Le vélo motorisé sur le Tour de France, mythe ou réalité ?

Tour de France

La lutte antidopage dispose aujourd'hui de moyens impressionnants. Certains coureurs auraient ainsi préféré de "tricher techniquement". Comment ? En utilisant des vélos bien loin des deux-roues des autres coureurs, des vélos motorisés. Mythe ou réalité ? Éléments de réponse.

Moteur, dopage mécanique, des termes qui reviennent sur le Tour de France. La prouesse réalisée par Christopher Froome durant la première étape des Pyrénées alourdit une ambiance déjà bien malmenée par le dopage tel qu’on le connait. Ses deux accélérations impressionnantes, tout en restant assis sur sa selle, ont suscité bien des interrogations. Le 3 Juillet 2010 déjà, l’Union Cycliste Internationale analysait son premier vélo aux rayons X. Sur le Tour d’Espagne, le 29 Août 2014, c’est le « vélo fou » du Canadien Ryder Hesjedal qui interroge…

Et le rapport du 9 Mars dernier de la Commission indépendante pour la réforme du cyclisme, mené pour l’UCI, sur les mœurs du peloton, évoque bien le phénomène : « La Commission croit quen réponse aux améliorations dans lantidopage la tricherie technique a augmenté. » Istvan Varjas, un inventeur hongrois, faisait alors la démonstration d’un tel vélo motorisé, avant d’ajouter : « Les gens ont mis dix ans à croire à lEPO, pareil pour ces moteurs, personne ny croit et cela fait dix-sept ans que cela dure…« 

Sur le Tour de France, les esprits n’ont pas manqué de s’échauffer. Des procédures de contrôle ont été mises en place, et il fut interdit de changer son vélo par un vélo non répertorié en course. Mais ce mauvais climat a duré. Et pour Guy Dobbelaere, président du jury des commissaires : « C’est dommage pour notre sport. Lorsqu’un athlète réussit une performance, elle est forcément suspecte. Si un coureur roule bien, c’est qu’il a pris quelque chose, s’il ne roule pas bien, c’est qu’il n’a rien pris…« 

Moteur ou pas moteur ? Difficile à croire, pour Frédéric Grappe, directeur de la performance de l’équipe FDJ : « Aujourdhui, si une telle chose existait, ce serait plus que du dopage, ce serait honteux, ce serait faire de la Mobylette, les mots me manquent. […] Cela a pu se faire, il y a une dizaine dannées peut-être, il y a cinq, six ou sept ans encore. Peut-être que certains ont essayé, on ne contrôlait pas les vélos. Alors on ne peut pas totalement l’exclure mais je n’y crois pas, c’est trop risqué. » Un point de vue partagé par Yvon Ledanois, directeur sportif de la BMC, mais nuancé : « Cela me paraît à mille lieues des choses qui pourraient être faites, je ne peux pas l’imaginer mais techniquement, oui, c’est possible. Techniquement, tout est possible aujourd’hui…« 

Tags :Via :Le Figaro
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Avant le coureur qui gagnait était celui qui avait le meilleur médecin , maintenant le coureur qui gagne est celui qui a le vélo avec le meilleur moteur….

    il y en a qui s’intéressent encore au tour de France ??? vraiment ? (de moins de 70 ans ?)

  2. Ce sport ayant la réputation qu’il a et les vélos étant scannés à l’arrivée de façon aléatoire.
    J’imagine mal une équipe prête à prendre le risque d’un nouveau scandale.

  3. Ce sport a la réputation donné par les médias et parcequ’ils traque le dopage. Les autres sport sont pareil voir pire pour certains. Le foot en exemple… Ce sport rapporte trop de milliards pour en ternir l’image par le dopage.
    Pour le vélo électrique c’est pour l’instant une rumeur infondée…même si personnellement j’y crois…
    Quand au 1er commentaire de l’idiot De2 on vois le nombres de neurones qu’il a dans son pseudo…

    1. faux !!!
      certes, le dopage existe dans tout les sports, mais pas au même niveau que celui du vélo ! les cycliste professionnels sont des espèces de cobayes sur lesquels on test tout un tas de merdes pour voir lesquelles sont les plus efficaces, d’où les divers cancers qui ce déclarent chez ces sportifs..!
      c’est quand même le seul sport ou des mecs s’auto-transfusent pour oxygéner leur sang !!!

  4. Le dopage n’apprend pas à faire du vélo non plus mol… Juste ça te donne des capacités physiques et de concentration supérieur à la normal donc idem pour tout les sports…tous… Même le foot dsl les fans…

  5. oui c’est un hasard si de plus en plus de footballer pro meurent à 30 ans … une vie saine de l’exercice et des tonnes de produits … (cœur sur-développé en général ce qui est une des conséquences des anabolisants si je me rappelle bien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité