Le patron de Renault prédit la fin des taxis avec les voitures autonomes

voiture autonome Google

L'industrie automobile est à l'aube d'une importante révolution. Les voitures autonomes ne sont pas encore totalement opérationnelles mais ce n'est plus qu'une question d'années avant qu'elle n'envahissent nos routes, et ne signent par là même la fin des taxis. C'est en tout ce que pense Carlos Ghosn, le PDG de Renault.

Nombreux sont les spécialistes du marché et imaginer l’avenir et ils sont tout aussi nombreux à affirmer qu’avec la voiture « sans conducteur », les taxis tels qu’on les connaît sont condamnés. Selon Carlos Ghosn : « Compte tenu de l’évolution technologique, avec le développement des voitures autonomes, avec le développement à terme des voitures sans chauffeur, moi je peux vous dire déjà que dans vingt ans il n’y aura plus de taxis, enfin il n’y aura plus personne dans les taxis, c’est une réalité.« 

Et si la technologie n’est pas plus implantée aujourd’hui, c’est à cause du « régulateur« . « Aujourd’hui, quand vous conduisez une voiture, vous n’avez pas le droit d’enlever les mains du volant, vous n’avez pas le droit de lever les yeux de la route. » Nous arrivons aujourd’hui à un point où « le développement technologique se fait plus vite que son acceptation« . « Dans un délai de dix ans, les voitures sans conducteur seront techniquement prêtes. Est-ce que celui qui fait les réglementations va (les) autoriser ? c’est une autre affaire.« 

Tags :Via :BFM TV
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour

    C’est une évidence !!!!
    Et ensuite ça sera au tour des pilotes d’avion qui actuellement ne serve quaisment plus à grand chose si ce n’est à rassurer les voyageurs.
    Le problème de la transition sera psychologique.
    Actuellement les personnes pensent qu’un humain est plus capable qu’une machine pour conduire un véhicule.
    C’est faux et cela le sera encore plus dans les années à venir.
    Et je ne parle même pas des gains de temps, de la diminution de la pollution, de l’espace libéré en ville et ailleurs.
    Une vraie révolution !!! :-)

    A+

    Olivier

    1. Les machines peuvent faire bien des choses, mais la decision finale se doit d’être toujours humaine. Il ne faudrait pas laisser les machines appuyer sur le bouton rouge 😛 Elles sont une aide indispensable, mais ce sont des outils, et il faut que ca reste des outils à notre service, et non pas l’inverse.

      1. Non la plupart des accidents sont dû a des erreurs humaines. Avec une bonne redondance pour fiabiliser eliminer la deuxieme cause de defaillance système, le nombre d’accidents va chuter.
        C’est clairement le suivant sur lz liste: avion sans pilote.

        D’ici dix ans, on aura droit au premiers avions sans pilote.

  2. @Olivier : si les véhicules autonomes apporteront indubitablement plus de fluidité, des facilités de circulation et de parking, et l’automatisation des actions complexes (un avion peut effectivement aujourd’hui atterrir seul. Il ne peut cependant pas s’insérer dans le trafic civil en automatique pour le moment), il n’en demeure pas moins qu’il leur manque ce qui fait l’humain : sa capacité à réagir à un évènement imprévu en faisant preuve de créativité, voire d’intuition, pour le résoudre, quitte à s’affranchir des règles et du code au besoin. Un autre aspect important est le fait qu’un chauffeur, un pilote, ne veut pas plus mourir que ses passagers : Il fera donc le maximum pour s’en sortir et ça rassure. On s’apercevra également plus tard que la confiance en l’autre et l’empathie sont indispensables à toute société humaine et que ce lien-là sera très difficile à créer avec les machines.
    @Oxyd : le véhicule Delphi-Audi a parcouru 5600kms et traversé tous les Etats-Unis. Ce que les véhicules autonomes apportent en ville est aussi valable à la campagne : pas de perte de concentration, vigilance et anticipation de toutes les situations, respect strict du code de la route… Et pour ceux qui n’ont pas le permis, possibilité de se déplacer quand même. Un sacré plus tout de même.
    La technologie est effectivement prête – mais pas encore tout à fait mature – . On devra choisir entre raison et passion, mais aussi entre travail humain et asservissement à la machine.

  3. Attention, les taxis vont faire pression contre google et les constructeurs pour eviter de se faire voler les clients… tiens je me demande pourquoi ils ont pas faire un procès contre la RATP qui leur pique des clients…

  4. que les chauffeurs de taxi disparaissent en même temps que les chauffeurs de voitures personnelles , je trouve ça un peut logique …

    Pour autant je ne voit pas pourquoi les services de taxi devraient disparaitre , au contraire on devrais en avoir beaucoup plus puisque un même entrepreneur taxi , pourrait avoir plusieurs véhicules sans conducteur …

    Alors oui , le métier devrait changer , mais pour le bien des possesseurs de licence taxi a mon avis …

  5. Les véhicules autonomes poseront peut-être plus de problèmes qu’ils n’en régleront s’ils restent à un trop faible pourcentage de présence. Plus il y en aura, plus les véhicules pourront prédire facilement la réaction de celui d’en face., et plus ça sera pertinent.
    Mais il y a un risque. Qui, au bout du compte, n’utilisera pas, voir jamais, ce système? Les personnes qui veulent aller vite, ou qui n’ont pas prévu de respecter certaines règles de la route. Or, c’est face à eux que l’on a le plus besoin de la réactivité humaine. Savoir se mettre à moitié dans le fossé pour éviter un fou du volant en face, c’est quelque chose d’illégale. L’état laissera t’elle une IA être programmée pour être prête à ne pas respecter le code de la route, même pour une situation critique? Si oui, quels abus pourra t’on voir apparaître?

    Ça semble fantastique vu comme ça, mais il y a beaucoup de chose à vérifier avant de pouvoir se lancer là dedans. En tout cas, je rejoins les commentaires précédents. Une évolution de ce genre semble inévitable, mais la prudence est de mise.

    1. A mon avis, l’enjeu est justement de créer des voitures autonomes pouvant s’insérer dans une trafic mixte sans problèmes avec des temps de réponses supérieurs ou égaux à ceux de l’homme et pouvant anticiper ou réagir à toutes situations inattendue voir enfreindre les règles du code de la route s’il le faut mais comme tu le fait remarquer l’état surtout l’état français archaïque ne fera surement pas les bon choix et exigera dans un premier temps des constructeurs certain protocoles contre productif …

      Bref … c’est très loin d’être pour demain , surtout dans une France aussi passéiste … :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité