Quand un joueur professionnel de Counter-Striker confie s’être dopé

Kory "Semphis" Friesen

Il n'y a pas que le sport dit "traditionnel" qui est gangréné par le dopage. L'e-sport ne fait (malheureusement) pas exception à la règle, et on tombe de temps en temps sur des joueurs professionnels ayant cédé à l'appel de produits dopants. Pour améliorer leurs performances, oui, oui !

Le nom de Kory « Semphis » Friesen ne vous dit sans doute rien. Et c’est normal si vous ne jetez pas régulièrement un oeil du côté de la scène e-sport. Pourtant, c’est par ce gamer que le scandale est arrivé : interviewé dans le cadre de l’ESWC CSGO 2015 de Montréal, il a confié avoir, avec ses anciens co-équipiers, avoir consommé de l’Adderall lors d’un précédent tournoi. Composé entre autres d’amphétamines, ce psychostimulant, interdit en France, est utilisé pour traiter l’hyperactivité outre-atlantique. Néanmoins, il est très populaire auprès des étudiants américains, qui s’en servent pour augmenter leurs capacités de raisonnement et de mémorisation. Et tant pis s’il peut entraîner hypertension et psychose…

Banni des compétitions de jeux vidéo et assimilé à du dopage, le produit en question a donc été utilisé par « Semphis » lors de l’ESL One Cologne 2014. Si vous avez déjà joué à Counter-Strike, vous allez rapidement constater de son efficacité.

Tags :Via :tuxboard
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Salut Ben, petite coquille ici :  » il a confié avoir, avec ses anciens co-équipiers, avoir consommé.. »
    utilisation abusive du mot « avoir »….

  2. Ba peu être qu’il se dope, mais en tout cas des joueurs comme ça j’en croise pas mal sur GO, c’est pas parce qu’on voit un type faire des actions de fifou que c’est sur humain… J’ia envie de dire : cs go quoi.
    La plupart des mecs qui joue (en competitif etc) ont un certain level donc bon.

    Sinon bou le dopage c moche oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité