Le cœur de Pluton saigne de la glace !

pluton coeur saigne

Le nom de Pluton, le dieu des Enfers, va bien à l’ex-neuvième planète du système solaire. Nous sommes au-delà des champs Elysées neptuniens, là où les âmes sont condamnées à errer dans le Tartare de la ceinture de Kuipers. Et les dernières révélations sur la planète naine ont surpris les scientifiques et dépassé les espérances.

La NASA a tenu une conférence de presse pour annoncer les dernières découvertes réalisées par la sonde New Horizons, 10 jours après son survol historique de Pluton. Les images et les données nous parviennent au compte-gouttes et il nous faudra mêe plus de 16 mois pour récupérer les 50 gigabits captés avant, pendant et après le survol. Ce temps infiniment long s’explique par la vitesse de transfert qui est de l’ordre de 2 kilobits par seconde. Pour ceux qui ont connu Internet au milieu des années 1990, c’est 28 fois moins rapide qu’un modem 56K.

Pour John Grunsfeld, un administrateur associé des missions scientifiques de la NASA : « Avec des glaces fluides, une chimie de surface exotique, des chaînes de montagne et des brumes vastes, Pluton montre une diversité de géologie planétaire vraiment passionnante »

pluton atmosphère

7 heures après avoir rasé la planète naine, la sonde New Horizons a tourné ses instruments pour saisir cette image de Pluton à contre-jour. Elle nous montre une brume qui s’élève jusqu’à 130 kilomètres au-dessus de la surface de Pluton. Les scientifiques s’y attendaient, mais ne pensaient pas que cette atmosphère puisse dépasser les 30 kilomètres. Et il va leur falloir un peu de temps pour comprendre ce qui se passe exactement.

glace qui coule PlutonLes scientifiques ont fait une découverte remarquable dans la plaine Spoutnik, située dans la région Ouest du « cœur », qui s’appelle officiellement la région Tombaugh. Il y a des couches de glace qui ont coulé (et qui coulent peut-être encore) comme les glaciers sur Terre. Des surfaces comme celles-ci n’ont été observées que sur Mars et sur Terre et personne ne s’attendait à en voir sur un monde aussi lointain que Pluton.

plaine spoutnik

L’atmosphère de Pluton s’échappe de la planète naine depuis qu’elle s’est formée il y a 4,5 milliards d’année. Cette atmosphère est essentiellement composée d’azote. On pense même que Pluton a perdu 2 000 ou 3 000 mètres d’épaisseur de glace d’azote depuis sa formation.  C’est pour cette raison qu’on parle du cœur de Pluton qui « saigne » de la glace d’azote. Il reste encore d’importantes réserves d’azote sur la planète naine, et cet azote va continuer à s’échapper de la planète sous les effets combinés des vents solaires et de la faible gravité plutonienne. Bref, la planète naine n’a jamais aussi bien porté son nom.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. encore de la lèche…

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. 2 ko/s et la sonde est a je ne sais combien de milliard de kilomètre Et puis y’a moi qui est a 70ko/s. 35fois plus rapide ok mais je suis beaucoup plus de 35x fois plus proche. Enfin bref vivement la fibre xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité