Elipson dévoile ses platines vinyles sans fil made in France

Elipson Moon Omega

C'est un mini-évènement pour la marque Elipson, qui lance deux platines vinyles HI-FI sans fil, les Alpha et Omega.

On a rarement vu autant de platines vinyles qu’en cette année 2015. Le format a la cote, et Elipson compte bien en profiter. La marque de son haut de gamme nous présente ainsi ses Alpha et Omega, estampillées « made in France ». Premières platines vinyles au monde capables de transmettre le son par onde Bluetooth sans pour autant sacrifier la qualité sonore, elles ont été intégralement imaginées, développées et fabriquées en France.

Seule différence entre les deux platines : l’Omega va disposer de matériaux nobles et de finitions légèrement plus chiadées. Mais ceci étant, elles ont toutes deux héritées d’une source d’alimentation « maison », l’AVF, fonctionnant sur tous les types de voltages et fréquences du monde. La synthèse digitale de fréquence, DDS, permet une précision extrême (électronique de conception et de fabrication française), quand l’ASC va pouvoir régler la vitesse du moteur par génération de fréquences numériques. Le moteur MSD est de son côté suspendu mécaniquement afin d’éviter les vibrations. Enfin, le bras OTT de la platine a été entièrement développé par Elipson. Il va même pouvoir exercer une torsion et un retour, permettant un système d’antiskating (compensation de la force centripète) réglable et de haute qualité.

Ces platines seront disponibles à partir d’octobre 2015 chez tous les revendeurs agréés, à partir de 269€.

Elipson Moon Omega

Elipson Moon Omega

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En gros ce produit nous offre (C’est une façon de parler) la qualité audiophile d’une platine vinyle associée à l’horrible compression rendue obligatoire par le Bluetooth.

    Il faut avoir un casque Beats à 15$ de coût réel de production, des oreilles abîmées par les décibels, et le cerveau rendu malléable (malade ?) par le marketing de type « Shampoing nouvelle formule, à l’ancienne » pour acheter un tel produit…

    Comme marketing qui rend fou, je voudrais également vous proposer : « recette allégée, produit plus nutritif » ou « produit équitable à prix réduit. » Qui dit mieux ?

  2. Je ne comprend pas l’intérêt…
    On perd le coté analogique (et le son associé) de la platine vinyle.
    Autant lire un vulgaire MP3 sur des enceintes sans fil…

  3. Bonjour,

    Les gammes Alpha et Omega compteront plusieurs modèles, dont certains seulement seront dotés de la technologie Bluetooth. Les audiophiles ne seront pas lésés et bénéficieront de la qualité analogique propre au vinyle. En fervents défenseurs de l’acoustique, française de surcroît, nous ne souhaitons pas perdre cette qualité qui nous est chère.

    Les informations données ici sont incomplètes, l’annonce officielle n’ayant pas encore été faite.

    L’équipe Elipson.

  4. Le design – visuel – est très réussi. Mais effectivement l’inclusion du Blueetooth, même optionnelle, a tendance à décrédibiliser la platine en tant qu’alternative aux ténors du genre en entrée de gamme (Project, Rega, etc…). C’est dommage parce que c’est là que le réservoir de clients le plus importants se situe, pas chez les rares types qui auront l’idée imbécile de transmettre un signal analogique via Bluetooth.

    Erreur marketing à mon sens, donc, parce que ma première réaction est que cette platine n’est pas conçue selon des critères audiophiles mais plutôt comme un produit « lifestyle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité