et Mars 2015, 48% des sondés avouent avoir oublié le numéro du domicile où ils ont passé l’adolescence et 51,5% de connaissent pas celui de leur travail. Pire, la majorité ne connait pas par cœur les numéros de leurs enfants (58%) et pour un tiers d’entre eux, c’est celui de leur moitié qui passe à l’oubli.

Comme le font remarquer à juste titre les auteurs de cette étude, « notre incapacité croissante à nous souvenir des numéros importants parce qu’ils sont juste à un clic de distance nous laisse extrêmement vulnérables dans le cas où le dispositif est perdu ou volé, ou les données compromises« . Et dans ces cas-là, 17,6% des Français affirment qu’ils seraient dans un « état de panique » et ce, même si les données ne sont stockées que localement.

Compréhensible lorsque l’on sait que bon nombre d’utilisateurs se servent de leur smartphone ou de leur tablette comme d’une véritable extension d’eux-mêmes…

 

Tags :Via :20 minutes
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour,

    De quel numéro parlez-vous ? Numéro de telephone, numéro de rue ? Merci d’être précis, ça fera de vous des journalistes…

    Bonne journée !

    1. Il doit parler du numéro de cirque que le site publie (enfin, copie-colle) un « article ». C’est vrai, en même temps, sitôt lu, sitôt oublié.

  2. En même temps on s’adapte à notre environnement.
    Pourquoi s’encombrer l’esprit de numéros alors qu’ils sont à disposition facilement ? Il faut savoir évoluer.
    C’est comme l’arrivée de l’écriture qui a fait chuter le taux de transmission orale et surtout qui a permis de ne plus avoir à tout se remémorer.

    Je ne vois vraiment pas où est le mal à utiliser des processus qui nous facilite la vie, on serait bien bête de s’en priver.

    1. exactement, à notre époque entre le cloud et les autres moyens ça devient totalement inutile de s’encombrer l’esprit avec des tonnes de numéros, on pourra consacrer notre intelligence à des choses plus créatives! Retenir les numéros de tête c’est du passé, on trouvera toujours une connexion internet pour se connecter à nos contacts ou plus simplement on charge notre téléphone

  3. Certes nous ne retenons plus nos numéros car la technologie présente nous soulage sur ce point. Mais à l’inverse, nous devons retenir nos mots de passe pour toute notre « vie numérique » que ce soit Facebook, Twitter, les boites mail, le banquier, l’opérateur téléphonique, l’agence de voyage et j’en passe. Le plus dur dans tout ça c’est que par sécurité il nous faut en choisir des différents selon les supports et les changer régulièrement.

    Donc non, je ne pense que l’on entre dans une ère d’amnésie numérique … on s’adapte, tout simplement, pour survivre comme le disait si bien Charles Darwin 😉

  4. en même temps si votre cerveau n’a pour vous comme seul intérêt que de mémoriser des n° de téléphone, autant ne pas s’en servir.

    le vrai problème aujourd’hui c’est que nous sommes passé d’une intelligence cognitive (sens critique, analyse, créativité, modélisation…) à une intelligence culturelle c’est à dire à une intelligence du mouton de Panurge qui reproduit ce que la société lui a dit qu’il était bon de reproduire : du bon bétail bien docile en somme.

    1. C’est dommage de s’arrêter à la partie qui ne va pas, et de ne jamais parler de ce qui va. Certes, si on ne parle pas de ce qui ne va pas, rien ne changera, mais en ne faisant que ça, on est alors insatisfait en permanence de son environnement. Tu as une vision bien trop sombre à mon sens. A part ton attachement aux cultures de la France, je n’ai jamais eu l’occasion de voir un commentaire positif, même partiellement, sur notre condition en France.
      Pourtant les bonnes choses sont nombreuses. Sans parler du recul des maladies en général, d’une stabilité économique moins sujette aux crises (nous avons bien moins subit la crise économique que la plupart des pays), d’une absence de guerre dans nos frontières (à l’exception d’actes de terrorismes), et bien juste en restant dans ma région, je vois des travaux d’aménagement et d’embellissement, des travaux pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, je découvre ou redécouvre des innovations, française ou non, comme la voiture à air comprimée (française pour les moteurs) qui semble enfin repartir (je ne cite que celui qui m’intéresse en ce moment).

      Savoir être heureux avec ce que l’on a n’est pas forcément être un mouton décérébré. On peut être critique sur ce qui ne va pas, mais être satisfait par l’ensemble. On peut apprécier cette « culture de masse » et être ingénieur et créatif dans son métier.

      Le « c’était mieux avant », je ne suis pas partisan. Ni du « l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin » d’ailleurs. Je préfère proposer à la Mairie du coin des choses à améliorer à mon échelle que de m’attrister de l’abrutissement d’une majorité (référence à l’instinct grégaire que tu cites, que je ne nie pas mais que je n’approuve pas complètement non plus si on compare à « l’avant »).

      Et puis bon, honnêtement, aussi loin que l’on puisse remonter, la masse a toujours été une armée de moutons aux ordres du démagogue le plus efficace. C’est dommage, mais après? Qu’y aurait il à faire pour changer un élément presque caractéristique de la sociologie humaine? Je serais plus curieux de voir tes idées pour résoudre ça.

      J’ai un peu dérivé sur le commentaire, désolé pour le hors sujet.

  5. même chose avec la démocratisation de l’écriture .. connerie polémique plébéienne quoi, relayé par nos bon média auto-conditionnés marchant à l’avant du troupeau …

    1. ou une loi pour interdire les répertoire téléphonique ><"

      et franchement , mais vraiment , ça m'étonnerais même pas ………..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité