A2V Lili, le bateau ultra-rapide qui vole sur l’eau

A2V

Il n'y a pas que sur route que les ingénieurs s'évertuent à concevoir des véhicules toujours plus rapides et efficients. Sur mer, les bateaux aussi ont des prototypes extrêmement novateurs. Présentation de la création d'A2V, Lili, un navire à portance aérodynamique, vraiment impressionnant.

A2V (« Advanced Aerodynamic Vessel ») est un spécialiste en la matière. Il y a quelques jours sous le pont de l’Ile de Ré, Lili faisait sensation. Au poste de pilotage, Lionel Huetz. À la manœuvre, Matthieu Kerhuel, Gianluca Guelfi et Fabio d’Angeli, les salariés d’A2V, ingénieurs, architectes navals, et grands amateurs d’hydrodynamique.

Le projet avait débuté il y a quelques années. L’objectif : un navire qui capable d’utiliser l’air pour avancer plus vite. Plus le bateau crée sa propre vitesse, plus le phénomène de portance s’amplifie, allégeant considérablement son poids et faisant réduire drastiquement sa consommation.

Les 400 chevaux du prototype lui permettent d’atteindre facilement les 40 noeuds, offrant ainsi une grande stabilité à l’ensemble. Et Lili ne craint pas l’arrêt brutal, en quelques mètres seulement, il s’arrête sans rentrer de plein fouet dans l’eau. Les nombreux instruments de mesure à bord permettront de récolter les précieuses données de cette sortie en mer, pour peaufiner encore davantage le tout. Qui sait, peut-être pourrons-nous un jour naviguer dans de pareils navires…

Tags :Via :Mer et Marine
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Sur un aéroglisseur il y a une jupe qui permet la formation d’un coussin d’air. Ici rien a voir, au pire ça ressemble a un catamaran

  1. Encore une fois un article d’une qualité irréprochable (c’est ironique évidemment).
    « L’objectif : un navire qui capable d’utiliser l’air pour avancer plus vite. » Cette phrase n’est absolument pas correcte, franchement vous êtes payés à écrire des articles et vous êtes pas foutus de faire 20 lignes sans fautes…
    C’est absolument pas professionnel, c’est affligeant, et désespérant!
    « Plus le bateau crée sa propre vitesse […] » en français on dirait « Plus le bateau accélère », les mots on un sens, quand on se prend pour un journaliste on essaie au moins d’utiliser les mots appropriés.
    A un moment je pense qu’il serait judicieux de privilégier la qualité de vos articles plutôt que de poster 15 articles, dont la rédaction est totalement bâclées, dans la journée.

  2. Voici un bout du communiqué,
    [communiqué] Après deux années de gestation, la société Advanced Aerodynamic Vessels, entreprise accompagnée par Atlanpole, dévoilait mercredi 25 mars à La Rochelle le prototype d’un nouveau type de navire rapide. Sa forme radicalement nouvelle lui permet d’allier haute vitesse et très faible consommation. La société entamera dans quelques jours une campagne de mesure en mer sur ce prototype de 10.5m destinée à valider les performances énergétiques attendues et calibrer les modèles numériques qu’elle a développés pour mettre au point cette nouvelle génération de navires.
    (source:http://www.atlanpole.fr/Actualites-agenda/Actualites/Advanced-Aerodynamic-Vessels-A2V-devoile-un-prototype-de-navire-rapide-a-faible-consommation)

    et le complet officiel en PDF:
    http://www.atlanpole.fr/var/storage/original/application/3824de3a5df7a6d00f682c93f8c15706.pdf

    En savoir plus sur http://fr.ubergizmo.com/2015/07/27/a2v-lili-bateau-ultra-rapide.html#0xbO444LRTlXLFOq.99

  3. La forme n’est pas 100% radicalement nouvelle. Nous retrouvons ici une similitude avec l’appareil L5 de V.I. Levkov, ingénieur soviétique qui réalisa entre 1935 et 1938 des appareils similaires mais réellement amphibies, ce que n’est pas cet engin A2V … voir la vidéo de « wing of Russia » https://youtu.be/NfmKLud2ja8
    l’A2V a toujours de hélices dans l’eau avec tous les impacts que cela inflige au monde subaquatique. Le limites d’exploitation seront probablement soumise largement aux vents et à l’état de la surface de l’eau… En voulant exploité l’aérodynamique, il cumule les problématiques aéro et nautique… Espérons que les « autorités » n’aurons pas la bonne idée d’imposer des réglementations totalement aberrantes ! Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité