Uber contraint de recruter des gardes du corps privés à Johannesburg

Garde du corps Uber

Uber a comme un don pour se mettre dans la panade, il faut dire que ce ne sont pas les derniers à poser un orteil à la limite de l'égalité (et il faut bien ça pour faire évoluer les moeurs, mais ce n'est pas le débat). Le souci, c'est que ce faisant, des manifestations fleurissent, tout comme les violences envers les chauffeurs... Uber a été contraint de recruter des gardes du corps privés afin de préserver la sécurité de ses employés à Johannesburg, Afrique du Sud.

En France, le son de cloche ne fût pas le même, le service Uberpop a tout simplement fermé, ne pouvant faire face aux violences faites à l’encontre des chauffeurs dans les échauffourées avec les taxis traditionnels. Revenons à Johannesburg, où la situation est similaire, un groupe de chauffeurs de taxi mécontents a tenté d’intimider les conducteurs de véhicules Uber, ainsi que les passagers eux-mêmes. Des armes sont apparues, les clefs des voitures volées… Uber a été contraint de recruter des gardes du corps privés.

Uber veut continuer à discuter et à travailler avec les divers organismes prêts à les soutenir, toutefois le service a été mal accueilli en Allemagne, Espagne, Bruxelles et même par les gouvernements.

Tags :Sources :engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Evoluer les moeurs ? Vous voulez dire que vous trouvez normal de mettre à égalité des gens qui se sont endettés pour toute une vie, dont c’est le seul moyen de subsistance, qui payent des taxes iniques et des « touristes » qui font ça en dilettante sans même avoir passé le moindre certificat de capacité de taxi ? En fait vous avez raison faisons évoluer les moeurs et permettons à ceux qui ont « étudié » sur Docteur Maboule de devenir chirurgien du coeur ! Après les auto-entrepreneurs sans diplôme ni capacité, après Uber Pop, faisons des CAP chirurgien du cerveau, ou mieux, un simple QCM pour y arriver, puisqu’après tout les professionnels sont surfaits ! Putain je rêve !

    1. Mon pauvre, si ils se sont endéttés ce n’est pas notre problème ne t’en déplaise. Ils ont eu une longue formation que je ne comprend pas aux vues de la qualité déplorable (en majorité) qu’ils proposent. Je suis UberX à Chicago, je suis aimable avec tous mes clients, je fais tous les trajets, je ne conduis pas comme un taré, mes passagers me confirment qu’ils préfèrent Uber aux taxis. Comparer des études de docteurs aux capacités « hyper complexes » pour conduire te décridibilise: trop facile de comparer l’incomparable. Donc oui le monde évolue, pendant ce temps, rêve donc. Cordialement.

  2. Quel rapport entre l’automatisation et Uber Pop ? Dans un cas ce sont des humains non qualifiés qui prennent le boulot d’autre qualifiés.

    Dans l’autre cas il s’agit d’un progrès dans l’automatisation d’une tâche, comme ça a pu être le cas dans l’industrie, entre autres choses !

    C’est un véritable progrès, pas une tentative de dumping social comme l’a tenté uber pop !

  3. le seul avantage d’UBER a été de rappeler aux français que la révolution douce et le soft power c’est juste inutile et que pour faire vraiment réagir un gouvernement rien ne vaut la force virile brute, la seule qui est un impact concret chez nos décideurs, la seule qui leur fait comprendre qu’après les véhicules retournés c’est peut être eux qu’on va un peu secouer.

    Après les bonnets rouges, les taxis indés nous montrent encore une fois la seule et unique façon d’asseoir la souveraineté populaire face a des gouvernements qui ont trahis le peuple français pour l’intérêt étranger.

    Et face à cette réalité, le désir de « progrès » des américanisés ne vaut pas tripette.

  4. Je vois pas trop en quoi un chauffeur de taxi est plus qualifié pour conduire une voiture en suivant un GPS qu’un chauffeur Uber pop.
    Faut arrêter de raconter des salades, conduire une voiture était une qualification en 1912, quand il fallait donner à manger au cheval ou changer les bougies tous les 10 kms.
    La c’est devenu grâce au progrès plus un job pour dépanner qu’une profession. Chauffeur de taxi est bien moins un métier que du baby sitting.
    Et pourtant des combinards ont trouvé le bon plan et le défende bec et ongles.
    C’est juste le mépris du bien commun au profit d’un petit microcosme (mafia ?).

    Au final les chauffeurs de taxi me font peur, je pense que la plupart ne passeraient pas un test psychiatrique minimal.

    1. le bien commun qui passe par une société privée US … mouarffff.

      quand au truc éculé qui consiste a frappé du sceau de la psychiatrie les gens qui nuisent à votre petit confort personnel, c’est vraiment le summum de la mesquinerie intellectuelle.

  5. Uber pop n’est pas une révolution douce, c’est le début de la mise à mort de la protection sociale.
    Les taxis paient des charges sociales, pas les Uber pop
    Airbnb fait de l’échange de location, pas de charges payer
    Les hôtels ont des employés qui paient des charges sociales et eux aussi
    A long termes, tout le monde sera perdant sauf Uber et Airbnb qui se font des fortunes

  6. donc un robot le droit de te voler ton travail

    mais un humain qui comme toi a besoin de vivre non …

    super minable

    taxi sot metier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité