Uber se voit déjà avec une flotte de 500 000 Tesla autonomes !

Uber

Que l'on soit pour ou contre Uber ou les taxis, il faut se rendre à l'évidence. D'ici quelques années, la question ne se posera plus, ce sont des véhicules autonomes qui nous transporteront. Et Uber prépare déjà la transition. Mieux, il envisage même une flotte de quelques 500 000 Tesla autonomes, pour commencer !

La révolution de l’automobile est en marche, difficile de le nier. Il faudra certes de nombreuses années avant que les lois ne s’assouplissent. Mais le patron d’Uber imagine un Uber sans chauffeurs d’ici 2020… Et si Tesla peut produire des voitures autonomes d’ici cette date, Travis Kalanick a assuré qu’il en achèterait 500 000. 500 000 ! Et ça tombe bien, c’est justement le nombre d’unités qu’Elon Musk (PDG de Tesla Motors) entend avoir vendu au total pour 2020.

Avec une flotte de véhicules réellement autonomes, les profits d’Uber pourraient littéralement s’envoler. À l’heure actuelle, la société ne touche que 20% du montant d’une course. Le gain serait faramineux pour Uber… Et pour Tesla Motors, une telle commande permettrait de minimiser grandement les risques de la production…

Restera finalement une dernière barrière à lever, celle de la loi. Car une fois encore, la technologie est en avance sur notre temps. Aux États-Unis par exemple – pourtant très en avance de ce point de vue là -, la conduite de voitures totalement autonomes n’est pas (encore) autorisée.

Tags :Via :French Web
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C malheureux pour les chauffeurs uber, mais dans quelques années ça sera eux qui manifesteront et foutront le boxon comme les taxis aujourd’hui…

    1. ta devrais plutôt avoir peur pour tous les secteur d’emploi.

      -voiture autonome: non seulement les taxi mais tout ce qui est question de transport livraison, fedex,18roues,pizza tout ce qui sera sur la route sera 24/7 et sans conducteur donc moins de travail.

      -imprimante 3d: beaucoup d’emploie seront touché par ça, il suffira de se faire imprimé ce que l’on veux avec une imprimante 3d qui sera le même prix dans 5ans qu’une imprimante normal aujourd’hui.

      -vendeur et conseiller de magasin: maintenant plus besoin de conseiller parce que sur internet toutes les info sur un produit désiré est disponible.

      -épicerie et commerce de surface: avec la nfc et les caméra hyper performante, plus besoin de caissière, suffit de mettre dans sont sac réutilisable directement dans les allée ce que tu veux acheter la caméra va tout suivre et comptabilisé tes achat. même les choses vendu au poids du genre tomates seront calculer par la caméra. tu passe a la caisse et ne fait que confirmé en passant ton petit bracelet nfc qui va faire la transaction et les robot vont placer les truc dans les allées a la place d’humain.

      -usines: les travaux de chaines seront 100% automatisé fini la main humaine.

      -restaurant rapides: sauf pour les restaurant chic (une question de temps) tout cera automatisé et le caissière encore la changé en écrant tactiles.

      intelligence artificiel: politique, justice, police, docteur tous ces emploi seront maintenant fait par un IA juste et équitable pour tout le monde.

      -réalité virtuelle: ça c’est la plus dommageable je crois. Le fait que la vr va offrir  » la présence » les gens vont se détacher des biens matériel réel et plutôt donner de l’importance au virtuel. pourquoi économisé comme un gros con pour se payer 1 semaine de pluie dans le sud quand tu peux a tout moment rejoindre tes amis au soleil n’importe ou dans le monde avec la vr. Pourquoi payer de la décoration maison quand tu peux avoir un palais en vr et changer a tout moment la déco et te faire visité par n’importe qui et se faire évalué sur ses choix déco. Pourquoi se payer une auto neuve quand dans la vr tu peux avoir n’importe quel et la conduire au max sans avoir peur de la brisé ou de se tuer ou d’avoir des contravention. Les biens materiel seront de moins en moins important dans notre quotidiens et donc la production et le travail va ce ressentir.

      en gros selon mes prédiction, en 2030 le travail n’existera presque plus. a peine 15 heures et même la je sais même pas ce que pourrait bien foutre un humain dans 15 ans sur le marché du travail. Les gens seront libre et passerons le plus clair de leurs temps a faire ce qu’ils veulent (en général virtuellement) et vivrons dans un petit 1 ou 2et demi payer par l’état et fourni tout ce que tu as besoin. du genre city tower avec 50 000 personnes dans une seules tour.

      1. Je voulais juste souligner l’ironie de la situation, j’ai bien conscience que de nombreux autres metiers sont menacés…

        Aujourdhui une multinationale américaine vient concurencer les taxis et on assiste à une guerre chauffeurs de taxis VS chauffeurs Uber. Ces derniers défendent leur bienfaiteur (la multinationale) qui a en fait déjà prévu de les remplacer…

      2. Avant de prophétiser sur les technologies qui vont changer (ou pas) le monde de demain, apprend déjà à te servir d’un correcteur orthographique et d’un Bescherelle. Car nos sociétés « démocratiques » contemporaines auront toujours besoin d’une population éduquée pour pouvoir consommer.
        Ne serait-ce que pour commander via une interface numérique, réaliser et conceptualiser un modèle 3D, naviguer dans un environnement virtuel, retrouver son appartement dans un poulailler où vivent 50.000 clampins.

      3. Ton commentaire bien argumenté reflète la peur de beaucoup français de la robotisation et du numérique.

        Pourtant, les pays plus robotisés que la France n’ont pas ou peu de chômage. Car la 3ème révolution industrielle que nous vivons actuellement crée autant d’emplois nouveaux qu’elle détruit d’anciens.

        En tant qu’informaticien, j’ai souvent rencontré des gens qui se disaient « allergiques » au numérique. Le monde doit sembler s’écrouler pour eux, alors que tous ceux qui connaissent le sujet savent que leur avenir professionnel est là.

        Le décalage vient de l’enseignement : on abandonne 120 000 personnes sans diplôme chaque année, on donne une fausse image de l’entreprise, on n’apprend pas aux personnes à communiquer et collaborer ensemble, et on distribue des diplômes qui n’ont aucun enseignement pratique en entreprise.
        Finalement pour s’en sortir, les personnes doivent se former en autodidactes ou partir à l’étranger, et les entreprises doivent créer des écoles.

  2. La fin du travail ? Est-ce un si grand mal ? Le mot « travail » bien de « torturer » à la base :)

    Si on y réfléchit, on est passé d’une société assez zen mais peu évoluée, où chacun avait un simple rôle pour que la communauté puisse avoir de quoi vivre, à une société ultra évoluée ou certains font un travail totalement inutile (dans le sens : n’apporte pas grand chose à la communauté de manière générale).

    Il est temps que l’être humain se libère de ses chaines et laisse à des robots le soin de faire les tâches ingrates et inutiles. Est-ce que cela remplacera totalement l’Humain ? Je n’en suis pas si sûr. Est-ce que ça créera de nouveaux paradigmes ? Certainement, et il va falloir s’y préparer. Je n’imagine pas la même société et pas mal de signaux faibles arrivent de tous sens pour nous montrer ce qui nous attend : société collaborative, salaire universel, nouveaux systèmes politiques…

    Il va falloir bien gérer le changement, car à la clé c’est une vraie avancée pour le genre humain : une société plus libre, moins stressée, avec moins de pauvreté, chacun pouvant avoir un toit et de quoi se nourrir, sans parler des avancées technologiques, notamment en terme de santé.

    1. Mais le travail c’est super enrichissant intellectuellement et humainement en plus d’apporter un confort et une indépendance financière. Même si j’étais millionnaire, je n’arrêterai pas de travailler. J’aime trop mon métier et me sentir utile. Même si comme tout le monde j’ai des hauts et des bas, je m’ennuierai trop sans travailler. La vie professionnelle est une partie importante de sa vie … et on a qu’une vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité