Tour Triangle : Bientôt une pyramide de 200 m de haut à Paris ?

tour triangle

Rejetée une première fois par les élus parisiens, le projet de Tour Triangle a finalement été approuvé par une majorité de conseillers de Paris.

Le bras de fer entre Nathalie Kosciusko-Morizet, tête de file des élus UMP/Républicains, et Anne Hidalgo, maire PS de Paris, aura finalement tourné à l’avantage de la seconde. Après un premier rejet en 2014, le projet de construction de la Tour Triangle, a en effet été approuvé fin juin par une majorité de 87 élus du Conseil de Paris.

Dessinée par le cabinet Herzog & de Meuron, cette tour n’est techniquement pas une pyramide mais plutôt un épais triangle dont la face la plus étroite sera légèrement bisautée. D’une hauteur de 180 mètres, la tour Triangle devrait principalement proposer 70 000 M2 de bureaux mais également un hôtel 4 étoiles, un espace de co-working et un espace culturel.

Située au sud du 15e arrondissement, au coeur du Parc des Expositions de la Porte de Versailles, cette tour Triangle devrait rivaliser d’ici 2018 avec ses deux voisines du sud de Paris : la Tour Montparnasse (210 m) et bien entendu la Tour Eiffel (324 m) dont la forme s’inspire également légèrement de celle des pyramides.

 

 

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si c’est ça en illustration c’est franchement pas beau. Ca a un look démodé depuis bien 15 ans. La grande motte fait futuriste à coté.
    Y a tellement d’architecture splendide en éco construction, j’espere que ce ne sera pas ça !!

  2. Les buildings enrichissent l’économie d’une ville. Ils créent des eco-systèmes où fournisseurs et clients collaborent ensemble car ils se côtoient dans la même tour et tissent des liens.

    Si vous ajoutez des espaces de co-working, des infrastructures, des services (restaurants, crèches, pressing, presse, loisirs, etc) ainsi que des appartements d’habitation, alors vous obtenez une ville connectée dans la ville qui génère une masse de richesses.

  3. D’expérience les très grandes tours pourrissent le quartier ou elles sont, avec des vents très forts au sol et mettent définitivement de l’ombre la ou il y aurait eu autrement du soleil.
    Ce sont aussi des bâtiments qui ont tendance à se démoder très vite, et qui ne profitent que très peu aux commerces autour de part l’autonomie de la tour.
    Ensuite, d’un point de vue sociologique, les métiers qui exigent de l’imagination et des idées rechignent curieusement à se retrouver dans ces tours, et c’est souvent un problème pour ces sociétés.
    Au final on ne retrouve plus dans ces tours que des services de gestions pour la finance et les assurances tandis que le vrai pouvoir décisionnaire reste dans les quartiers historiques.

    Par contre ce sont les seuls bâtiments qui sont réellement écologiques. Un étalement de la ville avec des petits bâtiments s’accorde mieux avec le fantasme écolo, tandis qu’un étalement de la ville en hauteur génère moins de transports et a naturellement une rationalisation du chauffage et du refroidissement et est dans la réalité écologique sans même que ce soit son leitmotiv.

    Donc une tour ça pourri l’environnement immédiat, par contre c’est écolo.
    La solution est de rassembler les très hautes tour et il est probable que dans une 50 aine d’années il y aura 4 ou 5 tours dans cette zone.
    Comme je n’habite pas dans le 15 eme ni a Issy les Moulineaux je m’en fou, autrement je l’aurais mauvaise. Je préfère avoir une salle de shoot et des foyers de tarés à coté plutôt qu’une tour de bureaucrates sans imagination.

  4. C’est sur que y a pas mieux à faire à Paris ? Par ex rénover certains quartiers, certaines lignes de transports, planter des arbres, baisser les impôts,…

    C’est pas que je suis contre les locaux de bureau, mais y a tellement de choses centralisé Paris que ça devient énervant.
    Les routes sont engorgées et les transports saturés. C’est bien ont continue…

    1. Si les transports et les routes sont saturés c’est justement parce que Paris s’étale à l’horizontale au lieu de la verticale. J’ai vécu 6 ans à Paris où j’ai passé une partie de ma vie dans les transports : pour aller bosser, pour aller à mes RDV, pour rentrer chez moi, pour sortir le soir, pour faire les courses … c’est naze comme vie. A Montpellier, j’ai tout à 10 mins de chez moi avec les avantages de la ville, c’est cool :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité