Samsung travaille sur des écrans 11k… le retour de la 3D ?

TV Samsung

La course à l'innovation n'en finit plus, c'est particulièrement vrai sur le marché des écrans. Alors que la 4k peine à s'implanter dans les foyers, les constructeurs travaillent déjà sur la 8k, et parfois même bien davantage. Samsung, par exemple, met au point des écrans 11k, avec tellement de pixels qu'ils fournissent un effet 3D sans lunettes.

La 3D, a fortiori sans lunettes, avait eu bien du mal à trouver son public, à tel point qu’elle est aujourd’hui discrètement oubliée par les constructeurs. Mais avec ses écrans 11k, Samsung pourrait bien la remettre au goût du jour. En partenariat avec le gouvernement sud-coréen, lequel injectera 24 millions d’euros sur cinq ans, le fabricant offrirait bientôt des écrans avec quelques 2 250 pixels par pouce – bien loin des 401 pixels par pouce de l’écran de l’iPhone 6 Plus -.

Ce projet, baptisé EnDK, accouchera d’un premier prototype d’ici 2018, et la technologie devrait ensuite pouvoir être exploitée dans les smartphones en 2019. Si, pour certains experts, cette augmentation de pixels sera clairement impossible à percevoir, Samsung est convaincu de la plus-value apportée. Le directeur exécutif de Samsung Display entend bien pouvoir faire la démonstration de cette technologie lors des Jeux Olympiques d’Hiver 2018 de Pyeongchang.

Tags :Via :Daily Mail
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Avoir un écrans 4K (et plus) c’est un peut comme une Ferrari tout en habitant dans la foret amazonienne : C’est beau mais tu n’as aucune infrastructure pour la faire marcher (tout le monde n’a pas la fibre contrairement à ce que les pubs font penser….)

    1. Oui sauf que c’est pas le sujet ici, la multiplication de pixels sert uniquement à faire de la 3D sans lunettes, l’image diffusée sera probablement de la Full HD 3D

  2. déjà qu’on ne voit pas la différence 1080p/4k sur une diagonale de taille « humaine »…

    et la 3D sans lunette ne pouvant se faire que d’un seul point de vue, c’est un peu normal qu’elle soit un peu oubliée pour autre chose que du matériel portable

  3. Pour ceux qui ne comprennent pas l’intérêt de cette résolution, il faut comprendre que c’est nécessaire pour produire des hologrammes de ceux que l’on connait depuis des décennies avec des procédés argentique où chaque « pixel » est une facette complète de l’image et qui ne nécessitent aucune lunette pour creer l’illusion. D’ailleurs, en la matière les procédés argentiques obtiennent des résolutions encore plus impressionnante… Donc, comme précisé dans l’article, ce n’est pas une image haute résolution qui est recherché, mais un hologramme. Après, est-ce que c’est utile d’avoir un hologramme ?..

  4. Non, ce n’est pas un hologramme. C’est le même principe que ces cartes postales dont l’image change en fonction de l’angle sous laquelle elle est observée. Avec un résolution de plus de 2000 dpi, l’effet 3D doit être évidemment bien meilleur que sur ces cartes postales.

  5. Pour que les gens comprennent bien, il ne s’agit pas d’une course au pixels, ceci une étape indispensable qui permettra de produire des télévisions 3D sans lunettes.
    Le procédé est généralement appelé ‘auto-stéréoscopique’, il s’agit de diffuser l’image sur 2 sources distinctes (gauche et droite) et de l’orienter (passivement ou activement) en fonction de la position de l’utilisateur = suivre le regard de la personne et adapter la position des sources pour qu’il soit toujours dans l’axe de l’image.

    Les futures télé 3D sans lunettes devront être au minimum en 8K afin de diffuser de la 3D à 4 personnes en même temps. L’objectif des fabricants et d’avoir entre 4 et 8 personnes simultanées (cela deviendra probablement un argument de gammes de produits et de prix)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité