La langue la plus concise du monde n’a qu’une centaine de mots !

mandarin

Le langage est une machinerie fort complexe. Le mandarin a plus de 100 000 caractères. Les humains utilisent des milliers de mots - environ 250 000 entrées dans le Oxford English Dictionary, et à peu près autant dans les plus grands dictionnaires encyclopédiques français, Koko le gorille utilise plus de 1 000 signes du langage des signes... Et le Toki Pona n'a que 123 mots !

123 mots seulement ! Et une trentaine d’heures pour la maîtriser ! Pourtant, comme l’affirment son créateur, Sonja Lang et de nombreux locuteurs, c’est suffisant pour exprimer presque n’importe quelle idée. Bien évidemment, il faut pour cela réduire la symbolique à ses éléments les plus basiques.

Si sa simplicité et son approche minimaliste séduisent de nombreux amateurs de par le monde, le Toki Pona permet aussi de changer la manière de penser. Le peu de mots disponibles oblige à les penser soigneusement, nous plaçant alors dans un état similaire à celui de la pleine conscience de bouddhistes Zen.

Comment dit-on voiture, par exemple ? Comme l’explique Sonja Lang, ce peut être « quelque chose utilisé pour le mouvement« , dans ce cas, ce sera « tomo tawa« . Mais si vous êtes victime d’un accident, c’est alors un objet qui vous frappe et c’est « kiwen utala« . Vous l’aurez donc compris, le Toki Pona est une langue très subjective.

Pour comprendre son interlocuteur, il s’agit alors de prendre son point de vue, de « considérer sa manière de comprendre le monde, notre situation« . Et « pour cette raison, […] elle a un grand potentiel pour rassembler les gens.« 

Si vous souhaitez en apprendre davantage, ou peut-être même maîtriser cette langue, direction le site officiel.

Tags :Sources :Site OfficielVia :Business Insider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. donc si je comprend bien elle n’a pas beaucoup de mot mais elle est assez complexe a utilisé quand même et peut être mal comprise même bien prononcé.

  2. Pour être un des pratiquants du toki pona, c’est surtout une langue basée sur la métaphore. Elle est assez simple à utiliser mais demande un vrai changement de point de vue. Elle est d’autant plus simple qu’elle a été pensée pour pouvoir difficilement être mal prononcée : toutes les lettres utilisées sont choisies pour qu’il n’y ai pas de confusions possibles à l’oral. Pas de « b » par exemple, qui se rapproche trop du « p », et ainsi de suite.

    Le toki pona véhicule par contre une philosophie et une vision de la vie dans sa façon de fonctionner. L’idée d’origine est que beaucoup de précisions ne sont en fait pas nécessaires : quand on demande combien de pages a un livre, est-ce nécessaire de savoir qu’il en a 127 ou savoir qu’il en a une centaine peut-il suffire ? C’est en se basant sur le second postulat que la langue a été créée : on ne peut par exemple compter qu’avec les nombres « un » (wan), « deux » (tu), « cinq » (luka), « beaucoup » (mute) et parfois « énormément » (mute mute). On compte par addition, et il est donc difficile de dire un nombre plus grand qu’une quinzaine (luka luka luka, mais quatorze par exemple se dira luka luka tu tu).

    Pour apprendre le toki pona, plus que le site officiel, les leçons peuvent être trouvées un peu partout sur le net, ici par exemple : http://lvogel.free.fr/tokipona/

    1. Pas besoin de ta science, tu peux garder tes reflexions, ça ne nous intéresse pas, merci au revoir

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Ok, c’est une langue « inventée » … bref, une masturbation de l’esprit sans fondements humains.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité