Blut Katzchen offre son sang à de vrais vampires !

Blut Katzchen

Les vampires, mythe ou réalité ? Difficile de trancher. Pourtant, certain(e)s sont prêts à offrir leur sang des vampires proclamés. C'est le cas de cette jeune fleuriste de 28 ans, Blut Katzchen, qui n'hésite pas à parcourir les États-Unis pour satisfaire la soif de sang d'hommes et de femmes convaincus qu'ils ont besoin du précieux liquide pour survivre.

Pendant plus de 10 ans, Blut Katzchen, de Shreveport, en Louisiane, a donc parcouru les États-Unis pour permettre à ces vampires auto-proclamés de « survivre. » Son dernier admirateur/client/suceur de sang s’appelle Michael Vachmiel, 43 ans, vivant à Houston, au Texas. D’après lui, son sang lui donne l’énergie nécessaire à sa survie.

C’est à l’âge de 13 ans que Michael a découvert son « besoin » de sang, une soif qu’il étanche plusieurs fois par an : « J’ai commencé à boire du sang par accident – c’était durant un acte sexuel intense où du sang a coulé, jusqu’à mes lèvres. C’était une révélation. De la même manière que chacun a un plat préféré, les vampires ont leur plat spirituel favori.« 

Blut Katzchen est un « cygne noir », le terme qui définie ceux qui offrent leur sang de leur plein gré : « J’ai toujours été bercée par la culture vampire depuis que je suis petite. J’ai trouvé un livre sur les vampires dans la collection de ma soeur et je m’y suis plongée entièrement. Il faut un esprit bien particulier pour être un cygne – il faut être assez docile et aimer donner -.« 

Et pas question d’y voir là un simple plantage de canines dans le cou. « Il faut une très forte connexion avec la personne qui se nourrit de vous. Michael et moi avons une relation très intime et je luis totalement confiance. » Le processus est très cérémonieux, rituel même, et hautement spirituel. Blut Katzchen utilise une lame de rasoir pour entailler légèrement sa peau et des ventouses pour faire sortir le sang, tout le processus étant évidemment effectué le proprement possible pour éviter toute maladie.

Blut Katzchen

« C’est une libération comme les autres, si vous en tirez quelque chose et que le buveur aussi, alors je n’y vois aucun problème. […] Pour moi, c’est quelque chose de très spirituel – pouvoir donner de l’énergie à quelqu’un, même un tout petit peu, c’est un sentiment de libération extrême. » Et fort heureusement, « Michael n’a pas besoin de beaucoup de sang pour récupérer l’énergie dont il a besoin.« 

Tags :Via :Mirror
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Les vampires mythe ou réalité difficile de trancher »…rien que ça, commence mal. Vive les infos scientifiques d’übergizmo! Purée mais quand commencerez-vous à comprendre que les médias ont une responsabilité quand au fait de véhiculer la désinformation/mythe/legende ambiante. Le vampire est une créature légendaire et une superstition populaire.

  2. Juste énorme !!
    Les gens ont des délires vraiment bizarres !
    La photo est quand même bien dérangeante !!
    Bref ils font ce qu’ils veulent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité